Partagez|

never too late to say hello × ft. Emil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: never too late to say hello × ft. Emil Sam 16 Avr - 4:20

Never too late to say hello
so this is what you do on spare time, bro'?
Eileen ✧ Emil
Pour la première fois depuis des semaines, j’avais enfin réussi à obtenir trois jours de congé. Ma supérieure n’était pas du tout contente, certes, mais après tout le travail que je faisais, elle savait très bien que je le méritais. Ainsi, pour la première fois depuis des mois, je profitais d’une matinée tranquille pour prendre le temps de me lever sans courir. Je me prélassais pendant au moins 45 minutes dans le bain et, après que ma peau soit l’équivalent d’une personne âgée, je sortis. Cela me prit toutefois encore une trentaine de minute avant de sortir complètement de la salle de bain. Je fis mon chemin jusque dans la cuisine, où je me fis un peu de café et des crêpes. Je mangeais réellement comme une sauvage, surtout puisque j’avais faim. Mais qu’importe, j’habitais seule en appartement. Personne n’était là pour juger de mon manque de savoir vivre. Une fois mon petit déjeuner terminé, je déposais le tout dans le lave-vaisselle et alla m’asseoir sur le divan du salon. Je restais là, à écouter les nouvelles lorsque mon cellulaire se mit à sonner. Je me précipitais sur le petit appareil et répondit sur le champ. C’était Luna, une amie, propriétaire d’une petite pâtisserie près du Chicago Tribune. « Eh, tu ne viens pas chercher tes cupcakes, El? » Oh merde, j’avais complètement oublié. « Oui, j’arrive bientôt! » Je me levais d’un trait, passa encore une fois par la salle de bain pour me brosser les dents avant de m’enfermer dans ma chambre et choisir un ensemble convenable pour ma visite impromptue à la caserne où Emil travaille. Une pile de vêtements plus tard, je sortis en courant de l’appartement avec sacoche et clés en main. Je conduisis jusqu’à la pâtisserie et discuta un peu avec Luna pour prendre de ses nouvelles. Je la remerciais ensuite de s’être occupé de ma commande, lui payais le tout et repris la route vers la caserne.

Une heure plus tard, j’entrevis les larges portes derrières lesquelles se trouvaient les camions. Je me stationnais un peu plus loin, sortis les boîtes de cupcakes de l’arrière et fermais le tout avec mon derrière. Enfin, me voilà devant la caserne que je n’avais encore jamais visité. En effet, depuis son retour à Chicago, je n’avais jamais pris le temps de venir le voir à son lieu de travail. Pourquoi? En parti à cause du boulot qui me tenait toujours occupée. Puis il y avait le fait que je ne me sentais jamais bien confortable quand il y avait trop d’hommes autour de moi. C’est un antre de testostérone et je ne me sentais pas du tout dans mon élément. Cela ne m’empêcha cependant pas d’être ici, aujourd’hui. Avec un peu de courage, je franchis les grandes portes et aperçus les larges camions rouges. Wahou! Pas mal du tout! Puis, je marchais encore un peu avant de rencontrer les premiers pompiers, assis à une table. J’adressais un petit coucou, sans plus. Ils parurent visiblement intrigué de me voir là, et j’allais leur dire la raison de ma présence ici, lorsque j’entrevis Emil, torse-nu, non loin de l’un des deux camions. Je lâchais un rire avant de parler.

- « Alors c’est ça que tu fais quand t’es en pause? Tu pratiques pour un spot dans le culturisme, c’est ça? »

Il avait beau être mon grand frère, il savait à quel point j’aimais le taquiner. Après tout, il me le faisait également. Je profitais de l’occasion immédiate, simplement.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 792
Âge : 35 ans
Métier : Pompier - Lieutenant Secours
J'aime : Les femmes aux charmes irresistibles
Situation amoureuse : Probablement célibataire, je ne sais pas trop comment définir ma vie amoureuse
Relationship : Leslie Samantha

L'ainé d'une fratrie de quatre enfants, Eileen et Colleen sont mes deux soeurs, Connor le dernier est mort dans le drame de l'université.

Leslie était ma petite amie, celle avec qui j'étais quand j'ai quitté Chicago, aujourd'hui les choses entre nous sont... Ambiguë. Le fait qu'elle soit enceinte de jumeau dont je suis le père, ne vient pas beaucoup nous aider à garder une distance.
Maggie c'est une amie, une très bonne amie, mais les choses n'ont pas toujours été simple, mon arrivée à la 51 a été chamboulé par les retrouvailles avec Leslie, mais le temps à fini par lier entre nous, une magnifique amitié.

Ca n'a pas été de tout repos avec Léandro, ami avec Leslie il nous a fallu du temps et jouer carte sur table pour devenir ami. Puis il faut dire qu'on a été aidé par l'ex de Leslie, qu'on déteste tous les deux.
Date d'inscription : 04/02/2016
Crédit © : Squad
Avatar : Taylor Kinney

MessageSujet: Re: never too late to say hello × ft. Emil Lun 18 Avr - 18:29

Never too late to say hello
so this is what you do on spare time, bro'?
Eileen ✧ Emil
Cette journée de garde était d’un calme qui laissait les secondes défiler comme des heures, c’était impressionnant et bien l’un des points que je n’aimais pas dans mon métier. Mais bon, je devais bien reconnaitre, que vis-à-vis de Leslie, j’étais rassuré, de la savoir en intervention dans l’état où elle se trouvait, me stressais un peu, même beaucoup. D’ailleurs, la voir tout au long de cette garde, avec les bleus sur son visage, résultat des coups qu’elle avait reçu, bien que la version officielle ne fût pas celle-ci, je n’oubliais pas qu’une fois sortis de cette caserne, je rendrais une petite visite surprise à son ex-mari. Il était hors de question qu’il s’en sorte sans rien, après le mal qu’il avait fait à ma meilleure amie, à celle qui était mon première amour. « Et merde ! » Je ne sais pas comment j’avais réussi à me débrouiller, mais en voulant tourner la page du journal que j’étais en train de lire et en voulant apportant ma tasse de café à mes lèvres pour en boire un peu, j’avais fini par en renverser sur mon tee-shirt. Le tout reposé sur la table, je me relevais d’un seul coup, apportant ma main à mon haut, dans l’espoir de pouvoir faire quelque chose, mais malheureusement, l’espoir n’était pas resté bien longtemps. Râlant tout seul, je retirais le vêtement tâché de café, me retrouvant torse nu dans la caserne, me dirigeant droit vers l’espace où se trouvait les machines à laver le linge, profitant d’une lessive de l’un des pompiers pour y rajouter mon haut.

Il était cependant pour moi, hors de question d’imaginer rester ainsi le reste de la journée, même si on était au mois d’Avril et que le froid de l’hiver commençait doucement à s’éloigner de Chicago, ce n’était pas encore les températures d’été. C’était pour cette raison, que j’avais rejoint le garage de la caserne, j’allais y trouver un placard, celui-là même où l’on rangeait les tee-shirts que l’on mettait en vente pour les habitants. Le haut dans mes mains, je déposais mon regard sur le camion de l’équipe des secours, pour simple curiosité, mais cela me permettait de remarquer qu’après la vérification du matériel l’un de mes hommes n’avait pas refermé la porte. Passant ma main de libre dans mes cheveux, je me dirigeais vers le camion, mon tee-shirt sagement posé sur mon épaule, l’équipe que j’avais au secours, je les connaissais pour la plupart depuis trois ans, ils connaissaient ma façon de travailler, mais cela n’empêchait pas pour autant quelques oublies par moment, comme aujourd’hui, qui avait tendance à ne pas me rendre bien joyeux. « Alors c’est ça que tu fais quand t’es en pause ? Tu pratiques pour un spot dans le culturisme, c’est ça ? » Cette voix, je la connaissais, je n’avais pas l’habitude de l’entendre ici, mais je ne pouvais qu’en être ravis, d’ailleurs, Eileen m’en faisait oublier ma petite colère pour cette histoire de porte, pour aborder un sourire sur mon visage, lâchant même un rire à sa remarque. « Non pas vraiment, mais qui sait, la femme de ma vie a des chances de mettre les pieds ici, il faut bien que je mette toutes les chances de mon côté. » En même temps que je lui parlais, j’en profitais pour enfiler, enfin, le tee-shirt qui était toujours sagement posé sur mon épaule, me retrouvant à nouveau couvert. Les bras de ma sœur était chargé d’une boite, je n’avais aucune idée du contenu et intrigué par ce mystère, je m’approchais d’elle. « Dis-moi tu comptes te manger la boite de cupcakes complète ? Tu es sûr que ça va toi ? » Mon regard retrouvait celui de ma petite sœur, je cherchais à plaisanter, nous changer les idées comme on le pouvait, le décès de Connor était encore bien frais et c’était une étape difficile pour elle, comme pour Colleen et moi.
© Starseed

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://challengeoc.forumactif.org/
never too late to say hello × ft. Emil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» LATECOERE Late-380 et 381 : ce qu'il faut avoir lu ou vu
» LATECOERE Late-611 Achernar : ce qu'il faut avoir lu ou vu
» O'Connor Joshua ~I wanna touch you but it's too late~ //TERMINEE/
» LATECOERE Late-290, 293, 294 et 296 : ce qu'il faut avoir lu ou vu
» Camp et exposition 9th PARA Bn 6th AB Division; batterie de MERVILLE. Juin 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge Of Chicago :: And what about you? :: Anciens RPs-
Sauter vers: