Partagez|

On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Mer 31 Aoû - 11:16

Après la catastrophe qui avait eu lieu il y a quelques mois, Léandro avait décidé de réitérer la soirée qu'il n'avait pas eu la possibilité de terminer avec Elie. Cela faisait plusieurs semaines qu'il avait repris le travail. Après avoir suivi de la rééducation durant de longs mois, il avait retrouvé l'usage de sa jambe, même s'il ne pouvait pas encore tout faire avec, l'essentiel c'est qu'il est retrouvé sa place au bureau. Tout allait pour le mieux. Cependant, peu de temps après qu'il est repris du service, il a eu pour mission d'intercepter une bande de jeunes qui s'amuse à terroriser les citoyens de la ville en les tabassant au hasard dans la rue. Le fléau devenait de plus en plus régulier jusqu'au jour où, l'italien avec son équipe ont réussi à les mettre derrière les barreaux, sauf le chef, qui rejetant la faute sur ses complices à réussir à s'en tirer presque sans rien. Il lui avait juré de se venger dès sa sortie de prison. Et ce n'était pas des paroles en l'air, puisque quelques jours seulement après sa sortie, il avait commencé à recevoir des appels en pleine nuit, sans jamais personne au bout du fil. S'en ai suivi des courriers anonymes avec des photos de lui dans les moindres recoins où il allait. Il était suivit c'était une certitude. Et pour finir, il avait reçu des lettres avec des traces de sang, qui s'était revelé être fausses.

Pendant plusieurs jours, il n'avait plus rien reçu, il pensait que toute cette plaisanterie était enfin terminée. Il ne comptait pas s'arrêter de vivre pour cela. Il avait donc invité Elie chez lui pour rattraper leur précédente soirée ensemble qui avait été un fiasco suite au tremblement de terre qui avait eu lieu. Il avait donc rangé deux trois objets chez lui, même s'il avait toujours une maison en ordre, il aimait que les choses soient en ordre, c'était une personne organisée et presque maniaque pour certaines choses. Il finit donc de se préparer et s'installa dans le canapé en attendant son ami ayant tout préparer. Le repas n'attendait plus qu'Elie, en espérant qu'il apprécie sa cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Âge : 23 ans
Métier : consultant pour la police
J'aime : les femmes
Situation amoureuse : célibataire et surtout vierge
Relationship : Son mentor (rechercher encore), son protecteur Léandro, sa meilleure amie (rechercher)
Date d'inscription : 08/08/2016
Crédit © : google
Avatar : Jérémy Irvine

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Jeu 1 Sep - 21:18

Depuis sa mésaventure, Elie avait beaucoup de mal à accepter de travailler avec d'autres gens en dehors de Léandro ou de Laureen, du moins en ce moment. Le jeune homme avait donc peaufiner ses pratiques. Bon maintenant on le respectaient un peu mieux étant donner qu'il était connu dans la ville comme celui qui avait "arrêter" un tueur en série. Dans cette ambiance c'était pas facile pour lui de se concentrer, heureusement il pouvait compter sur Léandro pour revenir toujours lui mettre le sourire. D'ailleurs ils avaient rendez vous.

Elie s'était donc préparer. Il avait enfiler un jean banale, un t-shirt blanc et une veste de costard noir. Un léger foulard autour du cou et avec son sac en bandoulière il avait prit le chemin pour aller chez Léandro après avoir fait sa douche. Il marchait normalement sans se soucier de quoi que se soit. En entrant dans le hall de l'immeuble il sentit qu'on le suivait, il pensait à un voisin à Léandro, ne les connaissant pas tous. Mais arriver sur le bas de la porte du policier, Elie sonna avec un grand sourire, quand il sentit une respiration sur sa nuque et quelque chose de froid dans la creux de celle-ci. Elie ne bougea pas, car on ne lui avait pas parler. Deux autres mecs armés d'une batte de base ball et d'une caméra, se mirent dur les côtés de la porte. Tout les trois vêtues de noir, on ne les voyait pas vraiment. Celui qui semblait être le chef agrippa la veste à capuche du consultant et lui murmura que si il bougeait il se prendrait une balle. Elie tremblotait au niveau de ses mains. Quand la porte s'ouvrit, les deux mecs du côtés forcèrent l'entrée, et en poussant Elie à l'intérieur de la porte, montrant leurs armes à Léandro. Le chef fit :

"Recule et tiens toi bien, sinon boum la tête de l'intello !!"

Elie n'osait rien faire. Il avait terriblement peur. Il mit les mains en l'air, au niveau de son visage et fit exactement ce que le mec lui disait. L'autre gars qui filmait s'amusait à zoomer sur le consultant, puis sur le policier. Le chef reprit la parole :

"On va jouer, tu veux bien ? Je pose des questions, si tu répond juste, ton copain boit un verre, si tu ment ou que tu réponds à côté, il prend des coups. Ensuite c'est à lui de répondre....Assis toi !"

Il appuya sur l'arme et Elie gémit de douleur. Il inclina la tête pour éviter de souffrir. Il ferma les yeux de manière nerveuse. Il ne savait pas trop si il devait rester debout ou non. Le chef sourit et fit à l'un de ses hommes :

"Vas y pose lui ta question !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Ven 2 Sep - 10:38

Léandro appréciait énormément Elie, c'était un très bon ami, doublé d'un consultant très efficace avec qui il aimait travailler. Et ce lien c'était encore plus renforcé quand l'italien avait été sauvé par son ami après le tremblement de terre. Il était resté auprès de lui et il lui en était très reconnaissant. C'est aussi pourquoi il voulait passer plus de temps avec lui, il était vraiment devenu important dans sa vie depuis quelques temps. Il lui avait sauvé la vie alors il lui devait bien ça. Et puis à ses yeux, Elie était plus une sorte de fils même s'ils n'avaient aucun lien de sang, il était vraiment fier de lui et ce, de plus en plus chaque jour qui passait. Elie est vraiment un bon garçon . Il avait décidé de l'inviter chez lui pour la simple et bonne raison qu'il avait envie de le voir et de pouvoir enfin profiter d'une soirée entre amis sans être dérangé par un tremblement ou quoique ce soit. Mais tout ne se passa pas comme il l'avait prévu.

En entendant frapper à la porte il s'y précipite, pressé de profiter de sa soirée, quand, il découvre Elie terroriser tenu en joute par deux hommes et le troisième se pointa devant lui. Il ne put que le reconnaitre. Il avait finalement tenu sa promesse en disant qu'il se vengerait. Mais Léandro n'aurait jamais pensé impliquer son ami dans cette histoire, il n'en avait parlé à personne à vrai dire. Il préférait régler les choses lui-même.

" - Lâche-le Dominic, il n'a rien à voir dans l'histoire. C'est entre toi et moi." fit Alvaro en essayant de rester calme.

Il observa la scène de manière rapide pour essayer de trouver rapidement une solution pour ne pas mettre le brun en danger et en même temps, mettre un terme à ces conneries de vengeance. En entendant le jeune consultant gémir de douleur s'en était trop pour le lieutenant, il ne pouvait pas voir Elie dans cette situation plus longtemps.

" - Elie respire, je te promets que tout ça sera bientôt fini.." fit-il à voix basse en direction du brun qui venait de s'asseoir.

Léandro n'était pas vraiment pour ce jeu surtout si son ami devait subir des coups mais en vérité, il n'avait pas vraiment le choix alors il hocha la tête en regardant le dénommé Dominic, le chef de la bande qu'il avait arrêté il y a quelques mois, pour coups et blessures sur les citoyens de la ville. Il s'amusait à les tabasser les laissant presque pour morts et en tant que policier tout comme en tant qu'homme, Léandro ne pouvait pas accepter de laisser faire une telle chose dans sa ville.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Âge : 23 ans
Métier : consultant pour la police
J'aime : les femmes
Situation amoureuse : célibataire et surtout vierge
Relationship : Son mentor (rechercher encore), son protecteur Léandro, sa meilleure amie (rechercher)
Date d'inscription : 08/08/2016
Crédit © : google
Avatar : Jérémy Irvine

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Lun 5 Sep - 21:35

Elie avait qu'une envie : foutre le camp d'ici. Cependant il ne le pourrait pas. Léandro lui dit que tout allait bien se passer, cependant, ce n'était pas lui qui avait une arme braquer sur sa nuque. Le jeune homme ferma les yeux quand Léandro lui dit de respirer. L'homme fit s'asseoir le policier et passa son bras autour du coup d'Elie, ce qui retira l'arme de sa nuque, mais qui mettait Elie dans une situation qu'il détestait : qu'on le touche ! Il avait ensuite baisser ses bras, les jugeant trop lourds pour la situation.

Le second de Dominic, un jeune drogué vu son visage et sa façon de se déplacer, réfléchit un peu et fit ensuite :

"Comment tu nous a trouver ?"

Certes c'était une question bateau, mais Elie sentait qu'il y avait un piège dans tout ça. Car si la réponse ne convenait pas à ces types, il se prendrait un coup, et il était presque persuader que c'était ce que ces mecs cherchaient. Ils avaient juste envie de voir Léandro souffrir, parce que à cause de lui, ils n'avaient pas put massacrer de gens depuis quelques temps. Dominic murmura à l'oreille d'Elie :

"Tu vas adorer ce qui va se passer tu vas voir, ça va te plaire."

Parlait-il des coups ? Du visage de Léandro ? Ou de ce qu'ils pouvaient leurs faire. Elie se mit à gamberger. Il imagina tout un tas de scénarios et dans aucun d'entre eux, la fin était joyeuse.

[hs : désolé du temps de réponse mais avec le travail je suis complètement KO ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Mar 6 Sep - 4:27

Léandro avait le chic pour toujours tomber sur des affaires totalement tordues qui le poursuivaient après. Arrêter des gangsters c'était son métier et il adorait ça, préserver les habitants de la ville et les protéger contre les dangers mais, avec Dominic et ses hommes c'était bien plus que ça qu'il avait fait en les coffrant. De plus, il avait emporté sans le vouloir son ami dans cette histoire, et c'est ce qu'il le gênait le plus. Après tout, il n'avait fait que son boulot rien de plus, mais c'était les risques du métier.

En voyant Elie paniquer, l'italien ne savait plus quoi faire pour le rassurer. Il connaissait bien la sensation d'avoir une arme braquée sur lui et qui plus est sur la tempe, alors il essayait du mieux qu'il le pouvait pour qu'il se détende et que tout cela ne soit plus qu'un mauvais cauchemar.

En entendant la question posée par le jeune homme, le lieutenant Alvaro arqua les sourcils. Il ne pouvait pas révéler ses sources et encore moins ses indics mais, avait-il le choix ? Soit il essayait de mentir pour que ça paraisse crédible, soit il les balançaient et les mettaient en danger. Et ce n'était pas comme ça qu'on lui avait appris à l'école de police. Toujours protéger tout le monde.

" - Tu sais très bien que je suis flic, par conséquent les gens me parlent. Et quand ils savent qu'un groupe de dérangés est recherché, ils font appel à la police. J'ai eu votre signalement par les habitants tout simplement."

Léandro vit que le leader de la bande s'adressa à Elie mais de là où il était, il lui était impossible d'entendre ce qu'il venait de lui dire. Était-ce des menaces ? Il planta son regard dans celui de son ami comme pour lui en lui sans pour autant lui adresser la parole. On peut dire beaucoup de choses avec un simple regard.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Âge : 23 ans
Métier : consultant pour la police
J'aime : les femmes
Situation amoureuse : célibataire et surtout vierge
Relationship : Son mentor (rechercher encore), son protecteur Léandro, sa meilleure amie (rechercher)
Date d'inscription : 08/08/2016
Crédit © : google
Avatar : Jérémy Irvine

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Sam 10 Sep - 15:31

Elie ferma les yeux à la réponse de Léandro, il savait que ça pouvait passer comme pas passer du tout. Quand Elie rouvrit les yeux, après que Dominic lui est parler, il regarda fortement Léandro. Il semblait lui dire que tout se passerait bien, que tout allait s'arranger. Elie sourit légèrement et hocha la tête. Dominic éclata de rire et fit :

"Tu crois qu'on va gober ça ? On sait très bien que ces abrutis ne font même pas attention à ce qui se passe à côté d'eux, alors de là à aller dénoncer des types capables de décider de leurs vie ou de leur mort, ça m'étonnerait qu'ils vont nous balancer !"

Approchant son visage de l'oreille d'Elie, il lui murmura à celle-ci :

"Dommage."

Le gars qui avait la batte de base ball vint l'écraser dans le ventre d'Elie qui s'écroula au sol le souffle couper. Il était devenue rouge écarlate durant quelques secondes avant d'arriver à reprendre son souffle. Il toussa et cracha de la salive. Les larmes silencieuses de la douleurs perlaient sur ses joues. Il mourrait d'envie de se réfugier derrière Léandro tel un enfant apeuré, mais il ne pouvait pas bouger. Dominic stoppa son homme de main avant que celui-ci ne rabatte la batte sur le dos du jeune consultant et demanda :

"Tu vas me dire lequel de mes hommes à balancer oui ou non ? Fait attention petit flic, ton copain n'a pas l'air très solide...je suis pas sur qu'une chute de ta fenêtre lui réussissent !"

Il se mit à éclater de rire et renchérit :

"Papa chérie me payera les meilleurs avocats, et peut être même le juge, dans tout les cas je serais sortie en moins de 24h, alors j'en ai rien à foutre de vous descendre tout les deux pour trouver le salop qui m'a vendue !"

[hs désolé pour le retard j'ai changer de PC et mon nouveau PC refuse mon adresse mail...donc je l'ai que sur le téléphone en wifi, donc j'ai vu ta réponse assez tard :/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Dim 11 Sep - 14:30

Le jeune homme savait que sa réponse n'allait pas passer, il en était presque sûr et pourtant ce n'était pas loin de la vérité. Mais Dominic semblait déjà avoir sa version des faits et il attendait que Léandro lui donne celle-ci. Mais il n'allait pas pouvoir mentir juste pour lui faire plaisir quitte à risquer de mettre la vie de quelqu'un d'innocent en danger. Son but était de les protéger pas de les envoyer à la morgue. Parce qu'avec Dominic il n'y avait jamais de détails, c'était toujours très direct.

Contrairement à ce que pouvait penser l'homme, le lieutenant Alvaro avait pas mal de sources parmi les simples citoyens et plus d'une fois, il avait réussi à coffrer pas mal de criminels avec les indications. Mais Dominic était parti dans l'idée que c'était un de ses hommes qui l'avait balancé aux flics. Et pourtant, ce n'était pas le cas. Alors quand la batte s'abattue sur Elie, l'Italien ne put garder son sang froid et se leva d'un bond avant d'être arrêter par un des hommes de main.

" - Putain mais laisse le, je t'ai dis qu'il n'avait rien à voir avec tout ça ! C'est entre toi et moi Dominic. Relâche le !"

Léandro se sentait vraiment mal de voir son ami et son petit protégé dans une telle situation. Le pire c'est qu'il ne pouvait rien pour venir en aide à Elie et ça lui faisait vraiment mal de le savoir comme ça, à la merci de ces brutes.

" - Tu sais quoi ? Si tu es vraiment prêt à savoir qui t'a balancé dans ces cas-là, tu laisses partir le petit et tes sbires et on règle ça entre homme, ça te va ?"

L'Italien voulait avant tout mettre en sécurité Elie, et si pour cela il devait rentrer dans le jeu de Dominic en insinuant que c'était un de ses hommes qui l'avaient balancé alors, sans aucun doute le lieutenant le ferait. Il savait que son père lui payera tout pour qu'en moins de quelques heures il puisse retrouver sa liberté, et contre ce genre de personnes, il ne pouvait pas faire grand chose malheureusement.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Âge : 23 ans
Métier : consultant pour la police
J'aime : les femmes
Situation amoureuse : célibataire et surtout vierge
Relationship : Son mentor (rechercher encore), son protecteur Léandro, sa meilleure amie (rechercher)
Date d'inscription : 08/08/2016
Crédit © : google
Avatar : Jérémy Irvine

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Dim 11 Sep - 15:56

Dominic se mit à rire aux phrases de Léandro. Il sentait que quelque chose les unissait. Il avait remarquer que les flics était seul, et qu'il était assez discret sur sa vie sentimentale. D'un hochement de tête assez dérangeant il fit en riant de nouveau :

"Oh je vois...c'est ton copain Alvaro ? Fallait le dire plutôt que tu te tapais un mec ! On aurait rigoler autrement."

Sentant la situation déraper totalement Élie se redressa et dit entre deux essoufflements :

"Je vais vous dire qui s'est, mais arrêter de me frapper... "

Élie savait que Léandro n'apprécierait sûrement pas mais que pouvait-il faire d'autre que de mentir ? Il redressa son regard vers le chef et fit en se levant entièrement :

" Je suis analyste pour la police, l'analyse un tas de choses et pour cette enquête j'ai analyser la voix de l'appel anonyme...et c'était vous."

Le coup de bluff devait mettre le doute dans la tête des preneurs d'otages et leurs permettent peut être une évasion. Les hommes de Dominic se tournèrent vers lui intrigués. Lui fut plutôt choquer du culot du gamin. Il éclata de rire et l'attrapa par le col et lui dit :

"Tu manques pas d'air abrutis !"

Élie respirait trop rapidement et il fit a son partenaire :

"Dit lui, tant pis mais dit lui que c'est vrai. On ne peut plus le protéger. C'etait le marché pour qu'il sorte il devait nous donner ses hommes. Mais ils ont pas tous été arrêter c'est pour ça qu'il a essayer de recommencer...."

Élie espérait que Léandro suive son plan improviser. Il avait terriblement mal aux côtes et il savait qu'autre coup achèverait son espoir de se'n sortir. Ce mensonge était leur seule chance. Élie avait les yeux remplit de larmes mais il ne les laissait plus couler. Dominic sentant la pression sur lui se mit à devenir totalement dingue.

"Arrêtez vous allez pas croire ces deux flics putain ? Oh, c'est moi votre chef ! Tabassez moi c'est deux abrutis qu'on en finisse une bonne fois pour toute !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Dim 11 Sep - 19:23

Léandro regarda fixement le chef de la bande rire de ses propres conneries. Lu et Elie ? Il aura donc tout entendu. Bien évidemment que le jeune homme n'était pas laid, bien au contraire mais l'italien n'était pas du tout attiré par lui, ni par quelconque homme qu'il soit. Ou alors, il en avait pas encore conscience. Mais avant que sa coéquipière Hailey soit muté dans un autre service, il se considérait comme parfait hétérosexuel puisqu'elle lui faisait vraiment de l'effet.

" - Tu délires totalement, c'est juste un ami je suis pas du tout avec lui je sais pas où tu as été chercher ça mais franchement renseigne toi avant de dire des conneries aussi grosses que celle-là la prochaine fois."

En entendant son ami, le jeune homme ne put s'empêcher de foncer les sourcils ne sachant vraiment à quoi il jouait, à part avec sa vie. Dominic était l cerveau de la bande et comparé à certains de des hommes de main, il savait très bien quand quelqu'un lui mentait, et Elie avec le culot de jouer avec ses nerfs. C'était osé mais il espérait simplement que tout cela fonctionne tout simplement, sinon ils étaient sans doute tous les deux déjà mort et enterrés.

" - C'est vrai c'est les résultats qui en sont ressorti, on ne peut plus te protéger Dominic, maintenant tu dois assumer et si tu leur dis la vérité, je suis sûr qu'ils te laisseront tranquille et iront se trouver un autre chef digne de ce nom."

Léandro avait compris le plan de son protégé alors il suivit ce qu'il avait commencé en espérant que les hommes de main de Dominic se rebellent et les laissent tranquille. Ce qui semblait fonctionner puisqu'ils ne s'occupaient plus de leurs otages mais bel et bien de Dominic, qui se retrouva avec tout ses hommes autour de lui, comme s'il était leur prochaine cible.

Le lieutenant en profita pour s'éclipser doucement et prendre Elie par le bras. Il le tira de là et lui indiqua de courir jusqu'au commissariat pour aller chercher le chef de Léandro qui y serait sans doute encore afin de tous les coincer. Désormais, il était persuadé que les hommes de main de Dominic allaient coopérer avec les forces de l'ordre et ils allaient enfin pouvoir démanteler leur réseau une bonne fois pour toute, il l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Âge : 23 ans
Métier : consultant pour la police
J'aime : les femmes
Situation amoureuse : célibataire et surtout vierge
Relationship : Son mentor (rechercher encore), son protecteur Léandro, sa meilleure amie (rechercher)
Date d'inscription : 08/08/2016
Crédit © : google
Avatar : Jérémy Irvine

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Dim 11 Sep - 19:57

Son plan commençait à bien fonctionner. Dominic avait finit par le lâcher sans ménagement ce qui avait donner un énorme coup d'électricité dans les cottes d'Elie qui se tint celles-ci en grimaçant. Sans s'en rendre compte, Léandro lui prit le bras et réussit à le calmer avant qu'il ne crie de surprise. Elie baissa la tête et lui dit en murmurant :

"Je peux pas courir...il a dut me casser plusieurs cottes, j'ai dut mal à respirer et dès que je bouge ça me paralyse...appelle les avec mon téléphone, on attirera moins l'attention comme ça et si ça part trop loin on pourra les arrêter, enfin essayer...et je ne te laisse pas encore une fois !"

Dominic était en pleine négociation, tentant de faire comprendre à ses hommes le piège d'Elie. C'était mitigé. L'un avait presque comprit le jeu, et l'autre était tomber à fond dedans. Heureusement, des deux, c'était le caméraman qui était du coté de Dominic. Mais dans la précipitation, Léandro et Elie avait oublié l'arme à feu du chef de gang. Un coup de feu retentit pendant que Elie appelait le commissariat, il planqua le téléphone dans sa poche et resta sans bouger. Dominic pointa son arme vers eux. Puis vers son homme de main qui était à deux doigts de le trahir. Il fit :

"Dites lui la vérité, toute suite ! Sinon je vous jure que je vais vous faire agonir pendant longtemps, en commençant par le petit blond !"

Elie regarda Léandro d'un air désolé, il n'avait pas penser à l'arme. Il regarda de nouveau Dominic et se mit à réfléchir il ne savait vraiment pas quoi faire. Il était déjà mal en point, et là, il risquait de se prendre une balle. Le chef fit ensuite à l'attention de Léandro :

"Tu voulais régler ça entre homme hein ? Alors vient te battre !"

Il agrippa la batte de base ball, de l'autre qui se demandait qui disait vrai, et lui confia l'arme qu'il braqua directement sur Elie qui manqua de tomber dans un recul de peur. Le caméraman les contourna et vint se mettre juste à côté d'Elie. Il était dans un état totalement déchiré. Il avala une nouvelle pilule et en proposa une à Elie qui refusa d'un air ecoeuré, il en fila une à Dominic qui se mit à éclaté de rire. Lui avait une batte de base ball, Léandro n'avait rien du tout. Elie finit par déclarer :

"Arrête, c'est pas loyale, tu es armé et lui non, tu es même pas capable d'être un vrai mec !"

C'était sortie plus vite qu'il ne l'avait penser. Traîné avec Léandro ne lui réussissait pas, sa trouillardise faisait de plus en plus place à du courage...un peu mal placer, mais du courage quand même. Dominic le regarda les yeux ronds de transe, et fit un signe au caméraman, qui donna un coup de caméra dans la machoire d'Elie qui finit assis sur le canapé. Le chef sourit et se lança sur Léandro...Pendant que la police était en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Dim 11 Sep - 21:07

Léandro était content que le olan que son ami avait mur en place semblait fonctionner comme ils l'espéraient. Du moins, cette révélation avait semé le trouble entre les hommes de Dominic et lui-même, c'était le but.

Il est vrai que lorsque l'italien avait pris Elie par le bras il avait légèrement oublié qu'il avait sans doute des côtes de cassé après les coups qu'il venait de recevoir. Quand il s'exprima, le jeune lieutenant ne pouvait pas penser à lui, peu importe s'il se retrouvait seul et qu'Elie était parti chercher de l'aide, il fallait les mettre une bonne fois pour toute derrière les barreaux. Ils méritaient que ça. Il laissa faire le consultant qui se mit à appeler le commissariat et au même moment Dominic rentra dans une rage pas possible. Son arme pointée sur Elie, il venait de tirer un coup en l'air pour ramener tout le monde à la raison.

" - Ne t'en fait pas Elie, on nous apprend tout àl'école de police." murmura-t-il en voyant le chef de la bande s'approcher de lui avec la batte à la main.

Alors qu'Elie venait une nouvelle fois de prendre la défense de son ami, Léandro lui devait faire face à Dominic. Peu de temps après que le consultant ai pris la parole, la caméra que tenait l'un, s'abattit sur son ami, la rage envahit alors Léandro au même moment où le chef de la bande se jeta sur lui armé de sa batte. S'en suivit un échange de coups de chaque côté. Les deux étaient bien abîmés et l'italien n'hésitait pas à frapper aussi fort qu'il le pouvait pour venger Elie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Âge : 23 ans
Métier : consultant pour la police
J'aime : les femmes
Situation amoureuse : célibataire et surtout vierge
Relationship : Son mentor (rechercher encore), son protecteur Léandro, sa meilleure amie (rechercher)
Date d'inscription : 08/08/2016
Crédit © : google
Avatar : Jérémy Irvine

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Dim 11 Sep - 22:14

Elie était toujours assis sur le canapé, il ne bougeait pas et ne ratait rien de ce qui se passait devant lui. Il avait de temps en temps envie de bouger, de se jeter dans la bataille mais ses cottes lui rappelaient l'ordre. L'autre qui tenait l'arme réfléchissait à fond cela se voyait, Elie se disait qu'il n'était donc plus dangereux, mais Dominic sous la drogue et l'autre taré, eux ouais, ils étaient très dangereux. Léandro et Dominic étaient couvert de sang. Elie avait du mal à continuer de regarder la bagarre. Le caméraman faisait de gros plan sur le visage d'Elie dont le sang coulait de sa lèvre ouvert et arrêtait pas de lui caresser les cheveux dès que le chef frappait Léandro. Elie avait l'impression d'être son animal de compagnie. Soudain, Elie remarqua une lumière qui s'élevait. Il sourit. Bientôt tout ça prendrait fin.

En effet, quelques minutes après, un gros boom se fit entendre et des grenades lacrymogènes s'élancèrent dans la pièce. Elie ne pensa pas à se couvrir le visage, pourtant il le savait, mais il cria dans l'appartement :

"Léandro couche toi !"

Dominic aveuglé par la fumée et désorienté par tout ce qui se passait, tapait dans le vide avant de se faire maitriser par les forces spéciales. Elie se leva au mauvais moment et manqua presque de se faire prendre par l'u des flics, mais heureusement le chef de Léandro avait montrer les photos de ces deux hommes. Il fut donc emmener rapidement à l'extérieur.

Assis sur le camion des secouristes, à se faire soigner et se faire littéralement draguer par une jeune secouriste, il attendait des nouvelles de Léandro. La jeune femme était devenue assez rouge quand elle avait dut retirer le haut de Elie. Le fait de toucher sa peau le rendait toute chose. Elie vit enfin Léandro, il se leva sans la prévenir et fila voir son ami en se tenant les cottes :

"Ca va ? Il ne t'a pas trop fait de mal ? Je, je suis désolé, j'ai essayer de trouver un plan mais il a pas trop fonctionner. Je suis vraiment désolé de t'avoir embarquer la dedans, mais je voyais bien que Dominic ne te croyais pas. Et puis je ne voulais pas qu'il tue ton témoin, si jamais il nous aurait tuer et je pense que oui il l'aurait fait, je ne voulais pas non plus qu'il te fasse du mal, mais je ne savais pas quoi faire. Je suis vraiment désolé."

Elie ne savait pas trop où se mettre, il était vraiment persuader que son plan avait foiré, mais en faite, le fait d'avoir appeler la police, avait confirmer les doutes des hommes de Dominic et les deux étaient en train de le balancer à la police et avaient jurer de se venger de lui.

[hs : j'espère que ça te va cette fin]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis] Lun 12 Sep - 9:35

Le jeune lieutenant de police continuait de se battre comme si sa vie en dépendait. Non en fait, sa vie en dépendait clairement. Léandro n'avait pas pour caractère de baisser les bras, en tout cas pas lorsqu'il s'agissait de son boulot, de son ami et de sa survie. Il continuait sans même réfléchir jusqu'au moment où il entendit la voix d'Elie sans pour autant comprendre vraiment ce qu'il lui avait dit. Peu de temps après, il comprit que le consultant l'avait prévenu des grenades lacrymogènes que ses collègues avaient lancés pour aveugler tout le gang. L'italien n'avait pas eu le temps de se protéger et ses yeux se mirent à le brûler jusqu'à finalement être extrait de sa propre maison par un de ses collègues probablement, il ne pouvait pas le voir.

Après quelques minutes, le brun avait retrouvé la vue, ses yeux le faisaient encore un peu souffrir, mais avec quelques gouttes d'ici les prochains jours tout devrait aller pour le mieux. C'est alors qu'il vit le jeune homme arriver auprès de lui pour prendre de ses nouvelles. Il en était touché, surtout sachant ce que lui avait pu vivre.

" - Je vais bien, quelques égratignures mais je devrais m'en remettre je pense. Et toi tes côtes ? Il faut que tu ailles passer des examens pour voir si elles n'ont rien percées, ça peut être grave.

Soudain, Léandro se tut et écoutait le consultant s'excuser. S'excuser de quoi au juste ? Il avait simplement été au mauvais moment au mauvais endroit. Si une personne devait s'excuser c'était Alvaro et certainement pas Elie, qui n'avait rien à voir dans cette affaire. Le jeune homme aurait dû en parler à son ami, mais au final, peut-être que ce qui est arrivé ce soir serait aussi arrivé. Seule l'échéance aurait été repoussé. Il allait devoir faire le ménage chez lui avec tout ce qui s'était passé, mais pour le moment, il ne s'en inquiétait pas. Il s'inquiétait pour Elie et les coups qu'il avait reçu ainsi que les hommes qu'il venait d'arrêter. Il allait tout faire pour que Dominic ne revoit pas le jour d'aussitôt.

" - Hey, arrête de t'excuser tu n'y es pour rien d'accord. S'il y a un responsable, c'est moi et moi seul. J'aurais dû me douter que tôt ou tard, Dominic viendrait me chercher chez moi, mais je ne pensais pas que c'était ce soir.. J'aurais peut-être dû t'en parler mais au fond ça n'aurait pas changé grand chose.. Enfin l'essentiel c'est que tu sois vivant. Je pense que tu as besoin d'une bonne nuit de sommeil Elie." fit-il les mains sur les joues de son ami.

Il n'avait pas à s'en vouloir, c'était la culpabilité de Léandro, qui, une nouvelle fois refit surface. Il devait s'éloigner du consultant pour son bien, il lui avait causé bien trop de soucis pour l'instant. Au final, il finissait toujours par mettre en danger les gens qu'il aimait.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis]

Revenir en haut Aller en bas
On ne pourra donc jamais avoir une soirée tranquille ? [Feat. Elie Bendis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Agnès : 03/10/2011 : Soirée tranquille à Paris
» Soirée à thème: Cocooning
» Culpabilité regret au lendemain d'une soirée
» Il ne joue jamais
» soirée disco sur la glace...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge Of Chicago :: And what about you? :: Anciens RPs-
Sauter vers: