Partagez|

nouvelle vie - w/ Emil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 270
Métier : ambulancière, amoureuse de son métier.
J'aime : les hommes c'est les plus beaux.
Situation amoureuse : mère célibataire, séparée de son ancien compagnon.
Date d'inscription : 08/02/2016
Crédit © : ...
Avatar : Lauren German

MessageSujet: nouvelle vie - w/ Emil. Sam 24 Sep - 0:54

Quand Emil était parti prendre sa garde, Leslie ne l'avait pas entendu. Ca faisait quelques semaines qu'elle éprouvait des difficultés à dormir, les bébés l'en empêchant et...rare les fois où elle n'était pas prise d'insomnie et où elle dormait d'un sommeil profond, chose qui lui faisait un bien fou lorsqu'elle y arrivait. Comme si ce n'était pas suffisant, à l'insomnie s'ajoutaient des douleurs dans le dos, les pieds gonflés, les jambes lourdes, des envies constantes d'aller aux toilettes et... et beaucoup d'autres choses. Leslie avait hâte d'en finir avec cette grossesse, que les bébés soient enfin là et qu'elle soit débarrassée de ses nombreux inconvénients qui commençaient à la fatiguer.

Il était 9 heures lorsqu'elle sentit de l'activité sous sa peau, la réveillant brusquement. Ce n'était pas une douleur habituelle, comme lorsque les jumeaux faisaient de joyeuses galipettes dans son ventre. C'était brusque, douloureux et désagréable. Elle n'aimait pas du tout cette sensation, qu'elle espérait voir partir assez rapidement. Elle soupira longuement, se redressant pour voir l'heure. Il était temps de se lever, de toute façon elle n'arriverait probablement pas à s'endormir de nouveau. Elle sortit du lit, difficilement, et se dirigea vers la salle de bain. Elle fit couler l'eau dans la baignoire, sachant qu'Emil désapprouverait qu'elle prenne un bain alors qu'il n'était pas là et s'y glissa pour se détendre. L'eau soulageait considérablement ses douleurs, ça lui faisait beaucoup de bien et toutes ses tensions s'apaisaient. Elle ferma les yeux, profitant de l'instant de détente et du calme avant la tempête.

Une heure s'était écoulée depuis qu'elle était rentrée dans son bain, c'est avec beaucoup de difficulté qu'elle sortit de celui-ci mais motivée par le froid de l'eau. De nouveau, elle sentit les douleurs apparaître dès qu'elle se glissa dans sa serviette et soupira longuement. Rapidement, elle se dirigea dans le salon pour s'asseoir. C'était la position dans laquelle, elle se sentait la plus à l'aise. Elle ferma les yeux, essayant de faire passer la contrac...la contraction ?! Ses yeux s'écarquillèrent. Mais oui ! Elle était en plein travail. Comment avait-elle pu ignorer les signes ? Elle avait déjà eu Claire, elle aurait du reconnaître les signes d'un accouchement. De toute manière, elle pouvait rien y faire pour l'instant. Elles étaient trop éloignées pour aller à l'hôpital. Il la renverrait probablement chez elle, lui demandant de revenir dans plusieurs heures.

La journée fut longue, parce qu'elle sentait les contractions se rapprocher et qu'elle ne pouvait rien faire du tout. Elle était épuisée, elle avait passé son temps à se reposer. Il était 19 heures lorsqu'elle sentit qu'il était temps d'aller à l'hôpital. Elle échangea quelques sms avec Emil puis attendit qu'il arrive avec l'ambulance. Elle avait hâte qu'il soit là, elle commençait à stresser et elle avait besoin de lui à ses côtés.

Alors qu'elle repensait au "je t'aime" et au "sweetheart" qu'Emil lui avait envoyé, elle entendit la sirène de l'ambulance et soupira de soulagement à l'idée qu'il soit bientôt à ses côtés. La porte s'ouvrit, elle releva la tête vers lui avant de se mettre debout. A ses pieds, elle avait une marre de liquide transparent, elle transpirait et sa peau était pâle. Alors qu'il s'approchait, elle eut une énorme contraction qui la força à se plier en deux, puis à se tenir à lui lorsqu'il fut assez prêt. « Emil ! », hurla-t-elle, les larmes commençant à couler le long de ses joues.

_________________


DOULEUR INDÉLÉBILE • girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 792
Âge : 35 ans
Métier : Pompier - Lieutenant Secours
J'aime : Les femmes aux charmes irresistibles
Situation amoureuse : Probablement célibataire, je ne sais pas trop comment définir ma vie amoureuse
Relationship : Leslie Samantha

L'ainé d'une fratrie de quatre enfants, Eileen et Colleen sont mes deux soeurs, Connor le dernier est mort dans le drame de l'université.

Leslie était ma petite amie, celle avec qui j'étais quand j'ai quitté Chicago, aujourd'hui les choses entre nous sont... Ambiguë. Le fait qu'elle soit enceinte de jumeau dont je suis le père, ne vient pas beaucoup nous aider à garder une distance.
Maggie c'est une amie, une très bonne amie, mais les choses n'ont pas toujours été simple, mon arrivée à la 51 a été chamboulé par les retrouvailles avec Leslie, mais le temps à fini par lier entre nous, une magnifique amitié.

Ca n'a pas été de tout repos avec Léandro, ami avec Leslie il nous a fallu du temps et jouer carte sur table pour devenir ami. Puis il faut dire qu'on a été aidé par l'ex de Leslie, qu'on déteste tous les deux.
Date d'inscription : 04/02/2016
Crédit © : Squad
Avatar : Taylor Kinney

MessageSujet: Re: nouvelle vie - w/ Emil. Dim 25 Sep - 16:42


Vivre la naissance d’un enfant est notre chance la plus accessible de saisir le sens du mot miracle
Leslie & Emil
« Chef, je peux partir avec l’ambulance ? Leslie vient de m’envoyer un message, elle a des contractions, le travail à commencer. » Je me retrouvais, mon portable dans une main, l’autre contre l’encadrement de la porte ouverte du bureau du chef de bataillon de la caserne 51. J’avais réussi à avoir son attention en lui parlant, à capter son regard lorsque je lui parlais de l’accouchement de Leslie qui approchait. « Pars avec l’ambulance rejoindre Leslie, elle va avoir besoin de toi. » « Merci. » La relation que j’avais avec ma meilleure était assez étrange, on clamait haut et fort une simple amitié entre nous depuis mon retour à Chicago il y a trois ans et pourtant aujourd’hui notre vie allait changer, on allait tous les deux devenirs parents des jumeaux qui étaient responsables de ses contractions. C’était pour moi une situation totalement nouvelle, à tel point que je ne réalisais pas vraiment ce qui était en train de se passer, la preuve était la réponse que je lui accordais sur le fait que je ne pourrais plus la toucher si je n’arrivais pas dans les dix minutes. Je ne pensais même pas au fait que Leslie allait pouvoir m’aider à savoir comment réagir ayant déjà vécu cette situation, puisque sur les deux, c’était elle qui allait avoir besoin de moi le temps de cet accouchement, j’allais devoir improviser, être là pour elle autant que je le pouvais. « On y va ! » Mon regard vers les ambulanciers, je ne cherchais pas plus longtemps avant de me rendre vers les portes battantes que je passais afin de me retrouver vers les camions, oubliant pour une fois ces véhicules pour trouver celui de l’ambulance, dans lequel je montais à l’arrière.

Peu de temps pour quitter la caserne et nous permettre de nous retrouver devant l’immeuble où se trouvait le logement que l’on avait fini par trouver après plusieurs visites. Il ne me fallait peu de temps pour entrer dans le hall du bâtiment et de rejoindre les escaliers pour monter les marches deux par deux afin d’accéder au premier étage. Les clés en main, j’ouvrais la porte avec la panique qui commençait petit à petit à monter, à me faire réaliser que si je savais que j’allais devenir père depuis quelques mois, désormais c’était plus qu’une question d’heure avant que cela soit le cas. « Lili… Je suis là ! » Passant mes bras autour d’elle pour la garder contre moi alors que de nouvelles contractions se faisait sentir, mon regard était dans sa direction, le teint pâle de son visage me surprenait, alors que de la voir ainsi des larmes aux yeux et d’autre coulant sur ses joues me faisait mal au cœur. Je n’avais jamais aimé la voir souffrir, même maintenant alors que je savais très bien que c’était pour mettre au monde nos deux enfants qu’elle attendait. « On va t’amener au Chicago Med. » La chaise portoir près de Leslie, je venais l’aider à s’asseoir dessus avant que l’on ne quitte l’appartement aussi vite qu’on était entré dedans, aidant les deux ambulancières pour les aider à descendre les escaliers avant de rejoindre l’ambulance dans laquelle, ma meilleure amie passait de la chaise au brancard. Le véhicule en route, la sirène allumait et l’hôpital prévenu de notre arrivé dans quelques minutes, la seconde ambulancière s’occupait de Leslie et du bébé, alors que je venais prendre sa main dans la mienne et poser la seconde dans ses cheveux. « Je suis avec toi, je ne te lâche pas. » Il était hors de question qu’elle vive ce moment toute seule, sans ma présence à ses côtés pour l’aider, à tel point que j’avais complètement quitté la garde que je faisais pour la rejoindre. A tel point que plus rien n’avait d’importance dans ma vie, plus rien ne comptait hors mis Leslie et nos jumeaux qui allaient bientôt pointer le bout de leurs nez.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://challengeoc.forumactif.org/
avatar
Messages : 270
Métier : ambulancière, amoureuse de son métier.
J'aime : les hommes c'est les plus beaux.
Situation amoureuse : mère célibataire, séparée de son ancien compagnon.
Date d'inscription : 08/02/2016
Crédit © : ...
Avatar : Lauren German

MessageSujet: Re: nouvelle vie - w/ Emil. Lun 26 Sep - 0:53


Leslie eut l'impression que la suite des choses se déroula très rapidement, elle était dans le flou total. D'un claquement de doigts, elle passait de son canapé à l'ambulance où Emil caressait ses cheveux. Elle était complètement perdu, elle n'avait pas eu le temps de réagir à tout ce qu'il s'était passé. Son souffle s'accélérait, elle paniquait face à l'accouchement imminent et à la rapidité de tout ce qui se passait autour d'elle. Elle n'était pas maître de ce qu'il se passait et ça l'angoissait totalement, de plus que les bébés allaient arriver et elle était terrifiée à cette idée. Pourquoi ? Elle n'arrivait pas à savoir. Peut-être à cause de sa relation instable avec Emil, elle avait peur qu'il l'abandonne alors qu'elle savait très bien qu'il ne le ferait pas. Où...Peut-être qu'elle avait peur qu'il se passe quelque chose de grave à l'accouchement, qu'elle perde un des bébés ou qu'elle ait un problème, comme elle avait eut avec Claire. Depuis qu'elle était dans l'ambulance, elle était restée muette. Elle était juste...paniquée et ça se ressentit. L'ambulancière fonça légèrement les sourcils parce que le rythme cardiaque de Leslie augmentait un peu, sûrement à cause de la panique et du stress, tandis que sa respiration faisait de même. La future maman ferma les yeux un instant, essayant de se calmer ce qui ne fonctionnait pas beaucoup. Les contractions continuaient et la faisaient gémir, ce qui s'ajoutait à son énorme panique. Elle ne pouvait pas empêcher les larmes de couler, alors que ses yeux se rouvraient pour croiser le regard d'Emil. Elle avait besoin d'être rassurée par celui-ci, pourtant elle savait qu'il ne pourrait pas faire grand chose. Elle sentait qu'il était approximativement dans le même état qu'elle, ce qui n'allait pas beaucoup l'aider.

Avant qu'elle ne puisse se calmer, l'ambulance arriva devant l'hôpital où elle fut rapidement prise en charge. Rapidement, son gynécologue réussi à calmer la crise d'angoisse de Leslie en prescrivant un faible calmant à la future mère. A paniquer de la sorte, elle s'était beaucoup fatiguée et elle avait besoin de reprendre de l'énergie avant que la délivrance n'arrive. Désormais presque détendue, elle réussi à s'endormir entre deux contractions et se reposait, serrant faiblement la main d'Emil dans la sienne. D'un coup, elle se sentit rassurée par sa présence, rassurée qu'il soit à ses côtés à la soutenir pour la naissance de ses bébés. Peut-être que son plus gros stress était qu'il ne soit pas présent, une peur qu'elle avait ressentit durant le long de sa grossesse, qu'elle n'avait pas partagé à Emil. Le fait qu'elle se rende compte qu'il n'était pas en intervention, mais finalement à ses côtés avait fait relâcher les nerfs de Leslie et avait provoqué une crise d'angoisse.

Au bout d'un moment, une contraction assez douloureuse eut raison de son sommeil et la réveilla brutalement. De nouveau, et plus brusquement, elle serra la main de son meilleur ami en poussant un profond gémissement. Cette contraction était la plus dure qu'elle avait ressenti depuis le début et ça allait s'empirer avec le temps. Lorsque la douleur s'estompa, elle se rallongea confortablement dans le lit et tourna la tête vers Emil avec un faible sourire. Elle relâcha la pression sur sa main et la caressa avec son pouce avant de lâcher un rire nerveux. « Elle était douloureuse, celle-là... », avoua-t-elle d'une voix déjà fatiguée. Elle soupira longuement, avant d'observer l'environnement autour d'elle. Elle finit par se redresser difficilement pour essayer de se servir un verre d'eau. Elle voulait se le servir seule, restant fidèle à elle-même, toujours indépendante aux autres. Elle eut de nouveau une contraction, qui la força à arrêter ses mouvements et à poser une main sur son énorme ventre. Elle soupira longuement, attendant que ça ne passe. La douleur était intense. Elle releva les yeux vers Emil en grimaçant. « J'ai hâte que tout ça soit terminé. », avoua-t-elle d'une voix tremblante. Elle s'était rarement sentie aussi vulnérable et elle détestait ça.

_________________


DOULEUR INDÉLÉBILE • girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 792
Âge : 35 ans
Métier : Pompier - Lieutenant Secours
J'aime : Les femmes aux charmes irresistibles
Situation amoureuse : Probablement célibataire, je ne sais pas trop comment définir ma vie amoureuse
Relationship : Leslie Samantha

L'ainé d'une fratrie de quatre enfants, Eileen et Colleen sont mes deux soeurs, Connor le dernier est mort dans le drame de l'université.

Leslie était ma petite amie, celle avec qui j'étais quand j'ai quitté Chicago, aujourd'hui les choses entre nous sont... Ambiguë. Le fait qu'elle soit enceinte de jumeau dont je suis le père, ne vient pas beaucoup nous aider à garder une distance.
Maggie c'est une amie, une très bonne amie, mais les choses n'ont pas toujours été simple, mon arrivée à la 51 a été chamboulé par les retrouvailles avec Leslie, mais le temps à fini par lier entre nous, une magnifique amitié.

Ca n'a pas été de tout repos avec Léandro, ami avec Leslie il nous a fallu du temps et jouer carte sur table pour devenir ami. Puis il faut dire qu'on a été aidé par l'ex de Leslie, qu'on déteste tous les deux.
Date d'inscription : 04/02/2016
Crédit © : Squad
Avatar : Taylor Kinney

MessageSujet: Re: nouvelle vie - w/ Emil. Lun 3 Oct - 14:02


Vivre la naissance d’un enfant est notre chance la plus accessible de saisir le sens du mot miracle
Leslie & Emil
Je restais là, proche de ma meilleure amie, prochainement mère de mes enfants, sa main dans la mienne alors que la seconde caressait ses cheveux, j’étais terrifié, complètement paniqué, réalisant maintenant que j’étais avec Leslie, que d’ici quelques heures j’allais être papa. Qu’ensemble on allait former une famille à laquelle Claire faisait déjà partie, une famille un peu étrange tout de même puisque ces enfants allaient venir au monde alors que leurs parents n’étaient même pas ensemble, ils allaient pointer le bout de leur nez alors que l’on se qualifiait comme « meilleurs amis ». C’est impressionnant comme cette situation réussie à faire surgir n’importe quel sujet et les tourner en catastrophe dans ma tête alors que je sentais la main de Leslie serrer la mienne à chaque contraction qu’elle ressentait. Ça aussi ça ne m’aidait pas à rester calme, un accouchement n’était jamais une partie de plaisir pour une femme, c’était assez connu, mais de la voir souffrir ainsi alors que ce n’est que le début de l’arrivé des bébés, j’étais mal… Mal de la voir ainsi alors que je ne peux rien faire pour l’aider. Parce que oui, à part me tenir à ses côtés, tenir ses doigts dans les miens, caresser ses cheveux et lui dire que j’étais là pour elle, je ne pouvais clairement rien faire pour calmer les douleurs qu’elle avait.

Je ne serais pas capable de dire depuis combien de temps on se trouvait à l’hôpital, ni même depuis combien de temps on était dans un des blocs des urgences du Chicago Med, je me retrouvais assis sur le rebord du lit dans lequel se trouvait Leslie, ma main tenant toujours la sienne, mon regard perdu sur elle alors que ma meilleure amie dormait depuis qu’on lui avait administré à faible dose un calmant. Je sortais de mes pensées lorsque je sentais la main de Leslie serrer la mienne bien plus forte que les autres fois, la voir se redresser dans le lit brutalement en même temps que les gémissements qu’elle laissait sortir ne laissait peu de place au doute sur une nouvelle contraction. Son regard retrouvait le mien, alors qu’elle reprenait la parole avec un ton fatigué, épuisait de quoi venir me serrer un peu plus le cœur de la voir ainsi, Ses mots me faisaient afficher un léger sourire sur mon visage alors que je l’entendais rire nerveusement. « C’est ce que j’ai senti… » Ce n’était rien comme douleur par rapport à la sienne et je ne m’en plaignais pas, mais il n’avait pas été difficile de réaliser que ses doigts autour des miens les serraient bien plus fort que les autres fois. En la voyant essayer de se redresser dans son lit, je me relevais, passant une main dans son dos, surtout lorsqu’elle s’arrêtait net avec une nouvelle contraction. Je savais que Leslie détestait ne pas pouvoir faire les choses seule, que les derniers mois de cette grossesse avaient été horrible pour elle, mais je ne pouvais pas faire autrement que de venir l’aider, au risque de me faire envoyer sur les roses. « Moi aussi… J’ai hâte qu’ils soient là pour que tu arrêtes de souffrir. » Il y avait tellement de raison pour laquelle j’avais hâte que ces jumeaux pointent le bout de leurs nez, mais là tout de suite, c’était à celle-ci que je pensais en sentant mon cœur se serrer une nouvelle fois contre ma poitrine. « Je sais que tu aimes bien pouvoir tout faire toi-même… Mais je suis là sweetheart, je serais toujours-là pour toi. » C’était assez impressionnant de voir que toute cette situation me faisait retrouver mes habitudes du passé, après lui avoir avoué l’aimer par message, c’était la deuxième fois depuis tout à l’heure que je reprenais ce surnom que je lui donnais lorsque l’on était ensemble il y a plus de treize ans. Des habitudes que je n’avais au final jamais oublié, en même temps même si je le niais à tout le monde, je restais honnête avec moi-même, l’amour que j’avais pour ma meilleure amie, je ne l’avais jamais oublié et je n’étais pas capable de réussir à passer à autre chose. Jusqu’à présent j’avais réussi à garder mes distances, à les garder autant que possible pour moi, mais au final, est-ce que l’arrivait de nos jumeaux n’était pas en train de mettre fin à ces distances que je mettais ? « Je vais aller te chercher un peu d’eau, je reviens tout de suite. » Continuant de garder sa main dans la mienne aussi longtemps que possible, je m’approchais de Leslie, venant déposer un baiser sur son front, avant de sortir du bloc où on se trouvait, me dirigeant vers la toute première infirmière que je trouvais sur mon chemin. « Excusez-moi… Il serait possible d’avoir un peu d’eau pour le bloc 3 ? » « Oui bien sûr, je vous l’apporte. » Un hochement de tête en guise de remerciement et un léger sourire présent sur mon visage, je faisais demi-tour pour revenir auprès de la mère de mes enfants, la mère de Claire, qui était chez les parents de Leslie. Depuis l’histoire du tremblement de terre c’était le compromis de trouvait, lorsque j’étais de garde ils s’occupaient de la petite et lorsque j’étais de repos, je la récupérais le soir à l’école pour qu’elle vienne à l’appartement et qu’elle voit sa mère. « Ca va arriver… Tu sais… Je me disais que si tu te sens demain, je pourrais aller chercher Claire chez tes parents pour te l’amener, que tu puisses la voir. » J’avais l’espoir que changer de sujet allait lui permettre de souffler, de penser à autre chose malgré les contractions, même si du coup cette idée faisait qu’une nouvelle fois j’allais devoir faire face aux parents de ma meilleure amie, avec qui le contact était des plus tendus… Enfin il faut dire que depuis mon retour à Chicago j’avais toujours réussi à les éviter, mais pour Leslie et pour Claire me retrouver en face d’eux treize ans après, j’étais capable de le faire, après tout j’avais bien dû faire face à Samantha après les tremblements de terre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://challengeoc.forumactif.org/
avatar
Messages : 270
Métier : ambulancière, amoureuse de son métier.
J'aime : les hommes c'est les plus beaux.
Situation amoureuse : mère célibataire, séparée de son ancien compagnon.
Date d'inscription : 08/02/2016
Crédit © : ...
Avatar : Lauren German

MessageSujet: Re: nouvelle vie - w/ Emil. Mer 9 Nov - 16:14


Après un verre d'eau, un hochement de tête pour approuver la venue de Claire le lendemain et de nouvelles contractions, Leslie eut l'impression que le temps fut suspendu pendant quelques heures. L'impression qu'elle avait eu dans l'ambulance s'était dissipé, laissant place à une nervosité et une hâte qui rendait les minutes très longues. Sa main dans celle d'Emil, elle ferma les yeux de temps à autre pour se reposer et reprendre un peu de forces, qui était nécessaire pour mettre au monde les deux bouts de choux qui n'allaient pas tarder. Elle restait anxieuse, mais l'idée de tenir leurs bébés dans ses bras, de voir Emil en tant que papa et Claire en grande soeur, ça l'apaisait beaucoup. Cette nouvelle vie, elle avait hâte de la vivre avec sa petite famille. 

Les minutes devinrent des heures, durant lesquelles Leslie broyait la main d'Emil à chaque contraction et malgré tout, il restait près d'elle. A chacune d'entre-elle, son coeur s'emplissant d'un sentiment étrange, entremêlant l'amour et l'anxiété. Lorsque les douleurs s'apaisaient le temps de quelques minutes, elle ne pouvait plus s'empêcher de sourire à son meilleur ami, tandis que les discussions devenaient plus légères pour penser à autre chose. C'était difficile, de ne pas y penser, au vu de la situation, mais elle ne essayait de ne pas s'angoisser pour éviter une crise similaire à celle de l'ambulance. Il l'aidait beaucoup, notamment pour boire ou d'autres choses. Ordinairement, elle détestait ça mais elle avait terriblement mal, alors elle laissait son meilleur ami faire les choses à sa place. Surtout qu'elle savait qu'il se sentait impuissant face à tout ça, tout comme Bob l'avait été à la naissance de Claire, lorsqu'il n'avait pas encore pété un plomb et qu'ils s'aimaient encore. Elle savait qu'aider, était un moyen pour Emil de se sentir un peu moins impuissant face à toute la douleur qu'elle ressentait, surtout qu'elle faisait le travail toute seule et qu'il ne pouvait malheureusement pas l'aider pour ça. 

« Oh, on dirait qu'il va falloir aller en salle de travail. », annonça l’obstétricien qui venait d'entrer dans la chambre et qui auscultait Leslie. Apparemment, le col était assez dilaté pour que les bébés naissent. La jeune mère serra un peu plus la main de son meilleur ami, lançant un regard quelque peu paniqué à celui-ci. Le grand moment était venu. Entourée par du personnel médical, elle fut emmenée en salle de travail durant lesquelles, elle fut séparée d'Emil avant qu'il ne puisse revenir auprès d'elle. Loin de lui, elle s'était sentie perdue, paniquée et désemparée. Elle avait terriblement besoin de lui. 
De nouveau à ses côtés, elle sentit un sentiment de sécurité l'envahir. Elle tourna légèrement la tête vers lui, entrelaçant de nouveau leurs doigts avant de sourire, malgré la fatigue et la douleur. « C'est le grand moment... », murmura-t-elle doucement, une once de panique faisant trembler sa voix. Elle serra doucement la main de son meilleur ami pour se donner de la force et du courage, avant de se mettre à pousser quand le médecin lui demanda de le faire. Ce fut difficile et très long, mais après un moment, un cri puis un autre se firent entendre. Leslie se laissa tomber contre le lit, inspirant et expirant profondément, les larmes coulant avec abondance sur ses joues, tandis qu'on posait les bébés sur sa poitrine. « Bonjour vous deux... », murmura-t-elle avec une infinie tendresse. Elle releva les yeux vers Emil, le fixant avec un grand sourire, l'air émue. « Ils sont magnifiques. ».

_________________


DOULEUR INDÉLÉBILE • girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: nouvelle vie - w/ Emil.

Revenir en haut Aller en bas
nouvelle vie - w/ Emil.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Nouvelle poussete loola up
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
» La nouvelle Zapp de Quinny
» Laure Bolatre, nouvelle écrivain du berry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Challenge Of Chicago :: Chicago City :: West Side :: University Village / Illinois Medical District :: Chicago Medical Center-
Sauter vers: