Partagez|

[HOT] Un lourd silence (PV derek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Mar 6 Sep - 19:31


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Nous n'arrêtions pas de nous disputer, tels deux frères. Comme Cameron et moi en fait.

« - Ouais...bah vivement que je me prenne un appart' tout seul alors...soufflais-je, mécontent qu'il arrive à contrer ma pique. »

Bizarrement, quand je lui demande ce qui le dérange le plus dans ce que j'ai fait, il opte pour les deux options. Il trouve ça répugnant mais EN PLUS il est jaloux. Quoi ? Attendez, attendez ! J'ai raté un truc ou comment ça se passe ? Lui ? Jaloux ? Impossible. Et puis, de toute façon, de quoi serait-il jaloux s'il est hétéro ? Peut-être, qu'à sa façon, je suis comme un frère pour lui et il veut que personne ne me touche ? Ouais enfin j'en sais rien...de toute façon j'y comprends plus rien maintenant. Du coup, je ne réponds que vaguement, l'esprit autre part.

« - Ouais ... »

Je l'observais se mettre à la vaisselle. Si ça l'occupait ou si ça l'amusait, tant mieux pour lui, mais je ne voyais pas bien l'intérêt de laver les assiettes et les couverts si le lave-vaisselle est là exprès pour ça. C'était peut-être pour passer le temps... Il n'avait vraiment rien à faire, sérieusement ? Quoi qu'il en soit, il continuait à me gonfler au sujet de la lessive.

« - Ma mère dit n'importe quoi... Bon bref, on va pas en parler cent-sept ans là ! »

Ensuite, Stiles me demanda de l'emmener à l'hôpital je ne sais trop pour quelle raison. Mais comme je n'étais pas vraiment apte à sortir vêtu de cette façon, je me fis prier malicieusement d'aller chercher un boxer. Pas content, j'étais quand même monté l'enfiler avant de redescendre pour prendre la voiture et conduire l'hyperactif à l'hôpital.

Une fois arrivé à l'endroit tant escompté, Stiles sortit rapidement de la voiture, moi sur ses talons, et s'adressa à la femme postée derrière le grand bureau de l'accueil. Elle lui demanda ce qu'il s'était passé pour qu'il vienne en visite impromptue. Sans rien cacher cette fois, il lui expliqua qu'il avait besoin de points de suture car il venait de se couper. La façon dont il venait de parler me faisait penser à un gosse ayant peur de dévoiler ce qu'il venait de faire...exaspérant. Mais, montrant sa main blessée, il put ensuite remplir les papiers qui lui permettraient de pouvoir se faire soigner. De mon côté, j'étais totalement désespéré par son attitude et je ne faisais que soupirer à tout bout de champ. Pourquoi il ne m'avait pas dit la vérité directement ? Il avait peur de quoi ? Que je le fâche ou quoi ? Enfin bref...il aurait quand même pu me mettre au courant au lieu de me demander de faire le taxi sans m'en expliquer la raison. Je me suis quand même un peu inquiéter...

Enfin bref, du coup, la femme à l'accueil lui précisa d'attendre dans une chambre bien définie. Je le suivais jusqu'à la fameuse chambre et, tandis qu'il s'installait sur le lit avec plusieurs compresses sur sa blessure, je me postais près de la porte, contre le mur, près à partir. Je ne suis pas très friand des hôpitaux alors plus vite on en a fini, mieux c'est. D'ailleurs...mais qu'est-ce qu'il foutait ce putain de médecin là ?! Stiles se vidait de son sang sur le lit et personne ne venait ? Non mais c'est quoi cette blague ! Je faisais l'aller-retour entre la fenêtre et la porte jusqu'à ce que Stiles se lève pour aller chercher de quoi se soigner. Je ne disais rien et le regardais faire alors qu'il anesthésiait la zone infectée avant de la recoudre avec habilité et perfectionnisme. Étonné, je ne décrochais plus mes yeux de ce qu'il venait de faire mais je ne pipais mot. Ce qu'il venait de faire était super mais en même temps, je me demandais toujours pourquoi je n'avais pas eu d'explications de sa part. Du coup, je remontais la tête et le fixais d'un regard interrogateur en haussant un sourcil. Stiles m'expliqua alors enfin ce qu'il s'était passé à la maison. Il s'était en fait coupé avec un couteau en faisant la vaisselle. On aurait dit qu'il prenait ça à la rigolade et que ce n'était rien qu'une "petite" blessure. Fronçant les sourcils, je le toisais du regard.

« - T'aurais dû utiliser le lave-vaisselle au lieu de t'obstiner à laver cette putain de vaisselle toi-même ! T'es vraiment pas possible... T'aurais pu te faire encore plus mal que ça ! Criais-je à son égard en agitant les mains comme pour démontrer de A à Z que j'avais raison. »

Je soupirais une nouvelle fois avant que le médecin en question se décide enfin à pointer le bout de son nez. Dès son entrée dans la pièce, je ne le lâchais pas du regard. Les bras désormais croisés sur mon torse, je le fixais noir et écoutais d'une oreille lointaine ce qu'ils étaient en train de se dire. Visiblement, ce mec-là était le chef de Stiles quand il travaille ici en plus de la fac. Il ne fit que le féliciter sur les moyens qu'il avait employés et bla bla bla et bla bla bla. Je soupirais une nouvelle fois pour montrer mon énervement et mon impatience. À un moment, je crois bien que j'ai même lever les yeux au ciel tellement ce dont ils parlaient m'horripilait. On aurait dit que j'étais une plante verte. Ou je sais pas trop quoi d'ailleurs... Enfin bref. Ça m'énervait plus que tout de voir à quel point ils s'entendaient bien mais surtout que j'étais transparent dès leur retrouvaille.

Au bon d'un moment, Stiles finit enfin par se décider à partir après avoir récupéré quelques médicaments dans la pharmacie. Il se pointe devant moi, la bouche en cœur, et me dit qu'on peut y aller. Non mais ça va, il a pas cru non plus que j'allais le ramener aussi !

« - J'suis pas ton taxi ! Ramène-toi tout seul et compte pas sur moi pour t'embarquer dans la bagnole ! M'énervais-je en lui hurlant dessus. »

Je tournais rapidement les talons et claquais la porte derrière moi en sortant de la pièce. Je me dirigeais vers la sortie et entra dans ma voiture sans attendre Stiles. Non mais c'est bon là, je suis pas sa limousine privée non plus. Toujours sous tension, je rentre rapidement à la maison et, une fois arrivé là-bas, je monte dans ma chambre et claque encore une fois la porte avant de m'assoir sur mon lit. Il fallait que je me calme où j'allais finir par taper dans le mur ou dans la porte... Il n'aurait jamais dû déjà me soûler avec sa jalousie, me demander de l'amener à l'hôpital pour au final se soigner tout seul, parler avec son médecin comme si c'était son pote et que je ne servais à rien puis me demander de le ramener tranquillement ici. Merde putain ! C'était la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase...

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Mar 6 Sep - 20:44

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Stiles regarda alors Derek dans les yeux alors qu’il lui parler du lave-vaisselle. Il hésita un moment avant d’enfin parler.

Je n’ai pas de lave-vaisselle a la maison je fais toujours la vaisselle moi-même ou celle de mon père quand il vient.

En fait il ne savait pas comment s’en servir et n’avait pas envie de paraitre bête à cause de ça . puis ça l’occuper toujours de faire les chose soit même. En plus de ca avec le peu de vaisselle qu’il y a ça ne servait à rien, stiles était souvent seul ou alors fourrer avec Cameron chez les Kent.

Bref il se soigna avant de parler avec son chef avec le sourire et la joie de vivre , tout l’opposer de sa discussion avec Derek. De plus son chef était plutôt tactile avec Stiles . Très attentionné voir même inquiète parfois . une fois la discussion fini et un ébouriffage de cheveux stiles partit chercher ces cachets.

Puis arriva le petage de plombs de Derek qui le laissa comme une merde devant l’hôpital . Stiles regarda alors la voiture partir sans rien dire , rangent ces médicament dans sa poche pour retourner à l’intérieur pour demander à passer un coup de file. Il appela la seule personne qui a une voiture et qui avait bientôt fini le boulot . Mme Kent.

Cette dernier ne mit pas très longtemps avant d’arriver , stiles lui expliquant qu’il c’était blesser et disputer avec Derek . cette dernier se mit alors en colère, rentrent rapidement à la maison. Sur le coup elle resta plutôt calme , le temps d’aller mettre Stiles au lit. Ce dernier s’endormit assez rapidement après s’être déshabiller avec l’aide de Mme Kent.

Un fois la porte de la chambre de stiles fermer , elle changea du tout au tout . Débarquant dans la chambre de Derek avec un petit panier. Elle ne dit pas un mot récupère les clés de voiture , son portable , son ordinateur et même les consoles et les câble de la TV.

Mme Kent :Tu iras au travaille à pieds ou en transport en commun à ta charge , plus de portable d’ordinateur , de console ou de tv , et pas la peine d’aller dans un autre chambre ou le salon pour ça. Tu seras aussi de corvée de poubelle tout la semaine et tu lavera les 3 voitures aussi …

Tel était la lois de Mme Kent , elle se dirigea vers la porte regardent encore une fois Derek qui avait l’air sous le choc ou bien autre chose .

Mme Kent :J’ai était chercher stiles qui n’était pas en état de conduire ou de prendre un bus tout seul…. Mais qu’est qui t’as pris de le laisser la bas … il te manque des neurones ma paroles , tu crois qu’il a pas assez de soucis comme ça … tu as intérêt à faire en sorte que son séjour ici se passe très bien ou je prolonge ta punition, et pas la peine d’aller voir stiles laisse le dormir, son médecin m’a dit que les médicaments était très fort et qu’il allait dormir un moment. Ce soir tu mettras la table et je veux pas t’entendre.

Elle sortit alors de la chambre en la claquant pour aller ranger le panier dans sa propre chambre là ou Derek ne viendrais pas . elle avait d’ailleurs éteint le portable de ce dernier avant d’aller à la cuisine faire à manger pour ce soir et mettre la vaisselle dans la machine pour la faire tourner tout en ruminant.

Elle essaya quand même de se calmer pour ne pas faire de bêtise , sa serait dommage qu’elle se blesse aussi .

Du côté de stiles il dormait comme une masse dans son lit rêvent de Derek forcement et de dispute aussi , quelque chose qui le réveilla en sursaut et en sueur aussi . Il s’assit sur le lit essuyant ces yeux avant de se lever en mettent un t-shirt et jogging avant d’aller dans la salle de bain se passer de l’eau sur le visage. Il respira un grand coup avant de descendre à la cuisine.

Mme Kent :Derek c’est pas le moment je suis encore fâcher contre toi ….
Heu … c’est stiles madame….
Mme Kent :Ho … excuse-moi … tu as besoin de quelque chose … tu as l’air encore fatiguer…
Non ça va , je voulais juste me faire du thé …. Je peux vous aider ?
Mme Kent :Ho je t’en prie tu sais comment marche la machine ? et si tu veux vraiment m’aider tu peux faire les concombre.

Stiles s’approcha alors de la machine pour se préparer un thé avant de s’occuper des concombres après avoir mis un gant pour ne pas mouiller sa blessure. Il s’occupa du concombre en faisant très attention , écoutent les conseille de la mère de Derek. De l’extérieur on aurait pu pensait a une mère et son fils , Mme Kent connaissant très bien stiles depuis le temps en plus de sa situation et de son cas personnel aussi .

Stiles ne pouvait pas lui cacher grand-chose il faut bien l’avouer mais il arrive quand même a garder quelque secret.

Mme Kent :Stiles…. Qu’est qui se passe avec Derek …. Votre relation à changer depuis quelque temps déjà…. Elle est plus … tendu ….
Hum…
Mme Kent :Tu veux en parler ? Tu sais que tu peux me faire confiance.
Disons juste que j’ai découvert quelque chose que je pensais impossible et que ça me blesse au fond …. J’arrive plus à lui parler ou à être comme avant , j’ai ces images qui me viens à chaque fois que je le regard et … ça me perturbe, j’arrive pas à comprendre et passé a autres choses , donc ça m’énerve encore plus et …
Mme Kent :ça t’énerve encore plus . Quel genre d’image …. ?

Stiles se mit à rougir d’un coup en s’arrêtent de couper pour pas se blesser encore , il fixa alors la mère de Derek dans les yeux .

Je suis pas sûr que ce soit une chose à dire ….
Mme Kent :Je peux tout entendre , les garçons m’ont vraiment tout fait ….
J’ai surpris Derek en plein rapport intime …
Mme Kent :Ho …. Et tu n’en avait jamais vue avant je suppose …
Si …. Enfin non …. Enfin pas en directe comme ça … sur des site ou des dvd mais la ….

Stiles rougis encore plus en se rendant compte de ce qu’il dit . et la mère de Derek avait un sourire amuser sur les lèvres se qui le dérange encore plus .

Mme Kent :Je vois… et je pense que tu n’as pas eu le genre de « conversation » avec ton père non plus.
Non … comme pas mal de sujet j’ai découvert seul ou avec Cameron…. Enfin je dis pas que j’ai fait des truc avec Cameron hein …. Enfin on fait des truc mais pas « ces » trucs…. Je suis en train de m’enfoncer la ….
Mme Kent :c’est rien ne t’inquiète pas je comprendre parfaitement. Je pense que tu devrais parler avec Derek car votre relation ne vas pas s’arranger sinon.
J’y arrive pas , ça m’énerver donc je lui cris dessus , donc il s’énerve, donc je m’énerve donc on s’énerve donc on finit par se crier dessus et d’aller chacun de son côté. Pui se suis pas quelqu’un qui parle beaucoup de tout ce qui lui arrive ou de ce qui se passe … et j’ai l’impression que Derek a besoin de tout savoir mais je sais pas faire et …. Je sais pas .
Mme Kent :Hum… je comprends …. Tu as besoin de faire le point toi-même déjà avant de pouvoir parler a Derek .

Stiles la regarda avant de se laisser prendre dans les bras pour se calmer en respirent doucement .

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Mar 6 Sep - 21:58


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
J'avais passé quelques minutes à ruminer sur mon lit tout ce qu'il venait de se passer et je me rendais compte que j'avais vraiment planté Stiles à l'hôpital mais en même temps j'étais tellement énervé que je trouvais que ma décision avait été juste. Enfin de toute façon, c'est sûr que je ne vais pas me contredire moi-même. Ceci dit, j'ai tendance à beaucoup réfléchir à mes actions faites...sauf que je réfléchis après, et non avant de les faire.

Toujours l'esprit autre part, je n'entendis pas la porte d'entrée s'ouvrir. Cependant, le fait que des pas se pressaient vers ma chambre me fit relever les yeux vers la porte jusqu'à ce que ma mère débarque à la volée dans ma chambre. Un petit panier sous le bras, elle commence à ramasser sans un mot la plupart des affaires auxquelles je tiens. Elle commence par prendre mes clés de voiture et mon portable que j'avais déposés en arrivant sur la petite commande près de la porte, avant de m'enlever mon ordinateur portable, les consoles et les cables de ma télé. Les yeux comme des soucoupes, je la regardais faire tout en écoutant ce qu'elle avait à dire. Était-elle vraiment en train de me punir là ? J'ai plus 17 ans merde ! C'est quoi cette grosse boutade ? Je fais comment si un collègue de boulot m'appelle pour une mission importante, hein ? Et si j'ai besoin de bosser sur mon ordi ? Elle n'est pas sérieuse là ! Et pourant, elle se dirigeait vers la porte tranquillement avant de se retourner vers moi. Si ce n'était pas ma mère, j'aurais assez de contenance pour me lever et tout reprendre brutalement. Sauf que...c'était ma mère. Et je suis extrêmement respectueux envers elle même si des fois j'ai vraiment envie de la taper. Le petit hic, c'est que j'ai 28 ans et je ne comprends toujours pas comment elle arrive encore à croire que je ne serais pas capable de reprendre tout dans les heures qui suivent.

À ma gueule choquée, elle a dû voir que je ne comprenais pas vraiment ce qu'elle faisait étant donné qu'elle venait de rentrer dans ma chambre sans explications. Elle m'expliqua alors enfin la raison de tout ce remue-ménage. J'étais encore plus ébahi de la façon dont elle me parlait. On aurait vraiment dit que j'étais retourné à l'age de l'adolescence ! J'avais mes raisons de l'avoir laissé là-bas mais je n'aurais jamais pensé qu'il aurait appelé ma mère – quoi que, si –. Du coup, en plus d'apparemment devoir sortir les poubelles toute la semaine et de devoir laver les trois voitures, je devais en plus mettre la table ce soir ! Non mais il se passe quoi là j'ai pas tout compris ?! Je restais donc silencieux en la voyant tourner les talons.

Alors qu'elle sortait en claquant la porte, signe que je ne devais absolument pas la suivre pour récupérer mes affaires ou me plaindre, je me remis enfin de mes émotions en remettant toutes mes idées en place pour mieux comprendre la situation. Ma mère, non contente que j'ai laissé Stiles à l'hôpital, seul et blessé, m'a tout confisqué et punit ? Mais dans quel monde on vit sérieusement ! Comme si j'allais me laisser faire ! Je l'entendis quand même descendre pour préparer à manger mais la colère ne redescendait plus maintenant qu'elle était montée – même si ça faisait déjà des heures que j'étais sur les nerfs –. N'ayant d'autres moyens que de me défouler sur quelque chose qui se trouvait dans ma chambre, je frappa un grand coup de poing dans la porte de ma chambre. L'impact fut rude et l'endroit touché eu une forme de cratère alors que mon poing était enfoncé dans le bois. Le sortant, je remarquais qu'il était en sang et que des bouts de bois s'étaient logés entre mes phalanges. Je pinçais les lèvres sous la douleur...cependant, je savais qu'avec un peu de désinfectant et une pince à épiler, le tour serait joué.

« - Putain...soufflais-je entre mes dents.»

Heureusement, la pression redescendit d'un coup. Le fait d'avoir frappé dans la porte m'avait détendu plus qu'autre chose et j'évitais donc de penser à ce qui venait de se passer précédemment. Je sortis de ma chambre et me précipita vers la salle de bains mais surtout vers la pharmacie, sans croiser Stiles qui venait de descendre à la cuisine après être passé par la salle de bains. Cherchant dans les placards, je pris ce qu'il me fallait et me soigna du mieux que je pouvais, enlevant soigneusement ce qui s'était logé dans ma chair avant de désinfecter. Je n'avais pas envie de bander ma blessure alors je la laissais sécher à l'air libre tout en espérant qu'elle allait bien cicatriser.

Comme je devais "apparemment" mettre la table, je me préparais à descendre les escaliers quand j'entendis soudain ma mère discuter avec Stiles de sujets qui m'intéressaient. Je m'assis sur une marche de l'escalier et essayais d'écouter attentivement ce qui était en train de se passer entre ma mère et Stiles. De tout ce que j'ai entendu, j'en reste paralysé. En fait, je viens de comprendre que le fait qu'il m'ait découvert en plein ébats sexuels l'avait blessé. Ça le hante et il n'arrive pas à se défaire des images qu'il a vu. Du coup, ça le perturbe et il n'arrive pas à penser à autre chose parce qu'il ne comprend pas...mais qu'est-ce qu'il ne comprend pas ? Cette fois, c'est moi qui suis perdu. Je ne comprenais absolument pas sa réaction et pourquoi il ne voulait pas m'en parler au calme. Puis je l'entends dire qu'il a du mal à s'exprimer sur ses expériences passées et que le fait que je m'énerve très vite n'arrange pas les choses. Bon, j'avoue, je ne suis pas très patient. Mais il n'a qu'à pas me taper sur le système non plus ! Enfin bref...je pense que l'on ferait mieux d'en parler maintenant si on veut vraiment mettre les choses au clair tous les deux...

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Mar 6 Sep - 22:58

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Stiles regarda la mère de Derek dans les yeux complètement perdu alors qu’elle le prit contre lui .

Je suis pas sûr d’y arriver a vrai dire ….
Mme Kent : Derek ressemble beaucoup à son père , il réfléchit après , il se laisse porter par ces émotion c’est pour ça qu’il se rentre dedans souvent . Je pense que c’est la même chose avec toi. En plus d’être hyper sensible dans ton cas. Derek n’a pas appris à te connaitre , tu es juste l’ami de son frère , il ne sait pas tout de toi , il ne sait pas ce que tu as traversé ou vécu a par quand il était là. Il ne vit pas avec toi tout le temps contrairement à Cameron, surtout que vous suivez les même études. Et vous vous connaissez depuis l’âge de 8 ans.

Stiles soupira doucement avant de la fixer encore.

Et je suis sensé faire comment pour expliquer un truc que moi-même j’arrive pas à comprendre et expliquer …. Et qu’en plus ça veut dire avouer un truc que je cache depuis longtemps … c’est dure à dire et à assumer …
Mme Kent : tu vas y arriver j’en suis sur . attend déjà qu’il soit calme … je lui rendrais peut-être ces affaires on verra .
Comment ça … ?
Mme Kent : mon fils se comporte comme un ado , alors je le punis comme un ado … j’ai pris ces clés de voiture , son portable, son ordinateur , ces consoles et les câble de la tv en lui disant qu’il devra sortir les poubelle , mettre la table et laver les voitures.
Outch il a pas du apprécier
Mme Kent : je crois aussi … mais ça lui apprendra a être aussi tête de mule que son père … et encore avec son père j’étais pire il dormait sur le canapé ou dans son bureau et je lui faisais plus à manger .
Woooo c’est violent …
Mme Kent : il ne faut jamais contredire un femme fatal mon cher…. Aller , je crois que tu devrais changer ton bandage il a un peu saigner .

Stiles regarda alors sa main avant de se lever pour se diriger vers les escalier.

Merci beaucoup….

Mme Kent ne dit rien de plus laissent stiles partir sauf que ce dernier s’arrêta net dans les escalier en voyant Derek assit sur ces dernières. Il ouvrit grand les yeux se demandent si il avait entendu ou écouter la discussion. Stiles se mit à rougir se sentent super gêner sur le coup , d’ailleurs il monta assez vite du moins il essaya de monter pour échapper a Derek .

Sauf que ce dernier le retient. Et stiles se sent vraiment … mou d’un coup. Il n’ose pas regarder Derek mais il ne bouge pas non plus.

Faut que j’aille changer ma bande à la main si tu permets j’aimerais éviter que ça s’infecte donc si tu pouvais me lâcher le bras….

Stiles regarda toujours le haut de l’escalier sans regarder Derek se sentent vraiment mal à l’aise surtout si il avait tout entendu de ces secret. Il se sentait honteux d’un coup. Il respira doucement du moins il essaya se mettent aussi a compter pour éviter de faire une seconde crise dans la journée.


Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Dim 11 Sep - 22:05


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Toujours assis tranquillement dans les escaliers, j'écoutais attentivement d'abord ma mère parler de mon père. Je me crispais. Le pire c'est qu'elle avait raison. Je ressemblais en tout point à mon père quand il s'agit du caractère. Même façon de réagir, de s'emporter, de rentrer dans le tas sans réfléchir. OK. Sur ce point-là, elle avait absolument raison. Je suis comme lui. Mais le pire, c'est que même dans la suite de ses paroles ma mère avait encore raison. C'est effrayant comment elle arrive à lire en moi comme dans un livre ouvert. Elle sait pratiquement tout ce que je pense...c'est flippant putain ! Mais bon en même temps ce n'était que la stricte vérité. Je ne connais pas assez Stiles pour savoir comment réagir à ses...actions, réactions, enfin tout quoi !

La suite devenait de plus en plus intéressante. Il était en train d'avouer à ma mère qu'il me cachait quelque chose depuis bien longtemps et que c'était dur pour lui de me le dire mais surtout de l'assumer. Quoi ? Quoi ? C'est quoi ? C'est peut-être mon demi-frère caché ou un truc dans le genre ? Non, impossible, Maman m'en aurait parlé depuis le temps. Enfin je crois... Non mais de toute façon c'est pas possible. Bon alors c'est quoi ce grand secret... ? J'veux savoir ! OK, là je me comporte comme un ado un peu trop curieux, faut vraiment que j'arrête. Ma mère avait bien raison en disant que je me comportais en adolescent quelques fois. Je m'en rends même pas compte quand je le fais, c'est vraiment bizarre. Et puis, bien sûr que j'ai pas apprécié qu'elle me prenne toutes mes affaires ! Vous croyez qu'elle en a pensé quoi la porte de ma chambre, hein ? J'pense qu'elle a pas beaucoup aimé elle non plus. Et puis je suis pas une tête de mule ! J'suis juste...enfin c'est naturel merde ! Rah ma mère me soûle. Je rechignais donc dans mon coin en croisant les bras sur mon torse, en fronçant les sourcils et en boudant. D'où je suis têtu ? De toute façon elle peut dire ce qu'elle veut je ne changerais pas. Je suis comme ça, un point c'est tout.

Désormais, la discussion venait de se finir et je savais que Stiles allait venir vers moi pour monter les escaliers et aller changer son bandage dans la salle de bains. Je me déridais et l'attendais patiemment au tournant. Il fallait absolument que je lui parle. Que je lui parle de ce secret qu'il ne m'a toujours pas avoué. Je veux tout savoir, absolument tout tout tout ! Il ne passera pas entre les mailles du filet, ça c'est certain. Tiens ! Le voilà qui arrive. Il se fige net en me voyant tandis que je le fixe dans le blanc des yeux, avant qu'il ne rougisse en écarquillant les yeux comme des soucoupes. Quoi ? Y a quoi là ? Il doit maintenant se douter que j'ai écouté leur conversation, et alors ? Pas besoin d'en faire tout un plat. De plus, il essaye de monter rapidement les escaliers pour m'échapper visiblement mais je l'en empêche et attrape son bras vivement au passage. J'essaye de relever les yeux vers les siens mais Stiles détourne le regard et fixe un point invisible en haut de l'escalier en me sortant une excuse bidon comme quoi il fallait qu'il change son bandage. Je l'entendais recommencer à compter à voix basse...

« - Ok... »

...alors, pour l'éviter de faire toutes crises, je lâchais mon emprise. Mes doigts avaient laissé une marque rouge sur son bras mais je ne m'en souciais pas et me relevais hâtivement alors qu'il essayait de me semer en marchant vite vers la salle de bains.

« - Mais je viens t'aider. Et après, faut qu'on parle. »

Je le suivais donc jusque dans la salle de bains et l'observais faire ce qu'il avait à faire, tranquillement installé dans l'encadrement de la porte.

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Dim 11 Sep - 22:34

Feat Stiles   & Derek
  Un lourd silence .


Stiles était figé dans les escaliers , son bras tenu par Derek à côté de lui et pas forcément en douceur en plus de ça, c’est qu’il a de la force le p’tit policier. Stiles essaya alors de ne pas avoir de crise n’était vraiment pas le moment pour ça. Heureusement, Derek le lâcha enfin ce qui le calma un peu du moins pour le moment.

Il frotta alors l’endroit que Derek avait tenue regardent ensuite la trace rouge avant de reprendre sa route en espèrent semer Derek, sauf qu’il a de plus grandes jambes et forcement quand stiles a voulu fermer la porte de la salle de bains… Derek l’a empêché.

J’ai pas besoin d’un surveillent, je sais ce que je fais…. Et j’ai pas envie de parler avec toi, surtout pas après tout « ça »

Mais stiles n’avait pas vraiment de force, il laissa donc Derek entrer et le surveiller. Il retira alors la bande pour se soigner désinfectent encore sa main en vérifient que tout aller bien avant de refaire une bande.

Dans le « ça » de stiles , il y avait le faite qu’il l’a lâchement abandonné a l’hôpital, qu’il lui a fait faire une crise, qu’il a écouté sa conversation privé avec Mme Kent…. Et que maintenant, il voulait parler, sauf que tout ça stresse encore plus stiles. Il ne sait pas par où commencer, quoi dire, quoi ne pas dire, comment le dire… C’était trop compliqué, il était souvent trop direct aussi.

Une fois fini, stiles regarda alors Derek dans la glace avant de regarder la porte pour essayer de s’enfuir, mais ces peines perdu. Stiles se retrouva dans les bras de Derek, le bras de ce dernier autour de lui à le retenir. Il soupira alors en regardent devant lui avant de mettre tout son poids sur le bras de Derek, juste pour le faire chier.

Pourquoi tu veux parler ? De quoi tu veux parler surtout…

Stiles le regarda toujours pas ferment les yeux, il prit une grande inspiration… Et il fut envahi par l’odeur de Derek, son parfum et son odeur naturelle aussi. Cette odeur qu’il adore tellement, mais qui osera jamais avouer. Il resta donc la avant de se sentir soulever comme un vulgaire sac se retrouvent alors sur l’épaule de Derek.

Mais… Mais tu fous quoi ça ne va pas la tête…. Pose-moi…. En plus, j’ai une vue sur le boxer de Cameron c’est pas super, ton jogging ne tient pas, on dirait…..

Stiles se mit à rougir en se rendant compte qu’il était en train de parler du cul de Derek. C’était assez… Bizarre. Il finit par se taire se laissent porter. Il se retrouva alors dans la chambre de Derek, avant d’être éjecté sans douceur sur le lit de ce dernier.

Stiles était encore plus rouge se redressent sur ces avant-bras pour fixer Derek dans les yeux.

Et quoi tu comptes abuser de moi pour me voir, gémir et crier comme ton mec ? C’est quoi le délire, on se fait un 69 avant d’aller manger… ?

Stiles ne dirait pas non mais ça, il le garde pour lui, il se prit juste un oreiller dans la tête pour qu’il arrête de parler. Mais quand il stresse stiles ne réfléchis plus du tout et sort tout ce qui lui passe par la tête. Et là, l’odeur de Derek et partout même sur l’oreiller qu’il tient devant lui.

Stiles resta alors cacher derrière à fixer Derek dans les yeux et à attendre de savoir ce qu’il veut et de quoi il veut parler surtout.


Code by Silver Lungs

_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Lun 12 Sep - 22:28


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Il avait beau me dire qu'il n'avait pas envie de parler, il n'allait pas avoir le choix. Et puis de toute façon je faisais ce que je voulais, même si je l'avais fait faire une crise, que je l'avais laissé en plan à l'hôpital ou bien que j'avais discrètement écouté sa discussion avec ma mère – oui bon là j'avoue que ça faisait peut-être un peu beaucoup mais il n'avait qu'à pas me taper sur les nerfs à ce point –. Si je voulais le surveiller, je le ferais. D'ailleurs, comme j'étais installé contre le mur, je relevais légèrement le menton en le regardant et en faisant légèrement un signe de la tête comme pour lui signifier qu'il pouvait faire ce qu'il avait à faire sans que je le dérange mais que je ne bougerais pas d'un poil pour autant.

Tranquillement posé, je l'observais défaire sa bande pour désinfecter sa main avant d'en remettre une nouvelle. Sauf qu'une fois soigné, il essaya de nouveau de s'enfuir. Alors pour l'en empêcher, je mis vivement mon bras devant lui pour ne pas qu'il se fasse la malle, avant de le contrôler en le prenant presque contre moi. Évidemment, juste pour m'emmerder, il mit tout le poids du haut de son corps contre mon bras, comme pour me faire plier.

« - Tu sais très bien de quoi je veux parler. »

Je le regardais fermer les yeux en prenant une grande inspiration. Il ne va pas faire une autre crise quand même ? Non, peu probable. Mais comme je vois qu'il veut toujours éviter aussi bien mon regard que les explications, je le soulève et le porte pour le déposer sur mon épaule. Il voulait que je le descende mais c'était hors de question. Je savais qu'il allait s'échapper sinon.

« - T'as qu'à regarder autre part ou fermer les yeux...et puis t'as qu'à pas mater mon cul aussi ! Fis-je avec un sourire malicieux au coin des lèvres. »

Ne portant aucune attention à ce qu'il pouvait bien faire dans mon dos, je me dirigeais tranquillement vers ma chambre. Une fois entré, je le jetais comme un vulgaire chiffon sur mon lit avant de me tourner pour refermer la porte derrière moi. Puis je regagne ma position du début et fixe cette fois Stiles dans les yeux, qui est devenu rouge pivoine par ailleurs. Je commence par croiser mes bras et froncer les sourcils, mais encore plus quand il énonce ces quelques paroles. Énervé par son attitude d'ado attardé – peut-être jaloux –, j'attrapais un coussin et lui balançais en pleine figure pour qu'il ferme sa grande gueule. J'en avais vraiment marre de l'entendre déblatérer à tout va, surtout pour dire des conneries en plus. Mais je voulais quand même qu'il me parle de cette fameuse chose qu'il cache depuis longtemps et qu'il n'arrive pas à assumer. Alors, sans plus attendre, je m'avançais vers Stiles, caché derrière l'oreiller en m'observant attentivement, et monta sur le lit à quatre pattes. Je m'approchais de plus en plus de lui, tel un félin, jusqu'à le coincer entre le mur et moi d'un seul bras, bien que le coussin était toujours interposé entre nous deux. Le fixant dans le blanc des yeux, nos visages très près l'un de l'autre, je commençais à parler.

« - Alors ? C'est quoi ce fameux secret me concernant dont tu as parlé tout à l'heure ? »

De plus, en tâchant de lui tirer les vers du nez, j'essayais aussi de le débarrasser du coussin qui me gênait pour lui parler directement. On dirait comme un rempart, et ça m'énerve.

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Lun 12 Sep - 22:53

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Stiles fit des grands gestes sur l’épaule de Derek .

Et tu veux que je regarde quoi tu me fous ça sous le nez, on voit que ça….

Il se laissa alors tomber sur l’épaule de Derek fixant toujours son arrière-train en imaginant quelque truc à faire dessus. Puis Derek le jeta sur le lit avant de lui balancer un oreiller a la gueule pour le faire taire. Faudrait savoir, il doit parler ou la fermer. La logique de Derek était illogique en fait.

Stiles le regarda alors s’approcher de plus en plus de lui, reculant jusqu’à se retrouver contre le mur. Stiles vira encore plus au rouge en se retrouvent avec Derek entre les jambes, les siennes étant écarté pour laisser de la place à Derek. L’oreiller cachent son problème naissant.

Stiles regarda alors le bras de Derek à côté de sa tête avant de regarder Derek devant lui pour parler enfin. Il avait bien écouté la conversation et stiles se trouver dans une merde pas possible à cause de ça. Sauf qu’il ne compte rien dire la dessus ….

Alors….. Ça te regarde pas, c’est mon secret et il restera entre moi et moi-même, donc, laisse-moi tranquille. On t’a jamais dit que la curieuse est un vilain défaut….

Stiles lui fit un grand sourire en réfléchissant très vite pour trouver une solution de comment sortir de là . Sauf que c’est pas si simple Derek a bien plus de force que stiles et il est plus rapide. Mais bon, il allait forcement trouver une solution. Du moins, il essaya fixent Derek dans les yeux l’oreiller toujours contre lui à le tenir fortement alors que Derek tire dessus pour essayer de le retirer.

Non toi lâche… C’est mon oreiller…… Très bien….

Stiles attendit alors que Derek tire vraiment fort pour lâcher l’oreiller et ainsi qu’il parte en arrière avec pour être libre. Stiles enjamba alors Derek pour essayer de se diriger vers la porte, mais il se retrouva très vite affaler sur le sol, car Derek avait choppé sa cheville et ce dernier était en train de remonter sur stiles.

Stiles sera alors les dents et les points, car la situation pouvait être excitant dans d’autre circonstance bien sûr, mais là, il a le corps de Derek collé à lui, qui le maintient au sol avec tout son poids. Son membre collé à ces p’tits fesses, c’était vraiment perturbent, et Derek lui tenait un des poignet pour que stiles ne bouge plus sauf qu’il gigottait vraiment fortement sous Derek, se frottent a lui pour essayer de s’échapper encore sans y arriver bien sûr .

Il fait son poids Derek. D’ailleurs stiles glissa sa main libre derrière lui entre ces fesses et le truc Derek, sa main se posent dessus pour le chopper. Stiles se mit à sourire en regardent Derek.

Lèche-moi…..

Stiles venait de dire ce que son autre cerveau voulait et heureusement pour lui Derek n'a pas du comprendre vu sa tête de choquer.

J’ai dit lâcher moi ou je te serre le membre….

Ouais enfin, avec sa force de mouche ça ressemble plus à des caresses, surtout qu’ils n'arrêtent pas de bouger tout les deux alors forcément ça aide pas non plus. Stiles a vraiment l’impression de caresser Derek par-dessus son jean. Et en plus, il a chaud, et il a son propre problème qui est aussi là à être gênant et douloureux, il avait juste envie que la mère de Derek débarque pour les séparer, d’ailleurs, on entendit sa voix qui disait a Derek de mettre la table et de sortir les poubelles.

Mais pas sûr que Derek veut lâcher sa prise pour le moment.

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Mar 13 Sep - 19:31


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Stiles était un véritable asticot. Alors que j'essayais de le tenir sur mon épaule, il ne faisait que gesticuler en se plaignant.

« - Je dois prendre ça comment... ? Comme un compliment ou le contraire ? Dis-je avec un air renfrogné et les sourcils froncés. »

Ensuite, il arrêta son manège et se laissa tomber sur moi comme une chiffe molle. Ouf, il avait enfin arrêté de me détruire l'épaule ! Heureusement, une fois arrivé dans la chambre, je le jeta directement sur mon lit avant de lui jeter un oreiller dans la tête pour qu'il arrête de me soûler avec ses conneries. Puis, doucement, je vins me rapprocher de lui jusqu'à être tout proche pour que l'on parle de...ce dont on devait parler. Hors de question qu'il m'échappe. Alors, comme dans une impasse, il détourna d'abord le regard avant d'enfin me fixer dans les yeux pour commencer à s'exprimer.

Mais sa phrase ne m'allait absolument pas et, fronçant les sourcils, je tentais tant bien que mal de lui arracher ce putain de coussin de devant la tête ! Je continuais alors de tirer comme un forcené quand Stiles le lâcha et ma force se retourna contre moi. Je m'étala de tout mon long sur le lit tandis qu'il me passa au-dessus pour s'enfuir comme un lapin. Cependant, je me retourna très vite et choppa sa cheville pour qu'il s'étale comme une merde par terre. Pendant ce temps, je commençais à monter sur lui avant de le bloquer de tout mon poids en m'affalant sur lui. Je pris un de ses poignets et le bloqua contre le sol tout en faisant en sorte qu'il ne puisse pas bouger. Sauf que bien sûr, il gigotait encore comme un verre de terre et ne cessait de se débattre. Peut-être que j'employais des moyens un peu trop drastiques, mais je savais qu'il n'allait pas me l'avouer sinon. Et puis de toute façon, je prenais plus cela comme un jeu qu'autre chose. Bien que je tente de faire en sorte que ce soit une discussion sérieuse, ça part légèrement en couilles de toute façon.

« - Arrête de gesticuler là ! »

Apparemment, il n'avait pas vraiment l'intention de me parler mais plutôt de me courir entre les doigts. Et alors que je ne m'y attendais pas du tout, je sentis Stiles passer une main entre ses fesses et mon entrejambe en prenant dans sa paume ce qu'il ne fallait sûrement pas qu'il prenne, tout sourires. D'abord je me crispa car je pensais qu'il allait serrer encore plus pour me faire mal, mais au final il dit une phrase qui me laisse ébahi, avant de se reprendre. Sa langue avait sûrement fourchée mais c'est pas pour autant qu'il voulait me lâcher. Cependant, il avait tellement la force d'un moineau qu'au lieu de me faire mal il était plutôt en train de me caresser. Et là, je me crispa encore plus. Tous les muscles de mon corps se contractèrent alors que je déglutis. De plus, nos chaleurs corporels l'une contre l'autre plus nos mouvements étranges pour se débarrasser de l'autre n'aidaient pas du tout. Je commençais à avoir de plus en plus chaud et les caresses qu'il était en train de me faire inconsciemment provoquait ce que je ne voulais surtout pas qu'il m'arrive en sa présence. Déjà que tout à l'heure c'était extrêmement gênant, alors là c'est pire. Enfin non, le pire, c'est que j'entends la voix de ma mère me demander de mettre la table et de sortir les poubelles.

Merde merde merde, et triple merde ! Il pouvait pas m'arriver pire scénario ! Enfin je devrais dire NOUS arriver, quoi que Stiles n'est pas dans le même état "d'excitation corporel" que moi. Je tentais de répondre à ma mère, mais j'avais peur qu'au lieu d'une voix normale, je gémisse. Alors je me tus et ne prononça mot, en jurant à voix basse tout de même.

« - Putain de merde...dis-je en contrôlant ma voix pour qu'elle paraisse froide et énervée. »

Pour autant, je ne me poussais pas de sur Stiles. Tant qu'il ne m'aura pas dit ce que je veux savoir, je ne bougerais pas d'un poil. Sauf que...ma mère accélérait le pas et que j'étais dans une très mauvaise posture et situation.

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!


Dernière édition par Derek C. Kent le Sam 1 Oct - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Mar 13 Sep - 20:09

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Stiles n’eut pas le temps de répondre a Derek sur si c’était un compliment ou non , il le prenait comme il veut après tout.

Puis ce fut un échange bien plus étrange qui arriva par la suite. Derek avait essayer de faire avouer a stiles son secret ce qu’il a refusé en bloque , réussissant à s’enfuir pour quelque mètre a peine, que Derek lui choppa la cheville s’éclatent comme une merde sur le sol.

La suite était encore plus gênante et perturbante a vrai dire . Stiles était allonger sur le sol Derek au-dessus a lui tenir un main sur le sol , l’autre étant entre leurs deux corps à caresser Derek plutôt qu’à lui faire du mal à vrai dire. Stiles regarda de temps en temps Derek , dans d’autre circonstance il aurai surement baisser son fute ou quelque chose du genre mais là il ne peut pas se le permettre. Ça serait avouer son secret et il était pas prêt pour ça.

Derek lâche moi …..

Stiles entendit la voix de Mme Kent puis bientôt ces pas pour venir vers la chambre. Stiles toujours par terre sous Derek a essayer de se débattre de plus en plus avant que la mère ne débarque enfin pour retrouver les garçons dans cette position.

Stiles vira alors au rouge complet , n’osent même plus bouger alors que la mère fixa Derek dans les yeux comme pour essayer de comprendre.

Mme Kent : Stiles …. Quand je parler d’une discussion à plat avec Derek ….. c’était imager bien sur … tu devais pas réellement te retrouver à plat avec lui ….
Ca a un peu dégénérer a vrai dire …
Mme Kent : Je vois ça….

Stiles aurai très bien pu dire la vérité que Derek le forcer à parler et tout , mais non … il préféra jouer sur l’humour comme toujours comme si c’était normal.

Mme Kent : Bien … Derek quand tu auras fini de faire du catch sur et avec stiles tu viendra faire tes corvées s’il te plait….

Stiles ne bougea pas d’un pouce de là où il était trop gêner. Et pour embêter encore plus Derek qui devait répondre a sa mère , il se mit à glisser sa main habillement dans le fute de Derek pour caresser son boxer et ainsi le faire gémir ou parler bizarrement.

Mme Kent : Tu es sur que ça va Derek …. Tu as l’air bizarre , tu devrais aussi te retirer de stiles il est …rouge je trouve ….

Et en plus elle disait ça avec un grand sourire . Stiles la regardent mort de honte quand même de ce qu’il était en train de faire. Mais heureusement elle se dirigea vers la porte …. Sauf qu’elle vit le trou dans cette dernière .

Mme Kent : Derek tu peux m’expliquer ce que c’est…. ?

Elle se tourna pour écouter les explication du plus grand avant de soupirait.

Mme Kent : je vais finir par t’achète un sac de boxe…. Ou bien trouve toi une copine ou un copain pour passer tes nerfs dessus … comme tous les mecs de ton âge. T’as intérêt a réparer ca avant la fin de la semaines ou tu récupère même pas ton portable. Et en prime c’est moi qui répondrais a tous les message et appelle qu’il y aura dessus .

Stiles se mit à sourire en lâchent un petit rire sans le vouloir avant de mettre sa main devant sa bouche tout en continuent de caresser Derek de son autre main. Après tout il l’avait chercher. Stiles regarda alors la mère partir avec un regard suppliant de rester l’aider mais rien à faire cette dernier ferma la porte pour redescendre en bas laissent stiles avec son bourreau.

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Mar 13 Sep - 21:45


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Stiles ne cessait de me demander de le lâcher mais je n'avais pas envie, pas tant qu'il ne m'aurait pas dit ce qu'il cache. Sauf que voilà, ma mère marchait à grands pas vers ma chambre et, alors que nous gesticulions tous les deux, l'un pour s'enfuir et l'autre pour retenir, elle ouvrit la porte à la volée, nous découvrant l'un sur l'autre comme si c'était le truc le plus normal que nous faisions tous les jours avec Stiles.

Tandis que je me crispais et me rapprochais encore plus du corps de Stiles pour que ma mère ne remarque rien, je relevais simplement la tête vers elle et plongeais mon regard dans le sien, qui semblait aussi surpris qu'amusé. L'humour de ma mère me fit légèrement ricaner mais je me moquais plus de Stiles qui avait pris ce qu'elle avait dit précédemment au premier degré qu'autre chose.

Ensuite, ma mère me signifia que quand j'aurais fini de jouer les John Cena je pourrais descendre pour faire mes corvées de la soirée, enfin plutôt mes punitions de la soirée. J'allais donc répondre quand soudain Stiles passa sa main adroitement entre mon jean et mon boxer, une simple couche de tissu séparant ses doigts de ma chair brûlante. Un courant électrique passa dans tout mon corps et, sans que je puisse me retenir, un petit gémissement s'échappa d'entre mes lèvres. Me rendant compte de ce que je venais de faire je faisais semblant d'avoir mal quelque part et essaye de répondre correctement à ma mère qui avait un large sourire, en vain. Je bégayais presque... Pendant ce temps, je sentais que mon boxer n'allait pas tarder à gonfler.

« - Heu...ou-ouais ça va. T'in-t'inquiète pas. Je me suis juste fait mal, j'ai dû contracter un muscle trop fort...dis-je en feignant d'avoir une crampe douloureuse à la jambe. T'inquiète pas pour Stiles non plus, il a juste un peu chaud à force de perdre au "catch" contre moi, rétorquais-je en passant doucement ma main vers l'intérieur de la cuisse de Stiles pour venir le pincer fortement, pour éviter qu'il rajoute quelque chose. »

Je ne sentais même plus Stiles bouger, à part ses doigts dans mon jean. J'avais peur que cela finisse mal mais au final ma mère repartit comme elle était entrée...jusqu'à ce qu'elle découvre le trou dans la porte. Oups.

« - Me suis énervé, c'est tout, dis-je avec une moue incroyable. »

Pourquoi pas pour le sac de box. Une copine...ou un copain ? Attendez attendez...me dîtes pas que Stiles ou Cameron ont vendu la mèche pour l'autre nuit ? Putain ! Je vais en prendre un pour taper sur l'autre ! Mais en plus ma mère insinue que je pourrais être violent avec la personne que je suis censé aimer ? Non mais ça va pas la tête ! Comme tous les mecs de mon âge, mais oui bien sûr, comme si je m'amusais, à 28 ans, à frapper sur ma copine – ou mon copain comme elle aime le dire –. Réparer de quoi ? C'est ma porte que je sache, j'en fais ce que je veux non ? Répondre à mes messages et à mes appels, mais oui bien sûr ! Je parie qu'elle n'aimerait pas que je fasse pareil alors d'où elle se permet de le faire ? C'est ma vie privée !

« - Ouais ça m'irait amplement ! Ou sinon je pense que je vais passer mes nerfs sur Stiles comme ça ça m'évitera de dépenser de l'argent pour rien, commençais-je par dire en regardant Stiles avec un sourire sadique avant d'ajouter : Ouais ouais je vais réparer la porte... Mais de toute façon tu peux rien faire avec mon portable, il a un code personnel ! Tentais-je par crier, sauf qu'on aurait dit un ado qui venait de muer, toujours à cause des caresses de Stiles. »

En fait, je venais à moitié de parler et de crier en gémissant. Ça faisait vraiment pitié. Heureusement pour moi, ma mère ne resta pas plus longtemps et, malgré la bouille suppliante de Stiles, elle partit à la cuisine sans se retourner, en fermant la porte derrière elle. Furieux contre Stiles, je sortis de force sa main qui se trouvait encore sur mon calbut pour la jeter sur le côté. Je me relevais rapidement et, tirant Stiles vers le haut, je le remettais aussi debout avant de le tourner et de le plaquer contre la porte, toujours une main sur celle-ci pour qu'il ne lui vienne pas à l'esprit de l'ouvrir. Une colère noire m'envahit.

« - Mais t'es fou de faire ça ou quoi ? Tu veux que ma mère me prenne pour un...je sais pas...un pervers ou quoi ?! »

Je crois que j'avais oublié un léger détail plus bas...

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Mar 13 Sep - 22:09

Feat Stiles   & Derek
  Un lourd silence .


La mère de Derek le regarda avec le sourire amuser se mordent parfois la lèvre en l’écoutent.

Mme Kent : Un muscle…. Bien sûr…. Le muscle que seuls les hommes ont, je présume.

Elle n’ajouta rien de plus les regardent tous les deux alors que stiles continuer de le chercher en le caressent pour le faire gémir. C’était la première fois qu’il touchait Derek, et surtout qu’il toucher quelqu’un d’autre que lui-même. Et faut dire que c’était assez impressionnant quand même.

Et surtout super gênant pour lui. La mère de Derek le regarda encore une fois quand il parla de passer ces nerfs sur Stiles.

Mme Kent : Je ne suis pas sûr que stiles soit près pour avoir ce genre de rapport là …. Et je ne parle pas de violence faire contre la porte, je te parler de sport de lit…. Tu n’es pas discret les voisins ton entendu, du moins ont entendu le jeune homme avec toi. La voisine était d’ailleurs très surprise, du moins sa fille l’était. Essaye de le faire taire la prochaine fois…. Quant à ton portable, mon chéri, je suis ta mère, je sais tout de toi et je connais aussi quelque geek pour m’aider donc ne rêve pas quand je veux faire quelque chose, je le fais.

Mme Kent partit enfin laissent stiles aux mains de Derek, ce qui n’est pas rassurant. Ce dernier lui retira sa main du jean avant de se lever. Stiles voulut alors partir, mais il se sentit soulever par le jean comme un sac et remit sur pied avant d’être collé à un mur sans aucun douceur. Il lâcha d’ailleurs un gémissement.

Stiles fixa alors Derek toujours rouge de honte, et surtout avec un soucis plus bas, moins voyant que Derek, car lui a le jean grand ouvert sur la vue du boxer moulant alors que stiles a son t-shirt pour se cacher.

t’as pas besoin de moi pour ça à première vue. T’es un pervers assume le…. Quel genre de mec amuserait à se frotter contre le cul du meilleur ami de son frère ? Qui s’amuserait à le plaquer contre tout es n’importe quoi sans douceur, tout en se collent a lui a chaque fois qu’il peut ? Désoler de te le dire Derek, mais tu es pervers assume le. Et en plus, t’as mère a griller que tu te taper des gens dans ta chambre t’es vraiment pas discret, elle a raison, tu devrais essayer, tu sais les grosses boules rouges qu’on met dans la bouche…. Ho est surtout fermer ta porte à clé pour pas choquer les pauvres petits innocents qui pourraient venir chercher leurs affaires oubliées dans ta grotte.

Quand stiles stresse, il parle beaucoup, vraiment beaucoup et il dit tout ce qui lui passe par la tête, sans se rendre compte que des fois, il est vraiment directe.

Et tout en parlent il cherche la poignet de la porte pour essayer de l’ouvrir, sauf qu’il a zappé qu’elle s’ouvre dans l’autre sens. Ce qui est un drame pour lui qui veut s’enfuir rapidement.

Tu devrais surement appeler ton pote de la dernière fois pour arranger ton problème, car c’est super visible là…. Tu vas finir par exploser le boxer de Cameron si ça continue. Ou tu veux que je t’aidais, tu sais peu être pas faire tout seul.

Stiles avait dit ca en posent sa main sur le problème de Derek mais il finit par se taire quand même à voir le regard de Derek sur lui. C’était pas du tout rassurant et il priait pour que Derek ne voie rien de son problème a lui. Sa main toujours poser sur Derek à bouger un peu pour lui faire perdre de la force et essayer de s'enfuir

Code by Silver Lungs

_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Jeu 15 Sep - 21:29


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Ma mère avait une répartie incroyable. C'était comme si c'est moi qui l'avait conçue ! Ce qui est techniquement impossible...mais on se ressemble tellement ! Enfin, ouais. C'est ma mère quoi.

« - Maman ! Dis-je comme pour la faire partir en fronçant les sourcils. »

Pendant ce temps, Stiles était en train de gracieusement me caresser pour faire exprès de me faire gémir. En fait j'étais à moitié en train de gémir et de grogner, parce que je voulais qu'il arrête absolument. Sauf que ma mère était là, plantée juste devant moi, et que c'était impossible que je me relève sans qu'elle aperçoive mon petit problème. Ce qui serait plus que gênant, à vrai dire. Mais bon, on ne pouvait pas dire que les caresses de Stiles soient désagréables...wow wow wow ! Qu'est-ce que je suis en train de penser là ?! De toute façon, on voit bien que c'est un débutant avec les autres. Pff... Mais je suis con aussi, ça m'étonnerait qu'il ait touché un autre mec que lui-même vue qu'il est censé être hétéro.

Par contre, dès que ma mère me traduisit ce que "catch" signifiait pour elle, j'ai eu un moment de bug extrême. Mais surtout par la suite ! D'abord, j'apprenais que mon copain avait été tellement bruyant que même les voisins avaient été au courant et que, en plus, la fille des voisins qui salivait sur moi l'a appris aussi. Merde ! Merde ! Et re merde ! Va falloir que j'aille les voir pour au moins m'excuser... – non en fait ça je m'en fous, je veux juste parler avec leur fille qui est ultra canon –. Oh putain... Ma mère a aussi des relations bizarres ! OK. En fait, là tout de suite, elle me fait plus peur qu'autre chose à vrai dire.

« - Mais ça va pas non ?! Je ferais jamais ça avec lui ! Commençais-je par dire pour emmerder Stiles avant d'enchaîner. Ouais bah s'ils sont pas contents ils ont qu'à mettre des boules quies et puis voilà ! Maman, sérieux, des fois tu fais vraiment peur, plaisantais-je pour finir. »

Ma mère finit enfin par partir, me laissant seul avec Stiles. J'en profita donc pour virer sa main et le relever pour ensuite le plaquer violemment sur la porte. Il poussa d'ailleurs un petit cri de souris qu'on étouffe quand il la percuta. De plus, il était vraiment rouge pivoine et j'avais du mal à savoir pourquoi réellement. Sûrement parce qu'il m'avait touché ? Non, en fait, j'en sais rien et ça m'énerve. Mais alors le pire, je crois que c'était bien son monologue qui avait duré quarante ans. Je l'écoutais presque pas. Mais je voyais qu'il était hyper actif, mais vraiment. Il parlait tellement vite que je n'avais même pas réussi à suivre et en plus il cherchait toujours à s'enfuir en essayant de tourner la poignet de la porte pour se faire la malle sauf que ce con il a oublié qu'elle s'ouvrait dans l'autre sens.

Évidemment, pour comme me "déstabiliser", il fit encore une allusion à mon compagnon de l'autre soir tout en parlant de mon problème hyper voyant avant de me rabaisser en me disant que je savais même pas me soulager tout seul et en me mettant la main dessus. Ouais ouais, il vient bien de mettre sa main sur ma queue. Je crois que y a pas que mon poing qui va traverser la porte, mais bien sa tête par la même occasion. D'abord j'étais extrêmement surpris qu'il me mettre la main à cet endroit aussi facilement, sans pression, mais après, je fronçais les sourcils tout en essayant de rester sérieux parce que le pire c'est qu'il continuait de bouger ses doigts. Et, soudain, une idée émergea presque instantanément dans ma tête. Je souriais intérieurement, car je savais que ça allait le faire bugger. Sans avis au préalable, je vins l'embrasser avec fougue. Je continuais quelques secondes à, juste, l'embrasser avant de me retirer.

« - Tu parles trop, rétorquais-je sans intonation dans ma voix. »

Mais, même si je disais ça, je voulais juste voir sa tête. J'ai failli me plier en deux de rire en voyant sa tronche mais je me suis retenu et j'ai juste déambulé dans la pièce à la recherche d'une serviette de bain. J'ai farfouillé un peu dans les tiroirs et en ai enfin trouvé une assez grande pour au moins me sécher entièrement, et pas un minuscule bout de tissu. Je la mets sur mon épaule et, quand je me retourne, Stiles a déjà disparu dans les couloirs de la maison. Je me retiens de rire, mais je finis par pouffer en sortant de ma chambre. Ah là là, c'est vraiment une petite nature. Mais bon, même si je fais genre que tout vas bien, je fais quand même en sorte de cacher le devant de mon jogging avec ma serviette. Une fois arrivé dans la salle de bains, je m'enferme à clés et me déshabille tranquillement puis me glisse dans la douche. J'apprécie fortement le jet de douche chaude qui coule, ça permet de décompresser doucement.

Quelques minutes plus tard, une fois lavé et détendu comme il faut, je me rhabille simplement du boxer de Cameron – légèrement trop moulant d'après Stiles – de mon jogging et tente de sécher mes cheveux. Je sors donc torse nu la serviette sur l'épaule et les cheveux en bataille et descend à la cuisine. Je ne prends même pas le temps de regarder ma mère cuisiner et sors tous les couverts dont on a besoin. Je mets la table puis prend les poubelles pleines qui trainent et vais m'absenter quelques minutes dehors. Je marche dans l'allée et relève quelques secondes la tête vers la fenêtre de la maison d'à côté et remarque la voisine qui me regarde et qui se crispe en voyant que je la fixe de même. Je souris et lui fais un petit clin d’œil – après ce que m'a dit ma mère, je ne pouvais pas m'en empêcher –, jette les poubelles avant de m'engouffrer de nouveau dans la maison. Je m'avançais de nouveau vers ma mère et la regardais préparer à manger au-dessus de son épaule.

« - T'as besoin d'un coup de main ou c'est bon ? »

Même si je sentais de là que ce qu'elle préparait allait être parfait, je lui posais tout de même la question. J'avais rien à faire, alors autant l'aider.

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Jeu 15 Sep - 22:03

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Stiles ne s’attendait pas du tout a ce qui aller arriver. Il pensait juste que Derek allait le jeter dans un coin en lui disant de plus le toucher ou quelque chose comme ça, mais c’était tout autre chose. Il l’embrassa. Et pas le petit smake de primaire, mais le vrai baiser avec la langue et tout ça. Stiles bug, mais pas seulement à cause de ça, il se sentait d’un coup très mal et des que Derek se recula pour chercher quelque chose, stiles en profita pour s’enfuir rapidement dans sa chambre.

Il ferma la porte derrière lui se collent à cette dernière en posent sa main sur les lèvres. Derek ne se rendait surement pas compte qu’il venait de lui voler son premier baiser. Et juste pour le faire taire ce qui était des plus blessant pour Stiles qui voulait le donner par amour. Il se sentait comme salit d’un coup et complètement abuser.

Il alla quand même prendre une douche froide pour se calmer, voir même très froide, il resta dessous un bon moment quitte à avoir les lèvres bleues et à trembler, mais il en avait besoin, car il était en pleine crise. L’eau froide était un des moyens de le calmer aussi avec le décompte et les bras de son père ou de Derek aussi, mais ça, il l’avait eu quand il était petit plus maintenant. Il en profita aussi pour craquer sous la douche froide.

[….]

Du côté de la mère de Derek, cette dernière regarda son fils arriver à moitié nue si on peut dire pour mettre la table comme un barbare avant de sortir les poubelles. Au moins, il a fait ces punitions. Elle le sentit alors dans son dos avant de l’entendre.

Mme Kent : Ça ira, je n’ai pas envie d’aller une seconde fois à l’hôpital dans la même journée.

Elle mit alors le plat au four avant de s’essuyer les mains pour se tourner vers Derek pour le regarder fixement dans les yeux et avec un air très sérieux presque flippent.

Mme Kent : Tu t’y prend vraiment comme un manche avec stiles …. Tu vas le terroriser plus qu’autre chose. Il n’a pas appris à parler aux autres de ce qu’il ressent. Il a toujours vécu seul après la mort de sa grand-mère, son père travaillent beaucoup pour payer les factures et surtout payer les études de Stiles. Tu sais qu’elle coute chère et son père refuse qu’on l’aide sinon il se sentirait encore plus comme un mauvais père, déjà qu’il ne voit pas beaucoup stiles. Puis il y a aussi son traitement qui coute.

Sa mère s’approcha de Derek pour lui prendre doucement le visage dans ces mains.

Mme Kent : Essaye de faire un effort s’il te plait…. Et ne le prend pas pour une de tes sexe Friends qui viennent a la maison régulièrement…. D’ailleurs, un certain Nathan t’a envoyé un sms savoir s'il y avait du monde chez toi demain…. Je suppose que tu as prévu de faire encore du bruit.

Tout en disant ça, elle lui rendit quand même son portable, mais pas le reste, certes, il a fait des corvée, mais il reste les voitures encore à faire.

Mme Kent : Ton père ne rentrera pas ce soir, il a encore beaucoup de travail et Cameron aussi d’ailleurs, il a dit qu’il allait chez un certain Zack avec qui il est en binôme, pour un devoir. C’est bizarre en temps normal, il est toujours avec stiles ….

Mme Kent commença alors à mettre les aliments sur la table retirant les couverts en trop avant de voir enfin Stiles arriver. Il était un peu plus habillé que tout à l’heure avec un sweat bien trop grand pour lui. Mme Kent le reconnue tout suite, c’était un vêtement du père de Stiles, elle savait que l’odeur de ce dernier le calmer, et vue les lèvres bleu violet, mais aussi les yeux rouge, qu’il essaye de cacher, il avait surement dû faire une crise.

Bon, c’est surtout le faite qu’il était calme et silencieux qui lui disait que stiles avait fait une crise . Mais ça revient au même. Elle lui donna d’ailleurs un verre d’eau pour qu’il puisse prendre ces cachets, voyant qu’il avait sa boite dans la main.

Mme Kent : Stiles … Ça va aller mon grand, tu as l’air bizarre… ? Ho Cameron me dit de te dire qu’il est désolé pour ce soir, il a un devoir à finir avec Zack…. D’ailleurs pourquoi il a se devoir avec Zack et non avec toi ?
Ouais, je suis juste un peu fatiguer à cause des médicaments ça ira mieux demain. Hum…. J’ai eu 98/100 au dernier devoir ce qui fait que j’ai pas de devoir supplémentaire pour rattraper ma note, Cam s'est un peu planté donc il a des rattrapages à faire avec un exposer à faire avec le fameux Zack.
Mme Kent : Hum… Et il a eu combien… ?

Stiles aurait très bien pu mentir pour couvrir Cameron, mais Mme Kent trouve toujours la vérité alors autant la dire, puis il n’était pas en état d’y penser pour le moment.

52/100… Il faut au minimum 75 pour ne pas avoir l’expo à faire en plus.
Mme Kent : Je vais m’occuper de son cas quand il va rentrer…

Stiles prit alors le verre d’eau avec 3 tonnes de cachets, enfin 5 ou 6 pour sa main et son hyperactivité aussi. Il repensait encore au baiser avec Derek, certes, c’était super, mais il aurait vraiment voulu que ce soit dans d’autre circonstance. Et maintenant, il en voulait à Derek d’avoir fait ça et il lui ferait bien comprendre des qu’il le pourrait.

Lui qui voulait améliorer leur relation ça allait surement empirer encore plus.

Le téléphone sonna alors et Mme Kent laissa les garçons entre eux en disant de ne pas faire de bêtise ou de catch dans la cuisine, ou d’autre passetemps de jeune.

Stiles resta assit sur sa chaise en silence à regarder la boite de médicament en lisent toute la notice et l’étiquette dessus pour se concentrer sur autre chose et ne pas parler a Derek .

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 17 Sep - 0:34


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Étant retourné dans la maison incessament sous peu, je demandais à ma mère si elle avait besoin d'aide pour préparer à manger. Visiblement, non. Elle joua donc la carte de l'humour – ou pas d'ailleurs, je ne savais pas trop – pour me signifer que c'était bon.

« - Je suis pas manchot Maman, je sais encore faire à bouffer quand même, lui dis-je en souriant avant de l'embrasser sur la joue. »

Je crois bien qu'il n'y a qu'avec ma mère que j'ai cette attitude aussi chaleureuse et protectrice – même si je vous jure qu'elle pourrait faire mordre la poussière à un mec de deux mètres quarante ! –. D'ailleurs, je l'observais mettre gracieusement le plat dans le four puis s'essuyer les mains avant de se retourner doucement vers moi en me regardant fixement. Mais vraiment très fixement. Là, actuellement, elle me faisait encore plus flipper que tout à l'heure. Elle pourrait jouer une méchante dans un film d'action ou bien même dans un film d'horreur que ça ne m'étonnerait même pas.

Dès que sa bouche commençait à s'ouvrir et les mots à en sortir, je sentais déjà que ça allait être plus que barbant. Et j'avais bien raison, parce qu'elle me fit la morale à propos de Stiles, qu'il n'arrive pas à dire aux autres ce qu'il ressent et, bien sûr pour bien appuyer sur ce point, elle trouva l'excuse de dire qu'il avait vécu seul après la mort de sa grand-mère et que son père, travaillant beaucoup, ne le voyait pratiquement jamais malgré qu'il essaye de payer à Stiles le meilleur avenir possible mais aussi son traitement, ce qui n'est pas toujours facile puisqu'il ne veut même pas que quelqu'un l'aide pour les frais. D'abord, je roula des yeux en les levant au ciel avant de soupirer et de mimer le fait que je pleurais tout en me reprenant ensuite.

« - Oh Maman...ne joue pas les Calimero je vais pleurer... Non mais sérieusement, qu'est-ce que tu veux que je fasse d'autres s'il ne veut pas parler ? Je suis qu'un pote – si ce n'est moins – alors il n'a qu'à parler de ses problèmes à Cameron si ça va, parce que lui, au moins, il sera plus apte à l'écouter que moi qui en ait sûrement rien à battre. Et puis en quoi je le terrorise ? Et puis ça va, il a plus dix ans, j'en ai marre de jouer les nounours. »

Ensuite, ma mère se rapprocha encore de moi, réduisant la distance d'un pas, avant de me prendre délicatement le visage entre ses mains encore chaudes d'avoir mis le plat dans le four. Sa réaction et son toucher de mère m'adoucit sur le coup. D'abord, je soupirais puis hochait la tête pour le « faire un effort ». Mais les mots suivants m'énervèrent quelque peu et tout ce que j'avais en tête de gentil s'évapora directement. Je fronçais les sourcils en prenant doucement les mains de ma mère pour les prendre dans les miennes et les descendre au niveau de mon torse.

« - Stiles n'est pas mon genre, désolé. Oh, sérieux ? Je ne pensais pas qu'il m'enverrait un autre message depuis la dernière fois. Oui, effectivement. Mais sinon on ira ailleurs, c'est pas très grave, dis-je avec un léger sourire d'abord doux, puis mesquin, ne pouvant me résoudre à mentir à ma mère. »

Après m'avoir signifié tout ça, ma mère me rendit gentiment mon portable. Je la gratifia d'un remerciement et glissa donc ce dernier dans la poche de mon jogging.

« - Ah OK. Ouais effectivement, c'est bizarre. Ils sont toujours fourrés ensemble ces deux là...grognais-je. »

Pendant que ma mère commençait à mettre à manger, je m'installais à table avant de voir Stiles arriver. Je fixais en premier lieu et avec froideur ses yeux rougis, puis ses lèvres bleutées – mais qu'est-ce qu'il a fait putain ? – avant de tomber sur un sweat que je n'avais jamais vu auparavant. Je fronçais de nouveau les sourcils. Ce sweat n'était pas à moi, alors je me demandais bien à qui il pouvait être – par simple curiosité –.

De son côté, Stiles prit le verre d'eau que lui tendait ma mère pour pouvoir avaler ses cachets. Après, je les écoutais parler de Cameron et son pote Zack – il m'en a peut-être parlé une ou deux fois mais ce n'est pas vraiment le genre de truc qui m'intéresse particulièrement –. Évidemment Stiles ne put se résoudre à mentir sur la note de mon frère et la réflexion de ma mère me fit légèrement pouffer de rire.

« - J'aimerais pas être à sa place le pauvre ! Mais t'inquiète pas Maman, je te laisserais tout le plaisir de le torturer en ne lui disant pas ce qui l'attend au moment où il posera le pied dans la maison. »

Ensuite, je tournais légèrement mon regard vers Stiles qui prit je ne sais combien de cachets – il risque pas de faire une overdose avec tout ça putain ? – alors que la sonnerie du téléphone de la maison retentit. Ma mère s'absenta en nous disant bien de ne pas faire de bêtises. Stiles, lui, ne disait rien du tout. Mais quand je dis rien du tout c'est vraiment rien du tout de chez rien du tout. Au lieu de ça, il faisait semblant de lire attentivement l'étiquette de sa boite de médicaments – comme s'il ne l'avait pas lu au moins une centaine de fois depuis qu'il les avait –. Cependant, comme je ne pouvais pas m'empêcher de regarder cet affreux sweat qu'il portait, je pris la parole en lui faisant la remarque.

« - C'est quoi c'te gaille que tu portes ? C'est sûr que c'est pas le mien en tout cas, répliquais-je en fronçant les sourcils. »

Mais je voyais bien qu'il essayait tant bien que mal de se concentrer sur la notice du médoc', alors j'insistais.

« - Oh, tu m'écoutes ? C'est à qui ça ? »

Un étrange sentiment m'envahit et mes poings se serrèrent.

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek)

Revenir en haut Aller en bas
[HOT] Un lourd silence (PV derek)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Transfert de fichier lourd via Megaupload
» Estomac lourd (premier trimestre)
» coeur lourd, vide, et trop pleins
» Un premier colis lourd pour Iter reçu à Fos par Eurofos
» Porte-hélicoptères R97 Jeanne d’Arc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge Of Chicago :: Chicago City :: West Side-
Sauter vers: