Partagez|

[HOT] Un lourd silence (PV derek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 17 Sep - 1:13

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Mme Kent : Ho ça reste à voir mon cœur, et les pâtes ne compte pas comme un plat cuisiné.

Mme Kent lui fit un grand sourire avant de se laisser embrasser par Derek pour ensuite avoir une discussion sérieuse avec ce dernier qui avait l’air de tout prendre à la légère.

Mme Kent : Alors explique moi pourquoi stiles était dans ta chambre et que tu étais sur lui, si tu es juste « un pote et encore ». Derek stiles parles beaucoup avec Cameron plus que tu le pense et parfois, il n'a même pas besoin de parler. Toi, tu as besoin de savoir les choses pour agir comme il faut par la suite, c’est ton coté policier, mais ça ne marche pas comme ça avec tout le monde. C’est pas en cuisinant stiles ou en le terrorisant que tu vas réussir a quelque chose. Laisse-lui aussi le temps de s’ouvrir à toi. Vous ne vous connaissez pas assez tous les deux. Tu ne pourrais même pas me dire qu’elle est sa couleur préférer… ou comment s’appelle son doudou…

Elle le laissa lui prendre les mains pour les descendre en le fixent dans les yeux avec le sourire amuser.

Mme Kent : Pas ton genre…. Alors pourquoi tu étais sur lui a gémir et grogner ?

Elle lui fit un grand sourire accusateur sur le coup avant de parler du copain sexuel de Derek.

Mme Kent : Tu fais ça ou tu veux Derek tant que tu te protèges et que tu essayes que tout le quartier ne soit pas au courant que mon fils est doué au lit ça m’arrangerais pour les discutions entre voisins.

Puis stiles arriva alors et Mme Kent le questionna un peu sur le comment du pourquoi. Elle vit un peu rouge sur le coup.

Mme Kent : j’espère bien sinon je te fais pire….

Le téléphone sonna alors laissent donc Derek avec Stiles en tête a tète. Le jeune homme ne parlent toujours pas fixer sur l’étiquette à réfléchir a cent a l’heure, se sentent mal à l’aise aussi d’être avec Derek. Surtout qu’il lui avait volé quelque chose d’important aux yeux de stiles , quelque chose qu’il ne pourrait pas récupérer.

Stiles ne releva même pas le regard quand Derek commença à lui parler du sweat de son père. Il n’avait pas envie de parler et surtout pas à Derek. Mais il insista encore une fois et stiles fini alors par parler.

Ça te regarde pas. Et non, c’est pas à toi, je n'ai pas que toi qui me passes des vêtements quand ça ne va pas.

Et ça n’était pas non plus à Cameron, car ce dernier porté des vêtements beaucoup plus moulant pour laisser voir son corps. Stiles serra doucement la boite de médicament avant de la remettre dans sa poche pour se lever et aller chercher un soda, sauf que Derek l’énerver de plus en plus et quand il s’approcha, c’était trop pour stiles.

Ce dernier lui mit un droit en plein dans la mâchoire, les yeux brillants, se mordent la lèvre aussi, car il s’était fait mal. Sur le coup, il avait voulu lui foutre une claque, mais ça aurait fait trop féminin et Derek se serait foutu de lui. Quoi que là c’est pas mieux stiles c’est quand même fait mal, mais il ne le montre pas en laissent la manche du sweat cacher sa main.

T’avais aucun droit de faire ça…. Je… j’avais pas prévu de donner mon première baiser comme ça et surtout pas à toi…. Tu veux savoir ce qui ne va pas… C’est toi.

Stiles le regarda sérieusement dans les yeux se disant qu’il n'avait pas du tout réfléchi a son action et encore moins à ces paroles. Il avait l’impression qu’il allait mourir, mais heureusement Mme Kent était de retour dans la pièce regardant les garçons avant de venir comme s’interposer.

Mme Kent : On devrait manger pendant que c’est encore chaud

Elle laissa stiles allait s’asseoir avant de regarder Derek avec un regard accusateur qui voulait dire « qu’est que t’as encore fais ? » , elle regarda d’ailleurs la joue de ce dernier un peu rouge mais pas trop comme si il s’était pris un claque avant de regarder Stiles.

Pour le coup, elle n’était pas sûre que c’était stiles le responsable, il n’était pas du genre violent, mais il n’était que tous les deux et Derek ne se frapper pas lui-même non plus.

Bref, elle préféra les séparer pour le repas qui se fit en silence, enfin a par la discussion mère fils pour casser un peu le silence trop lourd, parlent du boulot de la vie et tout le reste. Puis arriva l’heure du désert ou stiles se pris une glace à base de mange encore une fois, un bâtonner glacer. Mme Kent, elle partit dans son bureau après avoir embrassé Derek et avoir débarrassé aussi, demande encore à Derek d’être plus… Détendu et cool.

Stiles se mit à le manger sans un mot le prenant entièrement en bouche en fixent froidement Derek qui lui le fixer bizarrement. Il donna un coup de langue sur la glace qui commence à couler un peu.

Quoi ? T’en veux une… ?

Stiles le fixa remettent sa glace en bouche en laissent sa langue récupère ce qui coule. C’est vrai que vue la forme de la glace et la façon de faire de stiles ça pouvait être vue comme autre chose….

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 17 Sep - 12:33


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Je me mis à rire légèrement à ce qu'elle venait de dire.

« - Ok ok ok, ça va Maman, t'as gagné ! »

En même temps elle avait pas tord étant donné que j'avais fait des pâtes à manger à midi. Son sourire me mit encore plus de bonne humeur jusqu'à ce que vienne les choses sérieuses, qui ne m'intéressaient absolument pas. J'écoutais vaguement ce qu'elle avait à me dire mais c'est surtout la fin qui me fit mal – légèrement, c'est pas comme si j'avais été blessé quand même – parce qu'en fin de compte je me rendais compte que c'est vrai. Je ne savais même pas sa couleur préférée ou comment s'appelait son doudou – attendez quoi, il a encore un doudou à son âge ? – ou bien même pire. Je  ne savais même pas quel est le nom de son père ou ce genre de choses. Je me rends compte qu'en fait je ne connais rien de lui... Wow. Ok, là ça fait vraiment bizarre... Ça fait je ne sais combien d'années que je l'ai connu et qu'il a commencé à trainer à la maison et pourtant, je ne le connais pas plus que ça. Là j'avoue que je ne pus que détourner les yeux en baissant légèrement la tête, une mine colérique mais plutôt triste et gêné sur le visage. Puis ma mère me prit le visage entre ses mains, que je rabaissa volontairement.

« - Ça, tu lui demanderas à lui, je suis sûr qu'il pourra t'expliquer mieux que moi pourquoi, rétorquais-je avec un petit sourire malicieux. »

Puis vint le sujet de Nathan. Ouais, c'était un peu comme mon sex friends mais en même temps on était plutôt bon potes mais il savait très bien de toute façon qu'il n'y aurait rien d'autre entre nous. Mais je me mis à rire presque nerveusement à la remarque de ma mère.

« - Ça va Maman je sais encore comment on fait, je suis plus puceau depuis le temps ! Me mis-je à rire, me rendant compte que j'avais peut-être parlé un peu trop vite mais je m'en fichais. Oh et puis c'est bien les discussions entre voisins, au moins je parie que la fille des voisins sera intéressé par ce sujet de conversation ! »

Quand Stiles arriva, ma mère lui demanda ce qui se passait entre Cameron, Zack et lui. Et dès que j'eus mis mon grain de sel, elle me certifia qu'elle me ferait bien pire si jamais j'avouais à Cameron qu'il allait se faire remonter les bretelles par ma mère. Alors, tel un gros gamin que je suis, je tira légèrement mon œil vers le bas en lui tirant la langue.

Et puis vint le moment où ma mère alla répondre au téléphone, tandis que Stiles et moi étions installés à table. Pendant qu'il faisait semblant de lire l'étiquette de ses boites de médicaments, je regardais son affreux sweat avant de lui demander à qui il était. Sauf qu'il ne prit même pas la peine de relever les yeux vers moi tandis qu'il continuer à jouer son petit jeu. Du coup, j'insistais et, enfin, il me répondit. Sauf que ce n'était pas la réponse que j'attendais et je me mis dans une colère noire quand il m'évita jusqu'à se lever pour aller se chercher un soda dans le frigo. Je le suivis et lui posais tout plein de questions à propos de l'appartenance de ce sweat sauf qu'il restait silencieux. Jusqu'à ce que ce dernier se retourne et me mette violemment un crochet du droit en plein dans la mâchoire. La douleur fut instantanée, mais moins forte que je le pensais. Je me retournais alors vers Stiles, me frottant la joue en ayant le regard interloqué et choqué alors que lui avait les yeux brillants, comme s'il s'apprêtait à pleurer. Je l'écoutais et mes yeux s'arrondirent de plus en plus. J'étais la première personne à l'embrasser, vraiment ? Je ne pensais pas du tout à ça... Je croyais...enfin je croyais qu'il avait quand même embrasser quelqu'un d'autre avant moi.

« - Je...allais-je répondre quand ma mère fit irruption en plein milieu de notre altercation. »

Stiles partit s'assoir à table tandis que je faisais de même. Ma mère avait beau me regarder noir, pour la première fois vraiment depuis tout à l'heure, je détournais les yeux et regardais fixement un point invisible devant moi. Je crois bien que le poing de Stiles m'avait fait redescendre et m'avait rafraichi direct. J'étais pas bien du tout et je n'osais rien dire, m'installant tranquillement loin de Stiles.

Durant le repas, tout restait calme à part peut-être la discussion avec ma mère, bien que je répondais très vaguement à ce qu'elle me disait ou sinon je ne disais presque rien, la laissant faire la conversation à elle toute seule. Nous arrivions au dessert et, tandis que Stiles prenait son bâton glacée à la mangue, ma mère m'embrassa sur la joue en me demandant d'être calme et sympa avant de débarrasser la table et d'aller se réfugier dans son bureau. De mon côté, je tournais mon regard vers Stiles qui était en train de prendre sa glace à pleine bouche. Un frisson parcourut mon échine et je le regardais lécher sa glace qui coulait en passant ma langue sur mes lèvres. Il me regardait froidement en me demandant si j'en voulais une mais mon esprit vagua bien plus loin que je ne l'aurais voulu.

« - Ouais, mais je suis pas sûr qu'on parle de la même...soufflais-je un petit sourire sadique au coin des lèvres. »

Puis je reposais mon regard sur son sweat horrible et mes yeux s'assombrirent et l'énervement me submergea encore une fois. Je me leva brusquement et me dirigea vers le garage où je savais qu'il y avait un petit frigo où mon père gardait tous ces alcools plus ou moins fort. J'avais vraiment besoin de me vider la tête ou j'allais littéralement exploser, même si je savais que ce n'était pas la meilleure des solutions, j'en avais quand même envie. Je pris une bouteille de vodka pure souche et l'ouvrit en me mettant à ruminer avant de me mettre à boire une gorgée. Puis deux, puis trois, à ne plus savoir compter au bout d'un moment.

Dans mon cerveau qui tournait actuellement à cent à l'heure – ou bien au ralenti, je ne savais plus trop à ce stade-là –, seul le mot "Stiles" était marqué à l'encre noire.

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 17 Sep - 13:01

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Stiles ne voulait pas lui répondre. Il ne voulait rien dire sur le sweat, si Derek le connaissait un peu, il aurait su que vu la taille immense du truc, c’était à son père. Mais même ça Derek ne le sait pas, il ne la même jamais vue.

La suite fut un peu plus violent surtout pour stiles qui n’était pas du genre violent en temps normale, mais là, il en avait eu besoin. Sauf qu’il s’était plus fait mal à lui qu’a Derek sur le coup. D’ailleurs, il soupira ou grogna quand Derek ouvrit la bouche avant d’aller s’asseoir pour manger en silence.

Jusqu’au désert en tout cas, ou Derek n’arrêta pas de le fixer bizarrement, c’était même dérangent. Sauf que ça n’était pas la glace qu’il regarder, mais la façon de faire de stiles. Sauf que pour notre petit puceau médecin, il ne se rendait vraiment pas compte de l’aspect érotique de la chose.

À la réponse de Derek stiles le regarda bizarrement, se demandent encore à quoi il pense. Il avait même un air pas du tout rassurant pour le coup. Ça en donner des frissons a stiles mais de peur. Stiles resta figer avec la glace en bouche avant de voir Derek le fixer de façon plus… Sombre. Il finit par se lever pour partir ce qui soulagea vraiment stiles sur le coup.

Se dernier fini alors sa glace débarrassant avant de retourner dans sa chambre. Il avait toujours son bâton en bouche entrant dans la chambre pour se préparer à aller au lit, mettent de la musique de fond avant de se déshabiller pour rester en simple boxer avec le sweat. Il changea aussi sa bande encore une fois, et mit aussi de la crème sur sa main un peu rouge.

Derek avait vraiment une mâchoire en acier. Ou alors stiles n’avait aucune force. Bref, il se dirigea vers les tiroirs pour sortir le fameux doudou, Loulou un loup noir qu’il a depuis longtemps, qui a était recousu plein de fois. Il prit aussi flocon son oreiller sans lequel il n’arrive pas à dormir.

Stiles mit alors son portable en charge avant d’entendre un bruit de porte et de clé… Quand il se tourna, il vit alors Derek contre la porte qui venait de la fermer à clé en mettent la clé dans sa poche. C’était quoi encore le délire. Et en plus stiles avec loulou dans les mains. Il y avait très peu de personnes qui étaient au courant de ce secret. Son père, Cameron et Mme Kent.

Et maintenant Derek. Ce n'était pas vraiment une bonne chose, stiles sentait qu’il allait en entendre parler pendant longtemps encore. Et en plus, le doudou avait le parfum de Derek dessus, mais ça stiles pouvait toujours mentir. Son père avait le même parfum que Derek, sauf que sur son père ça vire un peu plus. Mais bon pour le moment stiles n'est pas des plus rassuré d’être enfermé dans un chambre avec Derek.

Qu’est que tu veux encore ? Et pourquoi t’as fermé à clé ?

Stiles était de moins en moins rassurer par la situation. Il essaya de respirer calmement et de faire crois qu’il était sûr de lui, mais il était complètement paniqué à vrai dire. Derek n'avait pas l’air lui-même et il avait surtout l’air fâcher, ce qui se comprend, stiles lui a quand même foutu un droit. Mais il l’avait cherché quand même donc.

Donc il est terrorisé de voir Derek dans la chambre, en jogging, l’air bizarre et fâcher à la fois, et surtout enfermer avec lui. La clé étant dans sa poche en plus de ça . Stiles glissa alors Loulou dans le sweat, y a de la place faut dire, pour s’approcher de Derek et essayer de récupère la clé.

Arrête tes conneries et rend moi la clé Derek. Tu ferais mieux d’aller dormir dans ta chambre, j’ai vraiment pas envie de te parler après ce que t’as fait.

Stiles s’approcha donc pour fouiller la poche de Derek, mais ce dernier lui attrapa le poignet. Stiles le fixa alors dans les yeux, complétement paniquer.

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 17 Sep - 13:39


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Je crois bien que mes jambes se mettaient à marcher toute seule. La bouteille à la main, je traversais la maison, dont la cuisine, avant de monter les escaliers à deux à l'heure, tel un zombie. Arrivé à l'étage, je bus une autre gorgée, avant de laisser la bouteille tomber à mes pieds pour aller là où je voulais aller : dans la chambre de Stiles. En fait, je ne sais pas si je voulais lui parler ou bien faire...autre chose. Je n'étais plus sûr de rien et encore moins de ce que je voulais ou de ce que j'allais faire. Complètement dans les vapes de la vodka, j'ouvris doucement la porte de la chambre de Stiles avant de m'y engouffrer. Heureusement pour moi, je vis que la clé de la pièce était toujours dans la serrure alors je la tourna pour nous enfermer avant de mettre la clé dans ma poche. Je me retournais et me calais contre la porte, voyant que Stiles était quelque peu dévêtu du bas bien qu'il portait encore ce sweat qui était une horreur à mes yeux. Je fronçais les sourcils puis me mis à rire à gorge déployée en voyant son doudou.

« - C'est quoi ça ? Me dis pas que tu dors encore avec quand même ? »

Je regardais Stiles serrer le doudou en peluche contre lui. Il avait l'air sérieux et prêt à me mettre à la porte. De mon côté, je continuais de rigoler comme un abruti avant d'essayer de me calmer et de reprendre mes esprits pour le regarder fixement et plus méchamment. J'ai l'impression que plus je suis bourré, plus je deviens lunatique. Enfin, plus que d'habitude en tout cas. Je passais du rire à la colère en un rien de temps. Mais c'est surtout quand je me rappela qu'il m'avait mis un bon poing dans la gueule que l'énervement me submergea.

« - Je veux te parler, ou te frapper...en fait j'en sais rien. »

Puis je me mettais encore à rigoler sans raison en m'approchant quelque peu du lit de Stiles en titubant, m'arrêtant à mi-chemin. Et, encore une fois, j'étais de nouveau énervé. La simple vue de ce truc suffisait à me mettre dans une colère noire en un rien de temps. De son côté, le jeune homme cacha sa peluche en forme de loup dans son sweat avant de s'approcher avec prudence de moi. Il essaya de me faire la morale ou je ne sais quoi – le truc qui me foutait la rage encore plus – et en plus il commençait à vouloir me fouiller pour récupérer la clé. Au moment où il voulut la prendre, je lui choppa le poignet et souriait naïvement à sa mine paniquée. Et encore une fois, je fronçais les sourcils juste après.

« - Mais j'ai pas envie d'aller dormir, tout seul, dans ma chambre ! »

Et sans me rendre compte de ce que je faisais, je basculais en avant sur le lit, Stiles en dessous de moi. Je montais encore plus au-dessus de lui pour retrouver son visage à hauteur du mien, plaçant mes jambes de part et d'autre de son corps, remontant son poignet que je tenais toujours au-dessus en le serrant assez fort pour qu'il ne puisse pas le dégager.

« - C'est toi que je veux...murmurais-je de mon souffle alcoolisé. »

Et à ce moment-là, je descendais mes lèvres dans son cou pour venir l'embrasser et le lécher sensuellement en même temps. De plus, je commençais à faire des ondulations avec mon corps.
Mais c'est aussi à ce moment-là, que je ne savais plus du tout ce que j'étais en train de faire.

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 17 Sep - 14:04

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Stiles regarda alors Derek rigoler, c’est pour ça qu’il ne lui en a jamais parlé et qu’il ne voulait pas qu’il soit au courant, car il ne comprendrait pas. Malheureusement, il était un peu tard pour penser à ça. Mais le pire était en train d’arriver. Stiles s’approcha pour récupère la clé du moins essayer, mais Derek lui attrapa les poignets les serrent un peu fort en lui disant qu’il avait envie de lui.

Dans d’autre circonstance, ça aurait surement fait plaisir à stiles mais là, il avait peur de Derek, il n’était pas lui-même et il puait l’alcool en plus de ça. Bien vite stiles se retrouva allonger sur le lit avec Derek sur lui entre ces jambes.

Stiles le fixa avant de sentir les lèvres de Derek commencer à se balader dans son coup et descendre aussi plus bas, mais aussi son bassin qui onduler contre le sien. Stiles était terrifié de ce qui était en train de se passer. Derek était surement en manque et l’alcool ne l’aider pas du tout à savoir ce qu’il fait, bien que son corps réagît en sachent comment faire. Et en plus, il avait les poignets tenus fortement en hauteur.

Stiles regarda alors Derek soulever son sweat, balancent le doudou dans un coin pour jouer sur son torse. Forcément, le corps de stiles réagisse aux attentions de Derek, mais il avait aussi les larmes aux yeux ne voulant pas que sa première fois se passe comme ça . Il essaya tant bien que mal de se défaire de Derek, mais c’était impossible, il avait plus de force que lui. Et le pire, c’est quand il sentit son boxer être un peu descendu et la peau chaude de Derek, du moins la peau d’un parti de son corps, se frotter à son problème.

En baissant les yeux Stiles pu voir que Derek avait aussi baisé son boxer, frottent leurs deux problèmes l’un contre l’autre. La suite ne s’annoncé pas bonne du tout pour stiles. Mais c’est quand Derek se redressa un peu pour mieux se placer et aussi essayer de retirer complétement le boxer de stiles que ce dernier réussi à agir.

Derek , fais pas ça arrête… S’il te plait…

Le seul mouvement qu’il réussit à faire fut de frapper Derek en plein dans les parties a grand coup de pied, le faisant tomber du lit au passage. Rapidement stiles remit son boxer avant de prendre la lampe de chevet pour l’éclater sur la tête de Derek, car il avait l’air encore plus énerver.

C’était une scène horrible pour stiles qui récupéra son doudou avant de s’enfermer dans le placard, se mettent dans un coin derrière des cartons, recroiser sur lui-même avec le doudou a compter, car il était en pleine crise à nouveau, et surtout en larmes. Il prit d’ailleurs à nouveau des cachets pour se calmer.

Stiles finis d’ailleurs par s’endormir, assit dans le noir, recroiser dans le sweat XXXXL, son doudou coller à lui, capuche sur la tête. Il avait les yeux rouges, quelque spasme à cause des larmes. Il ne savait pas du tout combien de temps, c’était couler entre le moment où il s’est enfermé et le moment où il a entendu une voix l’appeler.

Il ouvrit alors doucement les yeux les frottent, sentent une main sur lui avant de relever la tête doucement pour voir que c’était Derek, il avait un peu de sang séché sur le visage, mais le réflexe de stiles vue assez violent au vu de ce qui s’était passé hier. Il poussa violemment Derek hors du placard pour le refermer rapidement et le tenir comme ça cherchent même quelque chose pour bloquer les portes.

Il était à nouveau paniqué , respirent mal, il se sentait étouffer, suffoquant n’arrivent pas à se calmer alors que les images d’hier lui revenaient en tête encore une fois.

LAISSE-MOI TRANQUILLE.

Stiles serra alors Loulou contre lui en respirent l’odeur du doudou et du sweat pour se calmer, laissent les portes du placard s’ouvrir alors qu’il était à nouveau en larmes à fixer Derek dans la chambre. Il tremblait un peu, restent assit sur le sol n’arrivent même plus à bouger, serrent fortement Loulou contre lui. Dans un moment de lucidité stiles sortit sa boite de médicament voulant en prendre encore un, mais il l’ouvrir un peu trop brutalement et tout le contenu se renversa autour de lui sur le sol.

Il ferma alors les yeux essayant de se reprendre, ramassent alors les cachets un par un la mains tremblant de plus en plus, tout en faisant un décompte.

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 17 Sep - 15:01


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
J'avais simplement envie de lui à ce moment-là. Malheureusement, l'alcool plus le sexe ne font pas bon ménage chez moi et le pire pour Stiles arriva alors que je ne contrôlais plus rien. Je ne savais même plus ce que j'étais en train de faire. Mes membres bougeaient tout seul et tout bascula. Je tenais les poignets de Stiles plus haut sur le lit pendant que ma bouche et ma langue jouaient dans son cou, puis légèrement plus bas, jusqu'à ce que j'en ai marre. J'enlevais sans douceur le sweat que Stiles portait tout en balançant son loup en peluche dans la pièce, puis je commençais à m'amuser sur son torse. Passant aussi bien ma langue que mes mains dessus. Je sentais tout mon corps en ébullition comme le sien qui, d'ailleurs, commençait à réagir. Pourtant, je ne remarquais pas qu'il avait les larmes aux yeux et le fait qu'il se débatte car j'allais trop loin ne me vint même pas à l'esprit. Alors je continuais mon jeu tranquillement, jusqu'à descendre le boxer de Stiles comme le mien pour venir frotter sensuellement les deux parties de nos corps qui avaient réagis. Je ne me lassais pas et continuais d'embrasser son torse en ondulant. Mais je voulais aussi descendre un peu plus le boxer de Stiles alors je bougea quelque peu et, au moment où j'entendis vaguement la plainte de Stiles, une douleur lancinante me prit dans les bijoux de famille.

Putain le con ! Il n'y était pas allé avec le dos de la cuillère ! Il m'avait tellement frappé fort que j'étais tombé du lit en les tenant comme pour essayer de faire baisser la douleur. Mais je n'y parvenais pas et j'essayais donc de chercher Stiles du regard. Quand je le trouva, mes yeux se firent noirs et j'avais vraiment envie de l'étrangler, littéralement. Mais, avant que je ne puisse bouger ne serait-ce qu'un peu, un horrible coup sur le crâne me fit m'évanouir sur le champ. Et là, c'était le noir complet.

~~~

La lumière du jour me fit papillonner des yeux et je regardais vaguement autour de moi. J'essayais de me relever mais une douleur horrible me prit au crâne et je me tenis la tête un moment en ruminant et en jurant. Je me demandais toujours si j'avais mal parce que j'avais bu, ou pour autre chose, parce que je ne me souvenais de rien. Je ne remarquais même pas que j'avais du sang séché sur le visage.

Durant quelques minutes, je restais dans cette position en espérant que ça allait aller mieux et, une fois en meilleur état, je relevais la tête pour voir où je me trouvais. Je fus d'ailleurs surpris de me retrouver dans la chambre de Stiles, à moitié dévêtu d'ailleurs. Je me relevais doucement, remontais mon boxer et mon jogging convenablement et regardais une fois de plus autour de moi.

« - Mais c'est quoi ce bordel... Qu'est-ce que je fous là moi...? »

Il ne me fallut pas longtemps avant de voir que Stiles n'était même pas là. Bizarre, étant donné que c'était sa chambre et qu'il dort, logiquement, tout le temps ici. Me demandant d'une part ce que je faisais là, mais d'une autre part où le jeune homme pouvait bien être, je commençais par l'appeler doucement.

« - Stiles...? Stiles t'es là ? »

Je cherchais un peu partout dans la chambre. Je soulevais d'abord les couvertures, pour voir s'il ne s'était pas réfugié dessous, mais non, il n'était pas là. Ensuite, je me dirigeais alors vers le placard. Je l'ouvris donc doucement et y découvris Stiles, recroquevillé sur lui-même avec un doudou dans les bras et enroulé dans un sweat qui n'était pas le mien, la capuche sur la tête. Je fronçais les sourcils avant de me radoucir et de poser doucement une main sur son épaule et le secoueur légèrement et avec délicatesse.

« - Stiles... Stiles debout... »

Il ouvrit doucement les yeux et je voyais bien que ceux-ci étaient rouges : il avait pleuré. Mais bon sang, que c'était-il passé ?! Entre moi qui avait mal à la tête, dans la chambre de Stiles, complètement débraillé et lui qui était enfermé dans un placard avec les yeux rouges, je savais qu'il s'était passé quelque chose de pas bien. De pas bien du tout même. Tellement, qu'au moment où il se rendit compte que c'était moi, il me poussa brusquement en dehors du placard en le refermant vivement derrière moi. Alors là, j'étais complètement perdu. En plus, les paroles de Stiles ne m'aidèrent pas du tout et me transpercèrent violemment. Ne pas se souvenir, était quelque chose pour moi d'horrible. Mais le pire, c'est que j'entendais Stiles respirer à cadences irrégulières, comme si quelque chose n'allait pas. Et maintenant, j'étais sûr que je l'avais blessé d'une façon ou d'une autre. Mais rien ne me revenait, après le coup de poing qu'il m'avait mis tout restait flou. Cependant, je voulais quand même faire quelque chose alors j'ouvris encore une fois les portes du placard, prêt à me faire ramballer encore une fois s'il le fallait. Mais Stiles releva juste les yeux vers moi. Des yeux pleins de larmes comme hier. Là encore, j'avais mal. Et je ne savais même pas pourquoi. Stiles tremblait mais ne bougeait pas pour autant de par terre, serrant tout de même sa peluche contre lui. Je vis un éclair passer dans ses yeux et il prit rapidement sa boite de médicaments pour l'ouvrir sauf qu'il avait fait tout ça trop précipitamment et, évidemment, tout tomba autour de lui. Je l'entendis essayer de se calmer en comptant encore une fois tout en essayant de ramasser les cachets éparpillés autour de lui, les mains tremblantes.

Là, je ne savais pas quoi faire. Je crois que j'étais aussi tétanisé que lui car, malgré que j'avais vu pour la première fois sa crise, la deuxième paraissait encore plus dangereuse. Tout ce que je pus faire c'est m'accroupir, l'attirer contre moi et hors du placard, avant de le prendre chaleureusement dans mes bras tout en le serrant avec délicatesse. Je fermais les yeux puis me mis à caresser doucement son dos, comme s'il était fait de sucre et qu'il pourrait se casser entre mes mains.

« - Quoi que j'ai pu faire... J'en suis terriblement désolé... »

Je ne me rappelais d'absolument rien mais, la seule chose dont j'étais sûr, c'est que c'était de ma faute. Tous les indices ne mentaient pas.

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 17 Sep - 16:41

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Stiles continua de ramasser les médicaments , les comptent tous en essayent de se calmer, mais rien à faire, il essaya aussi d’en prendre un, mais il n’avait plus aucun coordination entre ces mouvements et sa volonté.

Il se débattit d’ailleurs un peu dans les bras de Derek avant de laisser tomber, car la crise avait vraiment pris le dessus. Il ferma les yeux lâchant la boite sur le sol serrant son doudou contre lui alors qu’il était contre Derek à compter encore et encore à voix basse avant que Derek ne lui parle enfin en lui disant qu’il était désolé.

Stiles arrêta alors de compte, mais il n’était toujours pas calmé. Il resta contre Derek, le doudou contre la poitrine, il avait toujours peur et il essaya discrètement de récupère la clé dans la poche de Derek.

T’es désolé…. T’en avais pas l’air hier….

Stiles releva enfin la tête pour regarder Derek dans les yeux sérieusement, les larmes coulant toujours autant alors qu’il rangea sa boite de médicament et son portable aussi avant de récupérer enfin la clé de la chambre.

T’as essayé de me violer Derek…. T’as… Putain t’as essayer de me baiser alors que je voulais pas… J’étais en larmes, je t’ai supplié d’arrêter, mais tu m’as pris pour ton putain de vide couille….

Stiles le fixa toujours avant de le poussé enfin pour se lever et se précipiter vers la porte,avec Loulou à la main pour essayer de sortir de là. Sauf qu’il est toujours dans sa crise les mains tremblant de plus en plus, tellement qu’il n’arrive même pas à mettre la clé dans la serrure. Il se laissa tomber au sol n’arrivent plus à respirer. Derek avait vue déjà une crise de stiles , mais celle-là était un des plus grosses à son souvenir.

Il n’arrivait pas à respirer ou à se calmer, ni même à réfléchir qu’il finit par prendre son portable pour mettre en marche un enregistrement vocal. Une voix calme, très masculine… Son père en vrai, mais Derek ne le sait pas. La voix lui disant de se calmer de respirer doucement de se concentrer sur quelque chose comme Loulou. Mais ça aussi Derek ne devait pas comprendre, car il ne savait pas qui était loulou.

Stiles se concentra alors se concentrent sur la peluche respirant l’odeur de cette dernière et celle du sweat, écoutant la voix, il se calma un peu, mais pas assez. Il sentit d’ailleurs Derek derrière lui, ces bras passent autour de lui, il n’avait pas la force de le repousser alors il se laissa faire se retrouvent à califourchon sur lui, son front sur son épaule, le doudou devant lui. Dans les bras de Derek à se calmer doucement.

Il ne bougea plus, la crise passent enfin, laissent juste les larmes couler en silence pour aller dans le cou de Derek, l’enregistrement s’arrêtent, car stiles l’avait arrêter. D’ailleurs, on pouvait voir la photo de fond d’écran de stiles . Bien sûr, c’était son père, mais ça encore Derek ne le sait pas, il voit juste un mec muscle d’un quarantaine d’années super mignon en plus. Enfin bon, stiles était enfin calme mais épuiser, il avait fini par s’endormir contre Derek.

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 17 Sep - 23:19


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Alors que je le prenais dans mes bras, Stiles essaye de se dégager de ce piège de chair, en vain. Il arrêta au bout d'un moment mais, les yeux clos, il continuait de compter en murmurant et en serrant contre lui sa peluche. J'avais vraiment peur à ce moment-là car il n'avait pas l'air bien du tout et c'était bien la première fois que je le voyais aussi paniqué et pas dans son état normal. En fait, j'avais surtout peur de ne pas savoir quoi faire si jamais il lui arrivait quelque chose de mal car, comme me la fait si bien comprendre ma mère, je ne connais rien sur lui. Ni sa couleur préférée, ni la prénom de sa fameuse peluche qu'il tient désespérément contre lui.

Je l'écoutais parler avant qu'il ne relève les yeux vers moi très sérieusement bien que des larmes coulèrent sur ses joues. Il me faisait vraiment de la peine et je ne savais même pas comment le rassurer. Je le regardais ranger ses médicaments et son portable dans ses poches avant qu'il ne reprenne la parole de nouveau.
Là. Là, c'est comme si tout s'effondrait.
En un instant. En un instant je venais d'apprendre que j'avais essayé de violer Stiles.
L'horreur. L'horreur de moi-même mais surtout mon inconscience me répugnaient.
Je me haïssais. Je me haïssais au plus profond de mon être.
Comment avais-je pu faire ça ? Surtout à Stiles ! Ma mère m'avait bien dit de rester détendu et cool mais je crois que là, cette fois, j'étais allé trop loin. Du coup, tout se remet en place immédiatement. Voilà pourquoi il ne voulait pas que je l'approche mais surtout pourquoi il était dans une crise pas possible.
Je m'en voulais. Je m'en voulais terriblement, tellement que j'avais envie de partir pour ne plus jamais toucher Stiles et lui faire encore du mal.
J'avais perdu. J'avais perdu, j'ai l'impression, une personne qui semblerait pouvoir devenir un bon ami, dans une autre vie maintenant que ce n'est plus possible.
J'ai envie de me frapper. J'ai envie de ma frapper tellement je me sens nul, ou même sauter par la fenêtre serait aussi bien.

D'ailleurs, Stiles profita de mon moment de faiblesse pour me pousser, se lever et accourir vers la porte comme si c'était son issue la plus précieuse. De mon côté, je ne prenais même pas le temps de me lever tellement je me trouvais ignoble, sale, répugnant. J'étais paralysé, les yeux comme des soucoupes. Je le regardais juste essayer de mettre la clé dans la porte mais il avait tellement les mains qui tremblaient que c'était peine perdue. Il finit par se laisser glisser au sol, n'arrivant même plus à respirer convenablement.

Une fois légèrement revenu des méandres de mes pensées les plus incertaines, je me relevais pour me diriger vers Stiles mais cet enregistrement me fit piler net. Une voix posé, particulièrement masculine parlait depuis le portable de Stiles et lui disait de respirer calmement et de se concentrer sur "Loulou". Était-ce le nom de la personne qui parlait ? Je ne sais pas pourquoi, le même sentiment que tout à l'heure m'envahit et mon cerveau tournait vraiment à cent à l'heure. Qui c'était ? D'où il le connaissait ? Est-ce que le pull que portait Stiles était aussi à cet homme qui parlait dans l'enregistrement. Comme si je ne voulais plus que Stiles l'écoute, je me rapprocha de lui avant de me baisser et de le prendre de nouveau dans mes bras. Il ne prit même pas la peine de se dégager et se tourna même vers moi, se mettant à califourchon sur mes jambes tout en essayant de se calmer avec le doudou dans les bras et le front sur mon épaule.

Au bout d'un moment, enfin, Stiles se calma et quelques larmes roulèrent jusque dans mon cou. Je soupirais doucement en remontant ma main dans ses cheveux pour venir les caresser tandis que l'enregistrement s'arrêta. Dès que je baissa un peu la tête, je tomba sur le fond d'écran de Stiles qui n'était pas des plus dérangeants, bien au contraire. Un grand brun ténébreux à la mâchoire carrée, un regard lancinant à en faire pâlir certains et à en exciter d'autres, quelques touches de gris montrant qu'il avait la quarantaine à peu près parsemaient sa barbe parfaitement taillée, sa carrure de bœuf et ses muscles merveilleusement dessinés, trônait dans une eau d'une couleur magnifiquement verdâtre. Je fus d'abord surpris de savoir que Stiles bavait sur ce genre de personne, mais surtout sur le genre masculin car l'homme sur son fond d'écran était particulièrement sexy. Puis la jalousie fit place à l'admiration et rien que de voir cette image m'énerva. Cependant, je me rendis compte que Stiles s'était endormi contre moi alors je ne me priva pas pour attraper son téléphone encore déverrouillé et regarder ses photos. Toutes celles que je regardèrent n'étaient qu'avec Stiles et ce mec hyper bien taillé. Des fois c'était plus ou moins sexy ou sinon avec une petite touche d'humour. Je fulminais alors je préférais éteindre le portable pour arrêter de voir toutes ces photos. Et comme je me disais que Stiles n'allait pas dormir par terre, je le souleva pour le porter jusqu'à son lit. Je le mis doucement dans la couverture et fit en sorte de bien le coucher avec sa peluche qu'il n'avait toujours pas lâché. Je contourna ensuite le lit et me glissa près de lui, le prenant tout contre moi pour partager ma chaleur corporelle avec lui pour qu'il n'ait pas froid. Je me sentais alors partir peu à peu dans les bras de Morphée...

~~~

Je me réveilla en sursaut, légèrement recouvert de sueur et haletant. Je dois avoir fait un mauvais rêve car je crois être dans la chambre de Stiles. Sauf que...là je ne dors plus et je suis bien dans la chambre de Stiles. Alors... Alors tout ce qu'il s'est passé hier était bien réel ? Je me sentais mal. Atrocement mal. Je ne pouvais pas rester avec lui, qui dormait paisiblement comme un pauvre petit animal innocent. J'avais l'impression d'être un prédateur qui n'attendait plus qu'il ne soit plus sur ses gardes pour le bouffer tout cru. Je me leva précipitamment, choppa la clé qui trainait par terre et l'enfonça dans la serrure avant de sortir en trombe pour aller en bas. Il fallait que je fasse un truc pour me vider le cerveau sinon il allait littéralement éclater. Je me dis que faire un peu de sport dans le salon serait sûrement un des meilleurs moyens pour moi de décompresser, et vite – mais surtout pour lâcher toute ma colère sur quelque chose –. Je partis quand même dans le garage chercher un mannequin dans lequel, cette fois, je pourrais taper autant de fois que je voudrais mais aussi des bandes.

Je commençais par des exercices faciles comme des tractions ou des pompes ou encore bien du gainage. Une fois échauffé, je banda mes mains et me mis à frapper violemment dans le mannequin. D'abord quelques crochets du droit et du gauche puis des enchainements plus complexes comme jab-cross-crochet gauche-cross jusqu'à même utiliser mes pieds comme au taekwondo. Plus je tapais, plus ma vitesse augmentait et je n'arrivais plus à m'arrêter. J'enchainais donc encore et encore des coups, que ce soit avec mes poings ou avec mes pieds. J'espérais juste que ma mère ne se réveille pas... C'était la dernière personne que je voulais voir car je savais qu'elle allait tout simplement me parler alors que je suis pas dans une bonne phase. Enfin non, la dernière personne que je voulais voir, c'était Stiles.

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 17 Sep - 23:58

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Stiles avait fini par s’endormir tout contre Derek, il n’avait plus aucune force à force de pleurer et n’avait pas beaucoup dormi dans le placard. En plus de cette magnifique crise qui l’avait vidé encore plus de son énergie. Il dormit donc comme une masse ne se doutent même pas que Derek fût derrière lui à dormir avec lui, le nez enfuit dans la peluche et le sweat. C’était encore le matin, mais stiles avait vraiment besoin de dormir.

Et malheureusement, il fit plusieurs cauchemars qui impliquer Derek et ce qui s’était passe cette nuit-là, du moins ce qui avait failli se passer.

Mme Kent avait fini par se lever, car elle avait besoin de prendre un café pour finir de travailler. Elle fut d’ailleurs surprise de trouver Derek dans le salon à faire du sport. Elle ne dit rien allant faire du café avant de revenir avec deux tasse, elle siffla alors Derek comme si elle le draguer pour qu’il s’arrête avant de lui donner la tasse de café.

Mme Kent : Quelque chose ne vas pas ? Et me dit pas non, ton père a le même réflexe , quand quelque chose ne vas pas ou l’énerve, il vas à la salle de sport se défouler pendant des heures. Et Derek…. C’est quoi se sang sur ton visage ?

Elle lui fit signe de venir s’asseoir sur le canapé, après avoir pris de quoi le nettoyer et le soigner, attendant de savoir ce qui se passe, ne disant rien et prenant doucement Derek contre elle en lui caressent la nuque comme pour l’aider à se confier. Il était tendu, et pas qu’un peu, elle pouvait le sentir, sa nuque était pire que dure. Mais elle ne parla pas préfèrent que Derek face le premier pas pour lui dire ce qui ne va pas. Sauf qu’il avait pas l’air de vouloir parler alors elle lança un sujet.

Mme Kent : J’ai vu la voisine tout à l’heure…. À la fenêtre en train d’attendre que tu sortes les poubelles ou bien que tu laves les voitures, je pense. Elle était en bikini d’ailleurs.

Mme Kent se mit doucement a sourire avant d’entendre du bruit derrière elle. Elle regarda alors pour voir stiles , habiller cette fois avec un jean t-shirt et le sweat encore qui avait un drôle de bosse au niveau du ventre comme s'il cacher quelque chose. Connaissant un peu stiles c’était surement Loulou.

[…..]

Stiles finis par se réveiller seul cette fois et en sursaut…. Sauf qu’il n’y avait plus personne dans sa chambre et la porte était à présent ouverte. Il respira doucement essayent ces yeux avant de se lever pour prendre des fringues. Mais avant d’aller prendre sa douche, il nettoya la chambre des bouts de verre de la lampe qu’il avait brisé sur Derek.

Puis il alla prendre une douche avant de s’habiller avec un jean, t-shirt et un sweat, le même. Il mit d’ailleurs loulou dedans pour descendre, prenant aussi son portable et ces médicaments. D’ailleurs, il ne fit pas attention à Derek et sa mère, il avait vraiment trop faim pour ça à cause de sa crise.

À peine dans la cuisine stiles commença à se faire à manger en grande quantité d’ailleurs, que ce soit du sucré ou du saler. Et bien sûr, ça commencer à sentir dans toute la maison la bonne nourriture. Sauf qu’il ne rester rien n'a pas la vaisselle à faire. D’ailleurs, la mère de Derek était venue voir ce qui se passer, attirer aussi par l’odeur. Elle s’approcha alors doucement de stiles pour le prendre contre elle.

Mme Kent : Tu as fait une crise stiles …. ?
Ouais… C’est rien, j’ai fait des cauchemars un peu trop réalistes…
Mme Kent : Tu es sûr ? Tu n’as presque plus de médicaments.
J’ai…. J’ai dû en prendre plus que d’habitude…. Papa ne vas pas être content ça veut dire qu’il vas devoir payer encore le traitement qui devait tenir pour 2 semaines…
Mme Kent : Hum…. Tu sais ce qu’on va faire… Je vais aller en chercher un autre et le payer, tu ne dis rien à ton père ça sera notre secret.
Mais…
Mme Kent : Y a pas de maïs. Tu restes ici mange encore s'il le faut, je commanderai les courses pour remplir le frigo ne t’inquiète pas pour ça. Derek va rester avec toi, je ne veux pas que tu restes tout seul surtout après une crise ça n’est pas bon pour toi et tu le sais.

Stiles ne préféra rien dire continuant de manger alors que Mme Kent retourna dans le salon pour aller voir Derek.

Mme Kent : Mon grand, j’aimerais que tu restes avec stiles. Il a fait une crise cette nuit et ça n’est pas bon qu’il reste seul après. Il a tendance à trop réfléchir par la suite ou à avoir de mauvaises pensées. En temps normal, c’est Cameron qui gère ça en jouent à la console avec lui…. Mais reste avec lui, je vais aller acheter son traitement et prendre des gâteaux aussi, j’essaye de faire vite. Tu devrais demander à stiles de voir ta blessure, il sera surement plus doué que moi pour te soigner.

Mme Kent embrassa Derek sur la joue avant de monter s’habiller pour ensuite prendre sa voiture.Stiles était toujours dans la cuisine à manger tout ce qui lui tombe sous la main que ce soit du saler ou du sucré, là, il était dans le pot de glace à le commencer avant de se figer un peu quand il a vue Derek a l’entrée de la cuisine. Il baissa juste les yeux et la tête pour ne pas le voir sortent son portable pour envoyer quelque sms il en reçus d’ailleurs des message vocaux, de la voix qui l’avait rassuré un peu hier.

La voix chaude et chaleureuse qui lui demander s'il allait bien s'il n’avait besoin de rien et de faire attention à lui. D’ailleurs dans le dernier message, il disait qu’il se verrait bientôt et pourrait ainsi profiter pour faire une sortie tous les deux avant de dire qu’il devait retourner bosser. Le « je t’aime titi » à la fin du message devait surement faire bizarre, surtout que stiles répondais en Sms écrit alors que l’autre personne préfère le parler, plus simple pour lui et, car il écrit pas super vite sur son portable aussi.

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Dim 18 Sep - 16:03


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Pour moi, ma séance de décompression et de sport n'était pas finie alors je continuais de taper avec toute la force que j'avais dans le mannequin. J'entendis quelqu'un descendre mais je ne pris pas la peine de jeter un regard vers cette personne en question et je prolongeais donc mes coups. Plus je repensais à ce que j'avais fait hier, plus mes coups étaient puissants et rapides. Je ne pensais plus qu'à ça, ça envahissait mon esprit et le contaminait. Jusqu'à ce qu'on me siffle comme si on allait me draguer. Je m'arrêta immédiatement et quand je me tournais mon regard se fit noir mais lorsque je remarquais que ce n'était que ma mère, je me détendis directement et lui offrit un petit sourire triste alors qu'elle me tendait un café.

« - Merci M'aman. »

Je portais la tasse à mes lèvres et pris quelques gorgées de ce délicieux et chaud breuvage. Cela me fit beaucoup de bien et, alors que je dégustais tranquillement mon café, j'écoutais en même temps ma mère parler. Dès ses premiers mots, je souriais beaucoup moins et me renfermais. Je détestais quand elle me comparait à Papa, bien que ce soit la vérité au fond. Je soupirais de nouveau en contournant la question.

« - Rien. Enfin si. C'est à cause de Stiles, il fait que me taper sur le système depuis hier, dis-je en mentant légèrement, alors qu'en fait c'était surtout mon acte qui m'énervait. »

Et alors que je pensais qu'elle en avait fini avec moi, elle me fit remarquer que j'avais du sang sur le visage. Je fronçais les sourcils, ne comprenant pas, avant de porter mes doigts vers mon front. Je tâtais et remarquais que j'avais du sang séché sur le visage. C'est quoi ce bordel ? Comment je n'ai pas pu m'en rendre compte ? Non, en fait la question qu'il faut plutôt que je me pose c'est : qu'est-ce qui a bien pu se passer ? Du coup, ma mère me fit signe de m'assoir près d'elle sur le canapé. A la tête qu'elle avait, je savais déjà à quoi m'attendre. Mais bon, je m'asseyais quand même près d'elle. Elle commença par me nettoyer rapidement le visage avant de me prendre tout contre elle. J'enfouissais mon visage dans son cou tandis qu'elle me caressait doucement la nuque. Je me sentais comme dans un cocon mais je savais très bien que si elle faisait ça c'était pour que je lui parle. Mais je ne disais rien et préférais doucement fermer les yeux en soufflant dans son cou.

Voyant que je restais muet, elle démarra un sujet et joua tout sur l'humour. Elle me parla de la voisine de la maison d'à côté dont la fenêtre donnait sur notre allée où j'avais sorti les poubelles hier soir, torse nu. Ses propres mots firent rire doucement ma mère alors qu'un petit sourire s'afficha sur mon visage. Elle savait comment remonter un peu le moral. C'est le rôle d'une mère me direz vous.

« - Hum...il faudrait peut-être que je pense à, du coup, aller lui passer le bonjour ou bien aller laver les voitures cet après-midi. Je parie même que ça lui plairait de les laver avec moi ! »

Soudain, des bruits de pas se firent entendre derrière nous. Comme je savais qui cela devait être, je me cacha encore plus dans le cou de ma mère comme si j'avais encore cinq ans et qu'elle allait me protéger alors que je faisais au moins une ou deux têtes de plus qu'elle. Mais au bout de quelques minutes, une bonne odeur se diffusait dans toute la maison et celle-ci était plutôt alléchante. Ma mère, visiblement attirée par cette délicieuse odeur, se dirigea vers la cuisine en me laissant en plan comme une merde dans le salon. Je soupirais et, n'écoutant même la conversation qui se tenait dans la cuisine, je me remis à taper dans le mannequin quand ma colère remonta d'un coup. Dès que ma mère entra de nouveau dans le salon pour me parler, je m'arrêta quelques secondes pour pouvoir l'entendre bien.

« - Ouais ok ça marche, répondis-je vaguement. »

Elle m'embrassa sur la joue, s'habilla rapidement et partit. Une fois qu'elle n'était plus dans la maison, je ne pus m'empêcher de rajouter à voix basse :

« - Comme si je n'étais pas resté avec lui toute la nuit putain. »

Et je tapais un grand coup, le mannequin tombant à la renverse dans un bruit sec. Je respirais en haletant tout en le relevant. Je crois que j'en avais assez fait pour aujourd'hui, sinon je serais capable de haïr la Terre entière – si ce n'était déjà pas le cas –. J'appréhendais mais je me dirigeais quand même vers la cuisine et me dirigeait vers le frigo, ne portant même pas un regard intensif vers Stiles qui baissait les yeux pour ne pas avoir à rencontrer les miens. Je l'ouvris et empoigna une bouteille quand je me figea en entendant les messages vocaux qu'écoutaient Stiles. C'était encore la même voix qu'hier. Et alors, tout se rangea correctement dans mon esprit. Ce mec était en fait le copain de Stiles, ou bien son amant, je ne savais pas trop. Et je comprenais enfin pourquoi il ne voulait pas me parler et m'avouer tout ce qu'il voulait m'avouer tout à l'heure.

Je me retournais vers lui et, très sérieusement, je lui dis :

« - Tu sais, hier t'étais pas obligé de rentrer dans une panique pareille si c'était juste pour m'annoncer que tu sortais avec un mec et que tu préfères les mecs plus vieux. »

Je bus une gorgée d'eau et observais Stiles, adossé contre le plan de travail.

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Dim 18 Sep - 16:33

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Mme Kent regarda son fils essayent doucement son visage en se demandent ce qu’il a foutu pour se blesser. Elle l’écouta alors se plaindre de stiles encore une fois.

Mme Kent : t’étais pas sensé essayer d’arranger les choses ? Puis c’est quand même toi le plus vieux des deux, c’est à toi de montrer l’exemple, il me semble non. Où vous inversez les rôles ?

Mme Kent resta très douce et délicate avec Derek lui caressent la nuque et le dos tout en chantonnent un peu comme quand il était petit.

Mme Kent : Hum…. Je ne suis pas sûr que vous deux, vous allez laver les voitures, j’ai plus l’impression que vous allez égueulasse l’intérieur de la tienne, je me trompe.

Un gros sous-entendu sexuel pas du tout cacher. Elle sentit alors Derek se cacher encore plus quand stiles arrive pour aller directement dans la cuisine, elle ne dit rien continuent ces caresses avant de sentir l’odeur de nourriture qui l’inquiéta rapidement. Stiles ne fait que rarement à manger en aussi grande quantité, sauf en cas de crise ce qui n’est pas bon du tout. Elle laissa alors Derek en plan après l’avoir embrassé sur le front en lui disant qu’elle revient.

Ce qu’elle fit, mais pour partir chercher des gâteaux et des médicaments en disant a Derek que s'il est sage, il aurait surement son gâteau préféré.

Stiles venait de manger presque la moitié du frigo et il en était au désert a présent. Il communiqua alors avec son père, sait que ce dernier n'était pas doué pour taper les messages, il préfère les faire vocalement. Et stiles les écoute en hautparleur. Ce qui fait que Derek entend tout.

Stiles faillit s’étouffer avec la glace quand Derek parla. Il se tourna alors vers lui les yeux grands ouverts à le fixer comme choquer. De quoi parlait-il ? Quel mec ? Commença plus vieux ? Bon ok Derek est plus vieux que lui, mais la stiles était un peu perdu.

Quoi ? Attend de quoi tu parles quel mec ?

Quand Derek le regarda avec ce regard noir, stiles préféra ne rien dire. Surtout qu’il n'avait pas vraiment compris le délire de Derek. Il s’imaginer que stiles était caser et qu’il voulait lui parler de ça ? Mais pour qu’elle raison, il ferait ça, puis surtout a Derek quoi, sa vie sentimentale ne le regarderait pas. Bien que ça fasse 8 ans qu’il l’aime en secret, fantasme sur lui, souvent, lui pique pas mal de chose et surtout des fringues….

t’as fouillé dans mon portable ? Quand ? Et comment t’as pas le code ? Et pourquoi tu me fais une crise alors que j’ai bien compris qu’a tes yeux, je suis juste….

Stiles s’arrêta alors baissent les yeux en se rappellent encore hier soir. Il se frotta d’ailleurs les yeux pour ne pas pleurer encore une fois respirant un grand coup avant de regarder encore Derek dans les yeux.

Tu… Tu saignes encore…

Le sang s’était remis à couler. Stiles s’en voulait…. Enfin pas vraiment ça lui a sauvé la vie quand même, du moins ça a sauvé son cul. Il se leva alors pour prendre la pharmacie et aussi un sac de glace avant de faire signe a Derek de s’asseoir, évitent de trop le toucher et quand ça arriver, il avait un petit sursaut ou un mouvement de recul. Les évènements de cette nuit étaient encore bien présents dans son esprit. Mais en tant que futur médecin, il ne pouvait pas laisser Derek comme ça.

Il le fit alors savoir avant de s’occuper de sa tête, il avait une petite entaille surement du a la lampe, mais rien de trop grave, c’est juste que la tête saigne assez vite et en grande quantité. Stiles le soigna alors sans un mot en faisant attention bien sûr à ne pas lui faire de mal. Mais à voir la tête de Derek, il ne se rappeler pas d’où vient la blessure.

Je…. Je t'ai brisé la lampe de chevet sur la tête hier…. Après…. Après t’avoir frappé dans…. Entre les jambes pour te repousser….

Voilà qui était dit. Stiles posa la glace sur la tête de Derek le laissent le tenir avant de retourner, s’asseoir, manger la glace, avec la table entre lui et Derek. Son portable à la main et le doudou dans le sweat qui lui faisait un gros bide pour le coup. Mais comme hier, stiles resta étrangement silencieux.

Il n’avait aucun envies de parler de ce qui s’était passé hier, ni de pourquoi Derek a bu. Ou bien pourquoi il voulait coucher avec stiles d’ailleurs. Lui-même avait dit qu’il n’était pas son genre. Mais il devait quand même dire quelque chose.

Je dirais rien à personne de ce qui s’est passé…. Mais…. Ne me touche plus jusqu’à ce que j’arrive à nouveau à te regarder à peu près normalement, sans avoir ces flashs d’hier…. S’il te plait…

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Mar 27 Sep - 19:14


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
Je laissais ma mère me nettoyer avec délicatesse le visage tout en feignant de me plaindre de Stiles alors que je me maudissais moi-même pour avoir fait des conneries hier soir.

« - Ouais...bah comme tu dis, j'ai "essayé". Enfin bref, laisse tomber c'est pas bien grave... Oh ça, je me le demande bien ! Tu sais Maman, je suis encore un ado dans ma tête, rétorquais-je en reprenant ses mots d'hier. »

Ensuite, elle me prit tout contre elle et essaya de me détendre doucement en me caressant habilement la nuque puis le dos tout en me chantonnant à voix basse comme quand j'étais petit lorsque j'étais énervé, triste ou bien juste pour m'endormir. Mais là, ma mère avait les mots et sous gros sous-entendu plus qu'explicite me fit légèrement pouffer de rire au creux de son cou.

« - Pas faux ! Maman, c'est fou, j'ai vraiment l'impression que tu lis dans mes pensées ! »

Mais Stiles arriva en pleine conversation alors je me cachais contre ma mère comme si elle pouvait me protéger de lui – alors que ce serait plutôt le contraire –. Ce dernier partit directement dans la cuisine pour se préparer à manger en quantité astronomique, ce qui inquiéta ma mère. Elle me laissa alors en plan pour aller voir ce qu'il fabriquait après m'avoir embrassé avec tendresse sur le front. Mais elle me promit de prendre mon gâteau préféré si j'étais sage, alors je luis fis mon sourire le plus hypocrite avant qu'elle ne parte.

Dès qu'elle ne fut plus dans la maison, je me rua dans la cuisine pour aller chercher une bouteille d'eau juste au moment où Stiles écoutait des messages vocaux de son amant. Je lui signifia alors que j'avais compris toute sa mascarade et qu'il n'avait pas besoin de me cacher qu'il était gay et qu'il aimait les gars plus vieux. Au moment où je déblatérais tout cela, Stiles faillit s'étouffer avec sa glace et se tourna vers moi avec des yeux ronds comme des billes. Je haussais alors un sourcil devant sa mine choqué puis à ses paroles. Quoi, ne me dîtes pas qu'il fait semblant de ne pas comprendre ! Je déteste par dessus tout quand on me prend pour un con et quand on me ment ouvertement. Je le regardais encore plus noir en serrant légèrement la bouteille d'eau entre mes doigts, à en faire crisser le plastique et blanchir mes phalanges. Et ce n'est sûrement pas en m'engueulant aussi qu'il arrivera à me calmer. Je veux bien avouer que j'ai un peu cherché dans son téléphone mais en même temps il était resté allumé et puis ce n'est pas ma faute, il n'avait qu'à l'éteindre au lieu de s'endormir contre moi.

« - Hier, tu sais quand tu t'es endormi contre moi. T'as laissé ton portable déverrouillé alors, oui, j'ai regardé et j'ai vu pleins de photos de ce mec hyper bien foutu en plus, ça fait la deuxième fois que j'entends sa voix alors comment te dire que j'ai tout de suite fait le rapprochement entre lui et toi. C'est ton copain quoi ! Rétorquais-je cash alors qu'il baissa les yeux. »

J'ai cru qu'il allait encore pleurer mais finalement il a relevé les yeux et m'a fait remarquer que je saignais encore de la tête, comme pour dériver sur un autre sujet. Je ne retenais pas et touchais l'endroit douloureux en lâchant un petit « merde » au passage. Stiles me fit signe de m'assoir près de lui alors, rechignant, je m'installais et le laissais faire. Mais je voyais bien qu'à chaque fois qu'il me touchait juste un peu, il avait un mouvement de recul et ça me faisait mal de voir à quel point je l'avais blessé. Cependant, je tentais toujours de savoir pourquoi j'étais blessé à la tête. Du coup, j'interrogeais Stiles du regard car je savais qu'il avait une idée sur la question. Il m'expliqua alors ce qu'il s'était exactement passé : il m'avait brisé une lampe sur la tête après m'avoir castré. Super ! Bon, en même temps, je n'étais absolument pas fier de ce que j'avais fait mais il aurait quand même pu utiliser des moyens moins drastiques ! Je voulais le regarder méchamment comme pour l'engueuler de façon muette mais je n'avais pas la force et je détournais les yeux après avoir soutenu la glace sur ma tête, tandis que Stiles continuait de déguster tranquillement sa glace de l'autre côté de la table. Il commençait à y avoir un énorme blanc et, ni l'un ni l'autre, ne parlions. Je fixais un point invisible sur la table tandis que Stiles tripotait sa glace. Jusqu'à ce qu'il prenne la parole. Il me promettait de ne rien dire, à qui que ce soit, tant que je ne le touche plus pendant un bon moment. Il me suppliait même. Je relevais alors vers lui des yeux profondément désespérés et tristes. Je voulais répondre que j'étais désolé, que je n'aurais jamais dû faire ça mais je n'y arrivais même pas, je n'arriverais qu'à balbutier maladroitement.

« - Je... Je... OK... »

Il fallait que je me barre de cette pièce où j'allais m’asphyxier sous cette atmosphère pesante. Je sortais dans le salon tout en gardant la glace sur ma tête et la bouteille dans ma main. Mais là, tout de suite maintenant, je devais m'occuper et penser à autre chose sinon j'allais sûrement stresser pour rien ou bien même m'énerver. Je me rappelais juste à ce moment que Maman m'avait demandé de nettoyer les trois voitures de la maison. De un, ça me permettrait de récupérer mes affaires que ma mère m'a subtilement confisqué, et de deux, je pourrais au moins m'occuper à draguer la voisine. Avant d'aller tout préparer, j'enlevais doucement la glace de ma tête pour voir si je ne saignais plus mais visiblement ça allait mieux que tout à l'heure. Je posais donc cette dernière sur la table, mettant à côté d'elle la bouteille d'eau. Je remontais chercher un t-shirt à manches courtes pour mon petit spectacle, gardant mon jogging mais restant pieds nus, puis je fonçais dans la cuisine sans prêter attention à Stiles et remplissais une bassine d'eau et de savon et jetais au passage une éponge dedans. Je passais par le garage, ouvrait la porte de celui-ci pour sortir ma voiture, avant de la laisser garer dans l'allée juste devant la fenêtre de ma voisine. Dès que je pose la bassine près de la voiture, je relève légèrement et lentement les yeux et remarque ce que j'attendais depuis tout à l'heure : la voisine est à sa fenêtre et me fixe. Je souris timidement en baissant les yeux et attrape l'éponge imbibée de savon. Je commence par la passer doucement sur le capot et relève encore une fois les yeux et les rabaisse immédiatement en croisant son regard tout en mordant sensuellement ma lèvre inférieure pour continuer mon jeu. Je me baisse pour porter la bassine que je pose à l'avant de la voiture pour éviter de me baisser encore une fois pour pouvoir laver le pare-brise. Mais, dans un geste d'inattention – bien évidemment fait exprès – je renverse toute l'eau sur mon t-shirt blanc. Je fais semblant de n'avoir rien prévu pour me changer. Lui jetant encore une fois un regard je remarque qu'elle n'attend plus que je fasse ce qu'elle prévoit que je fasse alors, évidemment, je le fais – hé hé trop de "fait" dans cette phrase –. Je souris doucement en baissant la tête et commence à attraper le bas de mon t-shirt avant de l'enlever lentement pour qu'elle profite entièrement du spectacle. Ensuite, je le roule sur lui-même et commence à l'essorer, alors que l'eau coule sur mon torse. Je fais semblant de l'essuyer mais prends tout mon temps et fais des gestes très lent. Je passe doucement la langue sur mes lèvres et relève la tête vers sa fenêtre. Je lui fais alors un clin d’œil sexy et lui demande de descendre d'un signe de la tête. A sa tête, je vois bien qu'elle ne s'attendait pas à ce que je lui fasse cette proposition mais elle ne tarde pas et je vois son corps de déesse sortir de la maison. Elle se dirige vers moi avec un sourire radieux, dans une tenue totalement adaptée à ses formes et qui la met carrément en valeur, tout pour me faire fondre. Je me mords encore une fois la lèvre et la regarde de haut en bas avant de m'arrêter sur ses beaux cheveux blonds ondulés et ses yeux bleu lagon. Je souris et attrape l'éponge pour lui montrer en plaisantant.

« - Ça te dirait de laver la voiture avec moi ? C'est tout de même mieux que de rester cloîtrer chez toi à me regarder par la fenêtre, tu ne crois pas ? »

Elle sourit, d'un sourire franche et magnifique qui dévoile ses belles fossettes. Ses belles lèvres ambrés se mouvent et je ne regarde que ça pendant un instant pour ne pas perdre une miette de ses belles paroles.

« - Ça serait avec plaisir, au moins on apprendra à se connaître un peu mieux comme ça ! »

Je pouffais légèrement et lui tendais l'éponge qu'elle prit directement.

« - Exactement ! T'inquiète pas, je vais t'aider à passer cette éponge correctement. Tiens, regarde comment on fait... »

Je lui prenais délicatement la main et l'amenais près de la voiture, tout en me tenant derrière elle, je passais l'éponge sur l'arrière du bolide en lui soufflant doucement dans le cou...

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Mar 27 Sep - 20:58

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Mme Kent : Des fois, j’aimerais que tu arrêtes d’être un ado… Mais bon dans tous les cas, tu restes mon gros bébé…. Car oui, tu étais gros quand t’étais petit.

Elle le regarda avec le sourire le rassurent doucement en caressent son dos et en le gardent contre elle. Ça lui faisait du bien de le retrouver de temps en temps.

Mme Kent : Ça s’est parce que tu me ressembles plus que tu ne le penses…. Je faisais la même chose avec les fils du voisin à l’époque quand j’étais jeune… Sauf qu'y en avaient plusieurs à la fois et que j’étais en bikini. Ton coté pervers viens de moi assume le.

Puis stiles débarqua pour aller manger avant que la mère de Derek ne parte chercher les médicaments et des gâteaux. Stiles se retrouva alors en tête,àa êète pesant avec Derek. D’ailleurs, ce dernier était en train de lui faire une crise….

Stiles l’écouta alors attention parler de son père avant de comprendre que dans la tête de Derek…. C’était autre chose, c’est vrai qu’il ne l’avait jamais vue, et a par Mme Kent, et peut-être Cameron, rare était les gens à savoir à quoi il ressemble à vrai dire.

T’es sérieux là… T’es en train de me faire une crise, car j’ai des photos d’un mec dans mon portable ? Tu sais même pas qui il est !! Qu'en plus, tu as fouillé dans mon portable…. Et c’est une crise de quoi au juste ? Car au dernier nouveau, je suis rien pour toi alors que là, on dirait une crise de jalousie d’ado…. Faut pas s’étonner si ta mère te puni comme un ado après.

Ça faisait en tout cas beaucoup sourire Stiles de savoir que Derek pense que son père était son petit copain, il aurait l’air con quand il sera la vérité en tout cas et il comprendrait pas mal de chose. Mais pour le moment stiles voulait juste changer de sujet. Oui, il aime les hommes, oui, il aime les plus vieux, mais non, il ne sort pas avec son père… Enfin bon

Il devait soigner Derek ce qu’il fait bien sûr en lui expliquant le pourquoi il était blessé, et stiles sentait bien que Derek voulait savoir pourquoi il a fait ça.

Tu fais 1 ou 2 têtes de plus que moi et niveau forçons, tu es beaucoup plus fort aussi. Quand j’ai essayé de te repousser, tu m’as juste choppé les poignets pour les foutre au-dessus de ma tête….

Il lui montra d’ailleurs ces poignets avec la trace de mains dessus comme quoi Derek avait serré assez fort.

j’ai frappé là où c’était le plus facile pour moi, et quand tu me regarder, j’ai cru que t’aller me tuer sur place alors j’ai pas vraiment réfléchi, c’était soit la lampe… Soit la batte, mais avec la batte ça aurai pu être plus grave donc j’ai préféré la lampe. Puis tu m’as pas vraiment laissé le choix non plus, soit je faisais ça, soit je devais te laisser faire et je n'avais pas vraiment envie que ma première fois soit aussi…. Violente…

Stiles ne dit rien d’autre, c’était dur pour lui de parler de ce qui s’était passé hier, son corps avait réagi aux attentions de Derek, car il l’aime depuis 8 ans maintenant, mais il ne voulait pas que ça se passe comme ça. Il ne voulait pas être un simple jouet entre les mains de Derek, d’être juste un coup parmi tant d’autres, et rien que cette pensée lui fit encore couler quelque larmes qui essaya rapidement d’un revers de manche.

Par la suite se fut un silence assez lourd qu’il y a eu entre les deux, Derek avait l’air encore en colère avec l’histoire du père de stiles mais bon, stiles n’avait pas envie d’en parler non plus, puis Derek ne chercher pas à le connaitre alors pourquoi stiles devrait faire tous les efforts.

Il le regarda alors partir avant de ranger la glace au congel pour se mettre sur son portable avant de voir Derek arriver à nouveau pour remplir la bassine d’eau et de savon avec un éponge. Stiles le fixa sans rien dire avant de se rappeler les corvées de Derek ce qui le fit sourire. Il mit un peu de temps avant d’aller lui aussi se changer pensent pouvoir aider Derek, pour essayer de passer à autre chose, mais arriver dehors….

Il eut encore le droit à une claque en plein dans la tronche, Derek lui faisait presque une crise à cause de son père, mais il ne se gêner par pour aller draguer la voisine sans aucun souci . Stiles les regarda alors qu’il était dos à lui, se mordent la lèvre encore une fois presque a sang en ferment les yeux.

Il ne pourrait jamais rien construire avec Derek et il le savait a présent. Stiles était un peu en colère, il prit alors le robinet et le tuyau d’arrosage avant de mettre l’eau froid à fond pour viser les deux ados. La réaction ne tarda pas.

Désoler, j’ai vu une grosse tache me suis dit qu’elle partirait avec le jet d’eau….

Stiles fixa alors Derek dans les yeux, à nouveau blessé et dessus, mais sans ajouter un mot, lâchent juste le tuyau au sol en voyant Mme Kent arriver. Il alla alors l’aider à ranger les minies courses. Porte les sacs pour retourner à la cuisine. Il commença alors à ranger regardent le désert préférer de Derek, tout en prenant un cacher.

Du côté de la mère, elle donna les sacs à stiles avant de regarder Derek, le fixent du regard pour lui demander ce qui se passe encore. Elle s’approcha d’ailleurs de lui après avoir salué la voisine en s’excusant de lui emprunter son étalon de fils.

Mme Kent : Qu’est qui se passe ? Et dit, je t’avais dit de t’occuper de stiles pas de la voisine, il me semble au moins jusqu’à ce que j’arrive pour prendre le relais…

Mme Kent soupira alors en regardent Derek, se demandent s'il réfléchit plus avec le cerveau du haut ou du bas.

Du côté de stiles il avait tout rangé sauf le désert de Derek qu’il avait fini par légèrement massacrer de colères y ajoutent du sel dessus avant de le ranger dans le frigo comme si de rien était pour finir par monter dans sa chambre ferment la porte derrière lui.

Il remit alors le sweat de son père, mettent son doudou dedans pour aller sur le bord de la fenêtre regarder dehors, sauf que pas de chance. La vue était sur l’entrer, et donc sur la voiture de Derek, Derek et la voisine. Ça le rendait encore plus malade pour le coup et il commença alors à prendre son portable pour regarder les photos que Derek avait visionnées un peu plus tôt hier avant qu’il ne s’endorme.

Il avait juste envie de partir, de retourner à la maison. D’ailleurs stiles fini par avoir une idée. Il se changea une nouvelle fois, mettent un autre sweat a son père et rangent son doudou dans le tiroir avant de prendre son portefeuille, ces clés et aussi son portable avant de descendre.

Il eut juste le temps de dire à Mme Kent où il allait avant de prendre le vélo de Cameron pour partir sans un mot et sans faire attention à Derek et sa copine. Mme Kent étant sur le bas de la porte un peu inquiète quand même.

Stiles se dirigea alors vers le seul endroit où il pouvait aller à présent, vu que sa maison est inhabitable pour le moment, le cimetière, sur la tombe de la grand-mère. Il y déposa d’ailleurs un gros bouquet de fleurs avant de s’asseoir tout contre la plaque fermant les yeux et discutant avec sa grand-mère, du moins pour lui, c’était une discussion.


Du côté de Mme Kent, elle regarda stiles partir avant de regarder Derek. Elle s’approcha alors de lui en hésitant avant de rebrousser chemin, du moins à moitié, elle fit plusieurs aller-retour entre la voiture de Derek et la porte d’entrer, hésitant à parler a Derek ou à rentrer à la maison, elle ne voulait pas le déranger encore, mais elle ne voulait pas non plus laisser stiles tout seul. Et Cameron qui n’était toujours pas là . Elle ne pouvait pas non plus appeler le père de stiles se dernier travaille. Et Derek avait l’air plus occupé par la voisine.

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 1 Oct - 12:40


     

     
     
Un lourd silence
Imbécile ! Ne rentre pas chez les gens comme ça ! On pourrait te prendre pour un voleur crétin !
« - Merci Maman, franchement, ça me fait plaisir de savoir que j'étais gros bébé mais en plus que j'ai ton côté pervers. Franchement, merci ! Dis-je en plaisantant alors qu'elle me gardait contre elle en me caressant délicatement le dos. »

Puis tout s'enchaîna. Ma mère alla voir Stiles, puis partit à la pharmacie et acheter quelques gâteaux avant que ce ne soit moi qui me dirige vers la cuisine pour normalement boire un coup, mais je finis par me prendre la tête avec Stiles encore une fois. Je savais qu'il me cachait des choses mais je ne pensais sûrement pas qu'il aimait les mecs plus vieux comme le mec qui monopolise toutes les photos de son téléphone.

« - Et alors ? J'ai le droit de penser ce que je veux non ? Et puis ce n'est absolument pas une crise de jalousie ! C'est de ta faute aussi ! T'essaye de me cacher des choses et au final c'est juste pour un truc aussi anodin que ça ! »

Puis je me rapprochais de Stiles pour qu'il puisse me soigner mais surtout m'expliquer la raison de ma blessure. J'avais essayé de le violer, il m'avait foutu un coup dans les parties avant de me casser une lampe de chevet sur la tête au lieu d'une batte puisque j'étais beaucoup plus fort que lui. Là, j'avais vraiment fait une grosse gaffe. Une des plus grosses de toute ma vie je crois bien. Je voulais m'excuser mais je ne savais pas vraiment quoi dire alors je baissais la tête en fronçant les sourcils. Je pensais autant aux photos qu'à hier soir alors j'étais aussi bien en colère que triste. Je ne savais même plus sur quelle émotion me focaliser. Ça me troublait, terriblement, mais ce n'est pas pour autant que je l'avouerais à Stiles. Je ne veux pas paraître faible et encore moins devant lui. Au final, je finis par partir pour ne pas rester une seconde de plus dans cette pièce avec le gros silence qui s'était installé entre nous deux.

J'avais décidé ensuite d'aller faire une de mes corvées ménagères, c'est-à-dire laver les trois voitures de la famille bien que maintenant il n'en restait qu'une puisque ma mère était partie avec la sienne, mon père n'était pas encore revenu et mon idiot de frère était je ne sais où. J'étais allé remplir une bassine d'eau et de savon en y rajoutant une éponge avant d'aller dehors. J'avais réussi à draguer la voisine jusqu'à ce qu'elle descende pour "laver" la voiture avec moi. On jouait ensemble en lavant l'arrière de la voiture jusqu'à ce qu'un jet d'eau froide vint nous glacer tous le deux. Je me retournais vers l'auteur de ce jeux idiot en le fusillant du regard. Évidemment, la seule personne qui avait fait ça, ne pouvait être que Stiles. Celui-ci était vers le garage et tenait en main le tuyau d'arrosage.

« - Je vais te tuer Stiles ! Criais-je en commençant à avancer vers lui. »

Soudain il lâcha le robinet en me contournant et en allant à l'opposé et alors je savais que ma mère était là. Je me renfrognais en m'excusant auprès de la voisine tandis que Stiles aidait gentiment ma mère comme le lèche-bottes qu'il était. Ma mère se dirigea vers moi en me prenant à l'écart après s'être excusé auprès de la voisine elle aussi.

« - Stiles s'occupait très bien dans la cuisine à manger tous les pots de glace alors je ne vois pas bien en quoi j'aurais pu lui être utile, rétorquais-je froidement. »

Ma mère m'engueula encore un peu avant de rentrer dans la maison. Je soupirais et m'excusais encore une fois auprès de la blonde. Je posais doucement une main sur son épaule et lui demandais si ça allait. Heureusement, elle me certifia que tout allait bien mais se demandait bien pourquoi le mec qui était dans le garage nous avait arrosés. Je lui répondais que ce n'était rien et que ce n'était vraiment qu'un crétin pas fini. On passa un peu de temps à discuter de tout et de rien en finissant de laver la voiture et je ne remarquais même pas que Stiles était parti il y a quelques minutes de cela. La remarque de la voisine qui me disait avoir froid me dissuada complètement de m'intéresser à Stiles. Je ne savais même plus qu'il existait. Je prenais alors la main de la jolie blonde et passa devant ma mère en lui souriant avant de monter à l'étage. Une fois arrivés dans la salle de bains, je lui proposais, pour avoir chaud, de prendre une douche "sportive". Elle accepta sans hésiter et on entra dans la douche avant de commencer à nous "câliner" si vous voyez ce que je veux dire.

Peut-être une demi-heure plus tard, on avait fini de nous amuser ensemble et chacun de nous s'était enfin rhabiller. Je la raccompagnais vers l'entrée et lui demandais son numéro, qu'elle me donna.

« - Merci Jessica, et à la prochaine ! Au plaisir de te revoir, dis-je avec un sourire charmeur. »

Elle me sourit aussi en retour et me dit au revoir de la main en s'éloignant vers chez elle. Elle se retourna une dernière fois en me faisant un clin d’œil et en m'envoyant un baiser que je m'empressais de lui rendre aussi. Ensuite, je fermais la porte derrière elle en m'étirant avec le sourire. J'étais content de ma prise parce qu'elle était vraiment sexy mais je me rendis alors compte que la maison était totalement déserte. Je fronçais les sourcils. Mais où est-ce qu'ils étaient tous passés ? Je m'engouffrais un peu plus dans le salon et découvrais ma mère devant la télé. Je lui demandais où était Stiles et, tout en m'engueulant encore une fois ce qui me désespérait profondément, elle m'informa qu'il était parti à la tombe de sa grand-mère. Mais, mais, la nuit est déjà tombée et puis il fait froid ! Ma mère semblait s'en contre-ficher, sûrement rejetant la faute encore une fois sur moi, alors, tout de même inquiet, je comptais aller le chercher. Je monta quelques secondes pour me vêtir d'un sweat plus chaud et, bravant les ordres de ma mère, je pénétrais dans sa chambre pour reprendre mes clés de voiture que j'avais juste utilisé pour tout à l'heure pour la sortir du garage. Mais cette fois, c'était bien pour partir avec. Je m'en foutais que ma mère m'engueule après ça. Je dévalais les marches très vite pour ne pas que ma mère me rattrape et démarrais la voiture en trombe pour rapidement me diriger vers le cimetière.

Arrivé là-bas, je garais la voiture juste devant et entrais dans le cimetière vivement. Je parcourais les allées de tombes avant de tourner à la bonne pour voir Stiles, les yeux fermés et contre la tombe de sa grand-mère. J'enfournais mes mains dans les poches de mon sweat et m'avançais doucement et dis d'une petite voix :

« - Stiles... Tu ferais mieux de pas rester ici... Tu vas attraper froid... »

Remarquant aucune réponse de sa part, j'avais bien compris qu'il s'était endormi. Soupirant, je m'accroupis avant de le pendre dans mes bras pour le porter jusqu'à la voiture. Je le déposais doucement sur la banquette arrière avant de retourner au volant. Je démarrais mais roulais extrêmement doucement dans les rues de Chicago pour ne pas qu'il arrive quelque chose à Stiles.

     
acidbrain

     

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 84
Âge : 24
Métier : Etudiant en medecine
J'aime : Les hommes
Situation amoureuse : Célib mais fantasme sur quelqu'un
Relationship :
Cameron Kent : BF


Derek Kent : Ami (fantasme aussi mais chut)

Loulou : Peluche d'un loup noir que j'ai depuis l'age de 3 ans
Flocon : mon oreiller qui viens partout
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : Everliam , google bazzart
Avatar : Dylan O'Brien

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek) Sam 1 Oct - 13:15

Feat Stiles & Derek
Un lourd silence .


Stiles ne préféra même pas répondre a Derek sur sa crise qui n’avait rien à faire , surtout quand on sait qui est l’homme dans le portable de Stiles . La suite fut assez mouvementer il faut avouer . Par la suite stiles voulu aider Derek avec la voiture mais ce dernier était déjà avec quelqu’un se qui l’énerva et bien sûr il les refroidit a grand coup de jet.

Il aida Mme Kent pour les courses , sans prêter attention a Derek avant de partir en vélo sur la tombe de sa grand-mère. C’était le seul endroit où il se sentait a peu près bien et pas rejeter à chaque fois qu’il fait quelque chose. Sa grand-mère lui manquer horriblement, de faire des gâteaux avec elle et Cameron, faire un bataille de farine surtout que c’était sa grand-mère qui commencer. Stiles se retrouvent souvent tout blanc avec Cameron.

Et juste après il avait le droit de prendre un bain tous les deux avec plein de jouet et sous le regard de la grand-mère qui les laver avec douceur et du gel douche a la mangue ou bien au caramel. Ça lui manquer vraiment c’est moment-là. Ou bien pouvoir apporter les cookies a son père qui rentre tard du travail.

Il parla alors avec la tombe un bon moment avant de fini par s’endormir contre elle recroiser dans son sweat la capuche sur la tête , ne pensent a rien d’autre .

[…]

Du côté de la maison des Kent , Mme dû endurer les gémissements de la voisine en plus de son fils ce qui l’énerva grandement en sachent qu’elle avait demandé à Derek de s’occuper de stiles et d’essaye de le connaitre un peu mais il avait préfère connaitre la voisine. Quand ce dernier arriva enfin sa mère vit rouge commencent à l’engueuler encore une fois même si elle avait horreur de ca .

Elle lui annonça alors que stiles était aux cimetières et qu’il avait intérêt a vite le ramener . Elle le regarda alors monter récupère ces clés dans la chambre ce qui l’énerva encore une fois avant de le laisser partir pour aller se prendre un bain chaud pour se calmer un peu.

[…]
Stiles c’était endormit contre la tombe de sa grand-mère après avoir parler tout l’après-midi et pleurer aussi au passage. Il faut dire que ça n’était pas vraiment un journée calme pour le jeune homme avec tout ce qui s’est passé. Il avait fini par s’endormir . Il n’entend même pas Derek arriver ou lui parler. Et quand il le porta son seul reflexe était quelque mot dit à voix basse.

Revient … me laisse pas encore tout seul…..

Stiles se serra doucement contre Derek en tremblent un peu il était resté pas mal de temps dans le froid même si le sweat lui avait tenue chaud. Il se retrouva allonger sur quelque chose , au chaud , sa bouger un peu mais rien de bien dramatique.

Stiles fini quand même par se réveiller une fois arriver à la maison. Il était un peu perdu sur le coup se demandent où il était et se qui c’était passer . Il se rendit enfin compte qu’il était dans la voiture de Derek , avec Derek . ce qui sur le coup ne le rassura pas vraiment mais il resta calme, sortent de la voiture pour se diriger vers l’entrer.

Merci ….

Il entra alors rapidement , rassurent la mère de Derek avant de dire qu’il devait prendre un bain chaud car il était geler. Et c’est ce qu’il fit . Oubliant au passage de fermer la porte de la salle de bain. Il se fit couler un bain bien chaud rentrent difficilement dedans , pour la simple raison qu’il était geler, et au contact de l’eau chaud…. Bah ça brule un peu. Mais il finit par entrer complètement dans l’eau s’endorment encore une fois .

[…]

Mme Kent de son côté était en train de préparer le repas en silence toujours fâcher contre Derek. Elle mit la table mettent tout ce qu’il faut avant d’aller chercher Derek dans le salon.

Mme Kent : Pourrais-tu aller chercher stiles on vas manger le repas et près….

Elle le fixa dans les yeux un long moment avant de venir s’asseoir sur la table base en face de lui .

Mme Kent : pourquoi tu es comme ça avec lui Derek. Tu n’essayes même pas de le comprend ou de le connaitre j’ai l’impression. Et j’ai surtout l’impression qu’il en sait plus sur toi que toi sur lui …. Je me trompe ? Stiles est diffèrent des ados de son âge. Tu … il est très compliquer a comprend je l’avoue , mais quand on arrive à avoir les base il est simple il faut juste prendre le temps …. Chose que tu n’as pas fait . Ca va faire 16 ans qu’il est ami avec Cameron et qu’il traine a la maison … tu devrais essaye de passer une journée avec lui …. Le zoo a reçus des nouveaux animaux. Ou bien vous pourriez aller voir les pompiers je pense que ça lui ferais du bien . Demain il me semble que tu n’as rien de prévue tu pourrais faire ça . Et en échange tu récupéra tes autres affaires… marcher conclus ?

Mme Kent lui tendit alors la main avant de se lever pour sortir de l’argent et le donner a Derek.

Mme Kent : Pour demain. Maintenant vas chercher stiles s’il te plait , il ne doit pas dormir l’estomac vide et il doit prendre ces cachets aussi. Et soit délicat espèce de bourrin sur pattes.

Code by Silver Lungs


_________________

My Life —
Ce qui probablement fausse tout dans la vie c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense.×
Sacha Guitry. code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [HOT] Un lourd silence (PV derek)

Revenir en haut Aller en bas
[HOT] Un lourd silence (PV derek)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Transfert de fichier lourd via Megaupload
» Estomac lourd (premier trimestre)
» coeur lourd, vide, et trop pleins
» Un premier colis lourd pour Iter reçu à Fos par Eurofos
» Porte-hélicoptères R97 Jeanne d’Arc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge Of Chicago :: Chicago City :: West Side-
Sauter vers: