Partagez|

Pas copains tous les deux (PV Derek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 57
Âge : 23 ans
Métier : consultant pour la police
J'aime : les femmes
Situation amoureuse : célibataire et surtout vierge
Relationship : Son mentor (rechercher encore), son protecteur Léandro, sa meilleure amie (rechercher)
Date d'inscription : 08/08/2016
Crédit © : google
Avatar : Jérémy Irvine

MessageSujet: Pas copains tous les deux (PV Derek) Dim 2 Oct - 20:14

Depuis le départ de Léandro, Elie tente désespéramment de se faire de nouveaux amies et autant dire que c'est pas gagner. Entre sa bouille de bébé et son jeune âge, autant dire que personne ne le prend soit au sérieux, soit sous son aile, aillant peur de prendre un gamin et d'avoir des soucies. Pourtant il a presque fait ses preuves, du moins il les avait fait pour Léandro...

Aujourd'hui il faisait équipe avec Derek, un flic plutôt cool, enfin presque, parce qu'il fallait dire que Elie ne le connaissait que à travers ce que Stiles lui disait. Donc autant dire que c'était pas vraiment une bonne idée qu'il avait sur Derek. Donc le jeune homme attendait patiemment son nouveau partenaire, enfin le partenaire du moment. Ensemble ils partirent en mission... Une mission qui était censé être toute simple.

Le suspect était un dangereux criminel, une personne qui était vraiment dangereuse, et Derek avait beau dire que Elie devait rester dans la voiture, le jeune consultant n'en faisait cas sa tête, en même temps il avait terriblement envie de voir du pays et de voir comment les policiers faisait leur travail. Ce ne fut que lorsque l'homme fut interpeller que Elie s'approcha, pensant qu'il pouvait s'avancer sans risquer quoi que se soit, il fit :

"Derek tu as besoin d'aide ? Tu veux que j'apporte un truc ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Âge : 28 ans et toutes ses dents.
Métier : Policier dans la Brigade Canine.
J'aime : Autant les femmes que les hommes.
Situation amoureuse : Célibataire endurci.
Relationship :
Cameron Kent ϟ Yeah bro' !

Stiles L. Watts ϟ Old friend.

Okami ϟ My Policedog.

Kryptonit ϟ My baby with wall eyes.

Snow ϟ My little puppy.
Date d'inscription : 03/08/2016
Crédit © : De moi-même (vava') et Myuu.BANG! (signa').
Avatar : Tyler Hoechlin, le seul et l'unique.

MessageSujet: Re: Pas copains tous les deux (PV Derek) Lun 3 Oct - 21:47


Pas copains tous les deux
Elie & Derek
Pour la mission d'aujourd'hui, qui semblait plutôt facile aux premiers abords même si j'avais affaire à un dangereux criminel – enfin je devrais plutôt dire "nous", puisqu'un gamin était de la partie –, on m'avait coltiné un gosse d'à peine vingt-trois ans. D'après les dires de certains de mes camarades, il était plutôt maladroit et on se foutait souvent de sa gueule de part sa tête d'adolescent frôlant les dix-huit ans, peut-être moins à vrai dire. Je ne le connaissais pas trop et je n'avais pas envie d'avoir des idées toutes faites sur lui car ça pourrait le pénaliser mais je me disais déjà que ça n'allait pas être une partie de plaisir avec lui, surtout pour arrêter un caïd comme on devait le faire en cette matinée.

Vêtu de mon uniforme et accompagné d'une arme qui ne me quittait jamais, je me présentais à l'endroit au poste où Elie et moi devions nous rejoindre – j'aime bien appeler les gens par leur prénom, et puis je ne pense pas que ça lui fasse grand chose que je l'appelle par son nom ou son prénom puisque de toute façon c'est moi qui décide pour aujourd'hui –. C'était la première fois que je le rencontrais et il me semblait aussi fin qu'une flûte, à moins que ce ne soit qu'une impression. En même temps il n'est que consultant pour la Police et non policier en soi, ce qui explique peut-être certaines choses. Enfin bref, là n'est pas la question, il fallait partir en mission. Je le toisais un instant d'un regard froid avant de me mettre en marche vers notre voiture de fonction, en espérant qu'il me suivrait car je ne lui demanderais pas de moi-même. Nous sautions dans la voiture et nous dirigeâmes où le suspect a été vu pour la dernière fois.

Arrivés sur place, nous restâmes dans l'habitacle un petit moment à regarder la route devant nous sans nous adresser la parole. Je n'avais rien à  lui dire pour l'instant et j'étais bien plus occupé à surveiller les alentours qu'autre chose. Et d'un coup, la tête que je cherchais parmi tant d'autre fit enfin son apparition et, pour la première fois depuis vingt minutes, j'adressais la parole au jeune homme à mes côtés.

« - Reste-là et bouge pas ou je m'occuperais personnellement de ton cas. »

Quelques menaces profilées et un bref regard vers lui avant de sortir dans un léger froid matinal. Ouais, on se les callait pas trop, mais quand même. Je sortirais pas en bermuda et en tongs dans les prochains jours qui viennent, c'est clair. Bon, bref, je regardais ma cible et ne la lâchais pas du regard. Quand il le remarqua et que je m'approchais peut-être un peu trop près de lui, il se mit à courir. Je me maudissais moi-même d'avoir été aussi peu discret puis me mit à courir à sa poursuite. Je le suivis le long de la rue puis le rattrapais avant de lui sauter dessus pour le plaquer à terre. Il se tortillait comme un asticot pour se barrer mais je réussis à l'en empêcher en lui faisant une clé de bras. Une fois bien tenu, je commençais à lui passer les menottes en lui énonçant ses droits et tout le tralala, comme l'exige la procédure :

« - Vous avez le droit de... »

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase qu'une voix connue m'interrompit. Je relevais les yeux et croisais alors le regard d'Elie. Celui-ci me demandait si j'avais besoin d'aide ou de quelque chose d'autre. Je fronçais les sourcils et pinçais légèrement les lèvres, irrité qu'il n'ait pas suivi mon ordre.

« - Je t'avais pas dit de rester dans la bagnole ? Attends attends, qu'est-ce que tu fais là ?! Elie, attention ! Criais-je à l'attention du jeune consultant dont les membres semblaient s'être paralysés. »

Alors que j'étais en train de parler avec le jeune homme, l'homme que je venais d'à moitié menotté, puisqu'il avait une main libre, se ruait droit sur Elie. Ce dernier, comme une statue pétrifiée par la peur, ne bougeait plus. Seul ses yeux affichaient toute la peur qu'il ressentait. Je savais que je n'aurais pas le temps de courir vers le meurtrier à temps et je n'avais plus qu'une seule solution pour sauver Elie d'un danger grandissant : utiliser mon arme de service contre mon gré. Je ne réfléchis pas longtemps et sortis mon pistolet de sa housse. J'enlevais la sécurité puis visais la cheville de l'assaillant d'Elie avant d'appuyer sur la gâchette pour que la balle vienne se loger directement dans la chair du mécréant. Celui-ci lâcha un râlement avant de s'affaisser à terre, produisant un bruit sourd en cognant l'asphalte. Elie, lui, était hors de portée et heureusement sain et sauf. Je soupirais d'énervement en rangeant mon arme avant de m'avancer vers l'homme à terre. Je lançais un regard noir au consultant en relevant l'autre abruti que je menottais bien comme il faut sur le champ pour ne pas commettre deux fois la même erreur.

« - Vous avez le droit de garder le silence, tout ce que vous direz ou ferez pourra être retenu contre vous devant un tribunal. Vous avez le droit à un avocat et si vous ne pouvez pas vous en payer un, un avocat vous sera commis d’office, commençais-je par dire avant de m'adresser rapidement à Elie. Attends-moi là, on a à causer de choses sérieuses toi et moi, fis-je sur un ton froid. »

Il pouvait trembler, car cela n'annonçait rien de bon pour lui. Je lui lançais un dernier regard avant d'empoigner le blessé par le bras pour l'aider à marcher vers la voiture, tandis qu'Elie était sur mes talons, relativement à distance pour que j'oublie toute pensée de me retourner et le frapper en plein visage. J'ouvrais la portière au danger ambulant avant de le jeter nonchalamment sur la banquette arrière en l'avertissant d'une voix méprisante :

« - T'as intérêt à ne pas bouger, sinon je te promets que tu ne vas pas perdre que ta cheville. »

Je jeta un regard à son entrejambe pour qu'il comprenne de quoi je parlais. Mais de toute façon, je me disais qu'il ne pourrait pas aller bien loin avec sa cheville endommagée. Ce serait comme un rat parmi les souris, on le reconnaitrait immédiatement. Alors, je fermais la porte et me tournais vers Elie, la colère me submergeant de plus en plus. Je ne pus me réprimer de gueuler sur lui.

« - Qu'est-ce qui t'as pris de défier mes ordres ?! Je t'avais bien dit de rester dans la voiture, ce n'est pas pour que tu en sortes ! T'imagines ce qui aurait pu t'arriver si je n'avais pas tiré sur lui ?! »

J'accompagnais mes paroles par des grands mouvements. Comment pouvait-il s'imaginer que ça serrait sans conséquence ? Il est vraiment inconscient ma parole ! Qu'est-ce que je vais bien pouvoir raconter à mon supérieur ? De toute façon, c'est lui le fautif et non moi, mais il y aura quand même des répercutions. J'aurais dû le laisser se faire attaquer, au moins ça m'aurait évité de sortir mon arme. D'ailleurs, heureusement que je n'avais pas tué le suspect interpellé sinon j'aurais eu toute une procédure à faire. Très peu pour moi ! Mais bon, il faudra bien que j'explique pourquoi je m'en suis servi. Putain, fais chier !
fiche by coula

_________________


« you talking to me ? are you serious ? »
Derek C. Kent ▬ The danger is everywhere today, even in an University. We've to be careful.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 57
Âge : 23 ans
Métier : consultant pour la police
J'aime : les femmes
Situation amoureuse : célibataire et surtout vierge
Relationship : Son mentor (rechercher encore), son protecteur Léandro, sa meilleure amie (rechercher)
Date d'inscription : 08/08/2016
Crédit © : google
Avatar : Jérémy Irvine

MessageSujet: Re: Pas copains tous les deux (PV Derek) Jeu 6 Oct - 21:11

Elie n'avait pas écouter, c'était vrai, mais il avait juste eut envie d'aider. Le jeune homme s'était donc retrouver avec cet homme qui s'était presque jeter sur lui, Elie n'avait plus bouger, bien trop effrayer par ce qu'il voyait. Il savait de quoi il était capable de faire. Le jeune homme avait fermer les yeux en entendant le coup de feu, en les rouvrant l'homme était au sol et arrêtait pas de se plaindre. Elie savait que son heure ne tarderait pas.

Quand Derek lui dit de ne pas bouger et qu'il allait en avoir pour son grade, Elie eut envie de se faire tout petit, et de filer dans un troue de sourit. Sauf que...il ne pouvait pas, ce n'était pas une souris. Il attendit donc maladroitement, tel un enfant de 4 ans, que Derek arrive pour l'engueuler. Elie plissait les yeux en même temps d'entendre les mots dur du policier. Il lui dit ensuite :

"Je suis désolé, je voulais juste être utile. On m'a demander de venir avec vous pour choper ce mec, parce que je pourrais surement le décrypter, et au final, on a pas parler de son profil, je voulais pas que vous pensiez que je ne servais à rien. Je voulais seulement vous être utile. Je suis désolé que vous ayez eut à tirer sur lui et j'en assume toutes les conséquences."

Elie ne souhaitait pas se faire un ennemi, ce n'était pas son truc, loin de là son idée. Il voulait que les gens l'apprécient et ne se disent pas que c'est un gamin à surveiller sans cesse, sauf que sa maladresse ne l'aidait pas du tout. Le jeune homme déclara de nouveau :

"Je suis désolé, vraiment. Comment je peux me faire pardonner ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pas copains tous les deux (PV Derek)

Revenir en haut Aller en bas
Pas copains tous les deux (PV Derek)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» choix cadeau d'anniversaire aux copains
» Elle pleure tous les matins pour aller chez l'ass mat...
» Deux ans et demi et crise d'autorité...
» fusionner 2 fichiers heredis
» Je suis perdu [Choix deux sièges auto]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge Of Chicago :: Chicago City :: South Side-
Sauter vers: